“La Traviata” de Verdi: une femme sophistiquée et revenue de tout, amoureuse malgré elle, est non seulement attachante, mais parfois même carrément “transformée”…

Mardi 04 Décembre 2018- MET Opera house /Tuesday December 4th 2018-“La Traviata” by Verdi: A sophisticated, aloof woman, unwillingly in love, is always not only endearing, but sometimes also, actually entirely “transformed” …

Cette semaine  …

Les amis …

C’est à l’opéra …

(Entre autres)…

Que nous retournons…

Génial!

Pour écouter/admirer …

Verdi…

Et sa …

“Traviata”…

Si inouïe…

Si sublime…

Et fantastique…

De beauté…

De passion…

Et …

“D’Amour….

Toujours”…

Et de tragédie aussi …

Mais avec tant de…

“Velours”…

Heureusement…

De magnificence …

Egalement…

Heureusement…

Que…

Malgré la triste fin…

Du coup …

Les gars…

On est heureux…

Tellement…

C’est beau …

Si beau …

Fabuleux…

Et…

Hyper poétique…

Car…

Comme toujours…

La poésie de la vie…

Et…

La grande positivité…

Dont il faut sans cesse …

Faire preuve…

Mais tant mieux…

L’une comme l’autre…

(Poésie et positivité)…

Sont tellement merveilleuses…

Et joyeuses…

Heureusement…

Et…

Rattrapent…

Du coup…

Toutes ses/nos imperfections…

(Celles de la vie)…

Ouf!

Phew!

Si si…

Et …

Evidemment…

Comme toujours…

Je suis hyper inspirée…

Par ce bel opéra…

(Vous êtes prévenus…

C’est un peu long …

Ce post)…

En ces périodes de fêtes …

Qui démarrent …

A fond la caisse…

De ce côté-ci de l’Atlantique…

Car…

Il est si doux…

Et réjouissant …

Cet opéra …

Particulièrement…

Donc…

Emouvant…

Triste…

Par moments également…

Evidemment…

Mais aussi donc…

Heureusement…

Hyper aimant…

Evidemment…

Et aussi …

Hyper festif…

Comme la “saison” actuelle donc…

Si lyrique…

Artistique…

Et belle…

Si si…

Et parfois …

Même …

Pas que…

“Résineuse”…

Egalement donc…

Et particulièrement…

Le temps d’un opéra…

Florale…

Comme peuvent l’être aussi …

Les chorales…

Ou les duos d’amoureux…

Trop joyeux!

Et je reprends…

“La Traviata”…

Figurez-vous…

Est…

Tirée…

(Cet opéra sublime)…

De la “Dame aux camélias”…

Un roman émouvant …

De Dumas…

(Fils)…

Et au libretto…

De Piave…

Incroyablement poétique…

Vous allez voir…

Et aussi…

Comment vous dire…

La musique en prime…

Elle aussi …

Est sublime …

Tout le temps…

Tout comme…

Le texte fabuleux…

Ecoutons d’abord…

Un peu de musique…

En particulier…

L’intro/le prélude …

Qui annonce …

Tous les grands thèmes …

Exceptionnels…

Rencontrés dans cette histoire…

Et surtout …

Evidemment…

Celui de …

“L’Amour…

Toujours”…

Principalement…

Ouf!

Mais en plus de…

“L’Amour…

Toujours”…

“La Traviata”…

Evoque aussi …

Et dès le démarrage de l’opéra…

La maladie…

(La “consomption”/tuberculose)….

