The Art of the Score “West Side Story” et “Manhattan”: des bandes sonores New Yorkaises sublimes, à faire frémir l’âme, presque plus encore, que les films eux-mêmes…

Mardi 13 Septembre 2016- Lincoln center /David Geffen Hall /Tuesday September 13th 2016- “The Art of the Score: “West Side Story” et Vendredi 16 Septembre 2016- Lincoln center /David Geffen Hall /Friday September 16th 2016- “The Art of the Score: “Manhattan”: Breathtaking New York scores for the soul, almost overpowering the movies themselves…

C’est la rentrée !!!

Trop bien ….

 

015499-R1-19A

 

Surtout à New York 😊

Et quoi de mieux pour démarrer notre saison culturelle…

….

Que de célébrer la poésie de cette sublime ville…

….

Energisante, toujours en mouvement, pleine de potentiel…

Et fan de culture sous toutes formes…

De culture…

Passée, actuelle, et future …

Et donc…

Ces jours ci…

Deux chefs d’oeuvres cinématographiques…

Et aussi musicaux…

Ont retenu mon attention…

Car pour la toute première fois…

Ils étaient donnés sur grand écran…

Au Philharmonic…

Avec son orchestre…

Jouant la bande sonore “live”…

Devant les spectateurs…

….

Une ambiance folle, gaie, un peu surannée…

Et surtout incroyablement poétique…

Charmante et romantique…

En un mot…

Géniale…

015499-R1-18A

En plus…

Je faisais découvrir…

“West Side story” (1961) de Robert Wise et Jerome Robbins…

A ma grande fille…

Joy 😊

Et j’aime depuis toujours cette version…

De Roméo et Juliette…

Transplantée à New York…

Au sein de gangs ados …

Incroyablement bien tournée…

En particulier…

Les plans aériens panoramiques de départ …

Et ceux de danse ….

Baignés de musique exceptionnelle …

Bernstein…

Ah la la…

Tout un programme…

Et ne résiste pas à la joie de partager…

Une des scènes les plus gaies…

De cette histoire…

Qui nous rappelle que la liesse…

Est toujours à notre portée…

Si on se laisse aller à…

Célébrer …

Nos rêves…

Avec toutes sortes d’accessoires …

Et de petites babioles…

J’ai d’ailleurs….

Quasiment le même chapeau chez moi 😊

En les chantant …

Et en les dansant …

De façon…

Légère et joyeuse…

Et m’évoque aussi…

Une version d’opéra …

Qui cristallise l’instant magique…

Où les deux héros …

Encore…

Innocents …

Tombent amoureux …

L’un de l’autre…

Malgré les interdictions familiales…

Et…

Osent se le dire…

Ah la la …

C’est si charmant…

Un peu désuet …

Admirez …

Ah la la …

Et je ne vous parle même pas…

De la chorégraphie…

Fantastique …

Et si moderne pour l’époque …

Reprise ces jours-ci …

Par le NYCB …

Avec encore plus de brio …

De fraicheur…

Et de “spunk”…

Vous allez voir…

https://youtu.be/J5Lg8pK3rPA

Si gai…

Si romantique…

Et…

Si émouvant aussi…

“West Side Story”…

D’ailleurs…

Le public…

En larmes…

A la fin du film…

Pour exprimer son bouleversement …

….

Entonna…

Au moment du générique de fin…

Quand les noms …

De Bernstein et Robbins…

Apparurent à l’écran…

Un torrent d’applaudissements …

Comme si les artistes étaient…

Encore en chair et en os…

Parmi nous…

Et aussi …

Pour couvrir leurs larmes…

De joie et de tristesse …

D’avoir rêver si fort ….

Pendant la soirée …

Ah la la …

J’en menais pas large…

Et maintenant…

Place à…

….

La deuxième …

Oeuvre cinématographique géniale …

De la semaine…

Le meilleur pour la fin …

“Manhattan” (1979) de Woody Allen…

Un de mes “Woody” préférés …

J’aime tellement le ton et l’humour …

De ce réalisateur aux mille casquettes …

Totalement à part…

Dont le film était présenté par deux stars …

Alec Baldwin …

Qui aime autant New York que Woody…

Et un des acteurs fétiches de Woody…

Tony Roberts…

Qui a tourné cinq films avec lui…

Dont “Annie Hall” (1977) mon préféré…

Mais pas “Manhattan”…

Et qui nous a lu …

Une missive hyper drôle de Woody…

Soulagé d’être absent hier soir 😊

Car avait déjà accepté …

Une autre invitation…

Qui nous a expliqué qu’il n’avait écrit ce film…

Que …

Pour payer ses factures de “Shrink”😊

Bref le public était enchanté…

Et dans d’encore meilleures dispositions…

Pour redécouvrir …

Au-delà de l’humour décapant de Woody…

Son goût fantastique …

Egalement…

En matière de musique…

Pas étonnant …

Vu que …

C’est aussi un musicien…

Et là …

Ladies and gentlemen …

Woody rend hommage …

Au grand Gershwin….

Je partage la scène d’ouverture du film ….

Juste…

Géniale …

Sur tous les plans …

Un prologue…

A hurler de rire…

Et une musique donc …

Juste …

Sublime…

Et une des scènes…

Les plus poétiques du film…

Pour moi…

Depuis longtemps…

Simple et délicieuse…

Comme de…

Passer une nuit interminable …

Dans une sublime ville …

Avec un être cher…

A refaire le monde…

En se promenant tranquillement…

En s’arrêtant parfois aussi…

….

Pour admirer la beauté de la ville…

Et surtout…

A profiter de la présence de l’autre …

Sans regarder l’heure 😊…

Ah la la…

Juste…

Une des plus grandes joies…

De l’existence…

Et cette scène…

D’une nuit interminable….

Reprend en prime…

Oh joie immense…

Une des plus grandes chansons…

De Gershwin…

Et là…

Je partage une version…

Chantée…

Par la grande Ella …

Que j’adore …

Depuis toujours…

Qui parle évidemment …

De façon sublime…

De mon sujet préféré 😊

L’Amour…

Avec un grand A…

Ecoutez son interprétation…

Ah la la…

Quelle âme exceptionnelle …

Elle a …

La belle Ella…

Et puis…

Je ne résiste pas à la joie …

D’inclure aussi…

Une autre chanson…

De Gershwin…..

Sur laquelle …

Woody danse dans “Manhattan” …

Avec la femme qu’il aime …

Dans son propre …

Salon …

Pour moi…

Le plan le plus romantique  …

Du film…

Rien de tel …

Pour clore …

Ce premier post de la rentrée …

Avec…

Poésie, tendresse et douceur…

Le meilleur dans la vie …

Si si…

Bottomless joy 😊

Juste…

Un rêve…

Oh oui…

Un rêve…

Absolu…

Sigh…😊