Et aussi…

Malheureusement…

La mort…

Ecoutons …

Et mettons-nous …

Dans le “bain”…

Au sein …

De toutes ces fleurs …

Gouttes de rosée…

Jolis papillons…

Lune immense et intense…

Et…

Soleil chaleureux et heureux…

Comme les plus beaux jours de nos vies…

Ah la la…

Et …

Des thèmes évoqués  …

Par ce magnifique opéra…

Le plus beau…

Pour moi…

(Vous ne serez pas étonnés) …

Evidemment…

C’est donc…

Celui de …

“L’Amour…

Toujours”…

Qui me “parle” …

Le plus…

Evidemment…

Ah la la…

Car …

“L’Amour…

Toujours”…

Les gars…

Est capable…

Du plus beau…

De…

“Transformer”…

Les êtres de qualité…

Parfois…

Vers du meilleur encore…

Même quand ils doutent …

Parfois…

Des sentiments  …

Complexes…

Paradoxaux…

Et néanmoins si beaux…

Qui habitent…

Leurs/nos coeur(s)…

Qui palpite(nt)…

Ah la la…

Des coeurs…

Ouverts et purs…

Qui reçoivent donc …

Alors…

De la douceur…

Comme …

De la douleur…

Mélangées…

Devant tant …

De force impérieuse…

Et aussi évidemment …

Mystérieuse …

Celle …

Reçue…

(La force du sentiment)…

De …

“L’Amour Toujours”…

Ah la la…

Et une nouvelle…

Sublime production …

Aux coloris …

Frais et jolis…

Comme des macarons …

De …

Ladurée…

Hyper romantiques…

De Mayer…

Charma le public…

Enthousiasmé…

Et en particulier…

Le plus scotchant…

Le plus réussi …

Comme …

“Symbole”…

Pour moi…

Fut …

La mise en scène…

Lumineuse …

En 3D…

Si poétique…

De la fleur …

“Phare” …

De cet opéra…

Du dit…

“Camélia”…

De Violetta…

Pour évoquer…

Ces trois thèmes …

D’un coup d’un seul…

(“L’Amour Toujours”…

La maladie…

Et…

La mort…

Je vous le rappelle)…

Ah la la…

Sans parler aussi…

Comme grande réussite…

En matière de…

“Symbole”…

Du …

“Champagne” offert …

Par le “chef”…

Canadien…

Yannick Nézet-Séguin…

Mardi soir dernier…

Au public…

A la sortie de …

Cette magnifique soirée…

Festive…

Trop bien …

Egalement…

Comme idée charmante!

Une soirée éblouissante donc…

En compagnie de 25 copains…

Nous fut offerte donc…

Mardi soir dernier…

A bon nombre d’entre nous…

Car…

Evidemment…

Les gars…

“Violetta” …

Déplace …

Les foules…

Elle …

Et …

Son magnifique…

Camélia…

Qui…

Inspira…

Tant…

De poètes…

Aussi…

Cette drôle …

De fleur…

Et…

Notamment …

Un poète méconnu…

Mais bouleversant…

Armand Renaud…

Découvrons son texte sublime …

Qui donne une vie …

Plus incarnée encore…

A cette fleur riche …

De sens variés…

Les gars…

Lisons donc…

Les amis…

“Mon amour, tu te plains qu’avec le coloris
Dont les camélias décorent leur pétale,
Ils n’offrent nulle odeur à l’amateur surpris
Qui rêvait un parfum d’essence orientale.

Ayant de leur éclat admiré tout le prix,
Tu n’en gémis que plus de cette loi fatale
Qui sur le rossignol jette un plumage gris
Et qui veut que, plein d’or, le paon rauque s’étale.

Moi, je suis plus heureux. Depuis le soir si doux,
Où, dans l’oubli profond du monde autour de nous.
J’ai respiré ces fleurs à tes cheveux unies,

Elles ont pour mon cœur des douceurs infinies,
Et, réveillant en moi les souvenirs aimés,
Tous les camélias me semblent parfumés”.

C’est pas sublime…

Les amis?

Ah la la …

J’adore…

Et d’Alexandre Dumas fils …

Tiré de “La dame aux camélias”…

Lisons ce qu’elle inspire cette fleur …

Aussi riche…

Qu’une “muse”…

Joyeuse et enchanteresse…

Comme la plus belle…

Des déesses …

Aimante et fantasque…

Mystérieuse et marrante…

Imaginative et charmante…

Dumas  …

Dans sa…

“Dame aux camélias” donc…

Nous rappelle cette réalité étonnante…

Et parfois gênante…

“Notre coeur a des caprices…

C’est sa seule distraction …

Et sa seule excuse”…

Ben voyons…

Ah bon?

Mais si…

Par moments…

La vie …

Si jolie…

Est inattendue aussi…

C’est ça qui est gai …

Et inouï …

Et après c’est à chacun…

D’entre/de nous…

De trouver son/notre chemin…

En fonction de ses/nos convictions…

Et choix jolis…

Bien que pas toujours faciles…

C’est ça qui est beau…

Et donc tant mieux!

Et les gars…

Le secret il me semble…

C’est de se faire confiance…

Et de se fier à ses instincts…

Si vous me demandez mon avis…

On se trompe rarement ainsi…

Si si…

Ah la la…

Et pour Gustave Flaubert …

Elle évoque la peau…

Et ses couleurs changeantes…

Comme la météo…

Cette belle fleur…

Tiré de “L’éducation sentimentale”:

“La foule marchait lentement. Il y avait des hommes causant au milieu du trottoir et des femmes passaient, avec une mollesse dans les yeux et ce teint de camélia que donnent aux chairs feminines la lassitude des grandes chaleurs…

Et au cinéma…

Le camélia…

Inspira aussi …

Un immense …

Metteur en scène…

George Cukor…

Avec “Camille” (1936)…

Toujours…

D’après le roman de Dumas…

Avec (Greta) Garbo et (Robert) Taylor…

Vous reconnaitrez même …

Par endroits …

La musique …

De Verdi…

Découvrons….

Encore un nouvel extrait …

Du début de leur rencontre…

Elle n’est pas encore…

“Amoureuse”…

La belle et charmante…

Greta…

Mais alors lui …

Les amis…

Lui …

L’est déjà   …

Totalement…

“Radada” …

De sa …

Grande …

Et fascinante…

Garbo …

Si “liante”…

Tellement gentil…

Son “coup de foudre” …

Heureux et …

Exquis…

Pour sa jolie chérie…

Pour …

Sa …

Grande…

“Dame aux camélias” …

A lui…

Ah la la…

Trop génial…

Et le camélia…

Les gars …

Inspira aussi …

Des écrits …

Pleins d’humour …

Chez d’autres auteurs…

Et pour certains…

Le camélia…

Est…

Trop attendu…

Comme fleur…

Charmante…

Par exemple…

Pour le héros…

De ce roman de …

Grant Allen…

Il…

Préfère ….

Les fleurs…

Et les femmes d’ailleurs…

Moins…

“Classiques”…

“Whomever I’ll marry, I’ll marry a real live woman…

Not a dainty piece of delicate empty drapery”…

Tous les goûts …

Sont dans la nature …

Evidemment…

Les gars…

C’est ça qui est bien…

Et chez nous …

En France…

Une grande …

Artiste…

Styliste …

L’adorait …

Aussi…

Cette fleur…

Majestueuse…

Chic…

Et féminine …

Notre grande …

Gabrielle…

A nous…

Et son  …

Immensément…

Elégante …

“Maison” …

(De luxe)…

Regardons…

Et rêvons…

Et parfois cette fleur…

Dans certains romans…

Aussi…

Evoquait elle aussi…

La maladie…

Et la mort …

Inéluctable…

Telle…

Une fleur …

“Poussant” …

(Figurativement parlant)…

Dans un poumon…

Comme dans le roman …

De Boris Vian…

“L’écume des jours”…

Enfin …

C’est un nénuphar …

Dans ce cas-là …

Qui pousse dans le poumon droit…

De l’héroïne…

Mais…

Les gars…

Comme on dit chez moi…

“Même combat” …

Mais heureusement…

Parfois les nénuphars …

Sont aussi …

Source de joie…

Comme dans le sublime poème…

D’Edmond Rostand…

….

Les nénuphars…

L’étang dont le soleil chauffe la somnolence
Est fleuri, ce matin, de beaux nénuphars blancs ;
Les uns, sortis de l’eau, se dressent tout tremblants,
Et dans l’air parfumé leur tige se balance.

D’autres n’ont encore pu fièrement émerger :
Mais leur fleur vient sourire à la surface lisse.
On les voit remuer doucement et nager :
L’eau frissonnante affleure aux bords de leur calice.

Et les camélias …

Je reprends le fil…

Tranquillement…

Evidemment …

Inspiraient …

Au-delà des romanciers…

Et des poètes…

Des musiciens…

Egalement…

Verdi bien-sûr …

Mais aussi…

Liszt …

“Radada” d’elle…

Lui aussi…

“Radada” de …

La vraie …

“Dame aux camélias”…

Au XIXème…

Qui inspira …

A Dumas …

Et à tant d’autres …

Tout ce…

“Ramdam”…

Il s’agit donc…

De….

La jolie Marie (Duplessis)…

Aux nombreux …

Amoureux…

Et…

Peut-être …

Même…

Qu’elle lui inspira…

La jolie Marie…

Au grand Liszt…

Ce magnifique…

“Love dream”…

C’est ce que j’aime …

M’imaginer…

Chacun son truc…

Et à l’époque…

La jolie Marie…

Etait…

Considérée …

Bien que…

Souffrante elle aussi…

Je vous le rappelle donc…

(De…

Consomption/tuberculose)…

Elle était…

Perçue surtout…

Comme une femme…

Charmante…

Divine…

Et enchanteresse…

Cette belle courtisane…

Plus précisément …

Tenue…

Par tous ses prétendants…

Comme …

Pure…

Douce…

Et…

Sereine…

Cette jolie sirène…

Aux nombreux…

“Admirateurs”…

Et lovers…

Ah la la…

Mais je m’égare…

Alors…

Petit rappel …

De l’histoire…

De notre …

“Traviata”…

C’est donc l’histoire de…

Violette…

Une courtisane cultivée…

Femme perdue…

(“Fallen woman”)…

Pécheresse…

“Souffrante”…

Dépravée…

Revenue de tout…

Qui se perd en fêtes …

Et en plaisirs de la chair…

Lisons le début …

Du libretto…

CHORUS I
You were invited for an earlier hour.
You have come late.CHORUS II
We were playing cards at Flora’s,
and the time passed quickly.VIOLETTA (going to greet them)
Flora, my friends, the rest of the evening
will be gayer because you are here.
Surely the evening is livelier with good food and drink?FLORA, MARQUIS
And can you be lively?
VIOLETTA
I must be.
I give myself to pleasure, since pleasure
is the best medicine for my ills.

Et qui …

A sa grande stupéfaction…

Un jour…

Tombe finalement amoureuse…

Et s’en rend compte…

Lisons le texte sublime…

VIOLETTA (alone)
How strange! How strange! His words
are burned upon my heart!
Would a real love be a tragedy for me?
What decision are you taking, oh my soul?
No man has ever made me fall in love. What joy,
such as I have never known – loving, being loved!
And can I scorn it
for the arid nonsense of my present life?
Ah, perhaps he is the one
whom my soul,
lonely in the tumult, loved
to imagine in secrecy!
Watchful though I never knew it,
he came here while I lay sick,
awakening a new fever,
the fever of love,
of love which is the very breath
of the universe itself –
Mysterious and noble,
both cross and ecstasy of the heart.
Folly! All is folly! This is mad delirium!
A poor woman, alone,
lost in this
crowded desert
which is known to men as Paris.
What can I hope for?
What should I do? Revel
in the whirlpool of earthly pleasures.
Revel in joy! Ah!
Forever free, I must pass
madly from joy to joy.
My life’s course shall be
forever in the paths of pleasure.
Whether it be dawn or dusk,
I must always live. Ah!
Gaily in the world’s gay places,
ever seeking newer joys.

Ah la la…

C’est pas juste sublime…

Les amis?

Et écoutons…

Maintenant…

Un de mes …

“Arias” …

Préférés …

De tous les temps…

Ce que c’est beau…

Vous allez voir…

Et chanté par des …

“Interprètes”…

Slaves …

C’est encore mieux …

Que par des …

Teutonnes…

Pour moi…

Chacun son goût…

J’aime beaucoup d’habitude …

La belle Diana…

Mais là …

Les gars…

Malgré le glamour…

Du lieu…

De…

Ses…

“Atours”…

Et de …

Sa technique incomparable…

Je trouve qu’elle manquait …

Un peu…

De fièvre …

Diana…

La Damrau…

Et…

Un peu …

De coffre…

Mardi dernier…

Bien que techniquement donc…

Hyper impressionnante…

Et pleine de personnalité…

Néanmoins…

Plus intériorisée…

La jolie Diana…

Et après tout…

Pourquoi pas?

Etant donné la douce nature…

Du personnage réel…

(La jolie Marie)…

Mais pour moi…

La “Violetta’ de Verdi…

Est plus sensuelle…

Et extériorisée…

Et …

Tout autant…

Subtile…

Que…

La jolie Marie…

Qui elle donc…

Etait…

Peut-être plus réservée …

Who knows?

Et maintenant…

Pour comparer…

Ecoutons ici…

La belle Angela…

Qui fait ça hyper bien…

Aussi…

Et avec …

Un charme certain…

Le sien…

Si si…

Et pour comparer…

Encore davantage…

Ecoutons…

Maintenant…

La belle Anna…

La Netrebko…

Tellement vivante…

Et aimante…

Dans ce “pot pourri”…

Qui m’enchante…

Et bref …

Je reprends…

Sur l’histoire de…

Notre…

“Traviata”…

Une fois amoureuse…

Violetta…

Va vivre …

Un moment d’idylle …

Passionné …

Et …

Domestique…

Fantastique…

L’un n’empêche pas l’autre …

Les gars…

Heureusement…

Avec son Alfredo…

Lisons le bonheur …

D’Alfredo…

Au deuxième acte…

A cette idée …

Si réjouissante pour lui…

D’être tant aimé…

De sa Violette…

Il a bien raison…

C’est si doux d’aimer …

Simplement …

Et avec multiples “attentions” …

Pour …

Son “amoureux”…

Et réciproquement…

Evidemment…

Act Two…Scene One

A country house near Paris.
A drawing room on the ground floor. in the
background, facing the audience, there is a fireplace;
on the mantelpiece, a clock and above it a mirror. On
either side of the fireplace, French doors open on a
garden. On the floor above, two other doors, facing
each other. Chairs, tables, books, writing materials.
(Alfredo enters in hunting clothes.)

ALFREDO (putting down his shotgun)
I have no joy in life when she is far away!
Three months have passed
since Violetta gave up for me
a life of ease, luxury, love affairs
and the pomp of society,
where, surrounded by adoration,
she enslaved all with her beauty.
Now, happy in this quiet country home,
she has forgotten everything for me. And here,
near her, I feel like a man reborn;
invigorated by the pulse of love,
I have forgotten the past in the joy of being with her.
The violent fire
of my youthful spirits
was tempered by the quiet smile of her love!
Ever since the day when she said:
“I want to live only for you”
I seem to live in heaven,
unmindful of the world.

Et Juan Diego Flórez…

Le ténor péruvien…

Etait formidable comme amoureux transi…

Bien que manquant un peu de volume…

Pour moi…

Mardi soir…

Par rapport à d’habitude…

Et je reprends sur l’histoire…

Et évidemment…

Sinon il n’y aurait pas d’opéra…

Le drame arrive…

Et l’heure du sacrifice…

Sonne…

Ah la la …

Et m’évoque …

Un passage d’un film …

Récent…

Hyper romantique …

Pour qui sait …

“Voir” …

Sous le vernis…

Humoristique…

Hyper …

Caustique…

De ce film …

Unique…

Ah la la…

Vous n’allez pas être déçus…

Avec “Deadpool”…

De Miller (2016)…

Regardons cette scène …

Mignonne…

Et troisième degré évidemment…

Avant qu’une tragédie….

Ne frappe le héros…

Un peu…

Comme…

L’arrivée de Germont père …

Et ses demandes…

Hyper tristes pour elle…

Qui…

Vont anéantir …

Leur félicité domestique…

Celle de Violette…

Et …

De son amoureux…

Le bel Alfredo…

Mais admirons d’abord…

Wade et sa Vanessa…

https://youtu.be/Opk6Zn0V16Y

Mais je continue…

Violette…

Parce qu’elle….

Est …

“Transformée”  …

Par l’Amour…

Toujours…

Sait …

Que le plus important…

Quand on aime…

C’est le bonheur …

De son bien-aimé…

De son Alfredo…

Et “capitule” …

Devant le fait …

Qu’évidemment…

La famille …

De son chéri…

Passe avant…

L’Amour…

Qu’elle éprouve pour lui…

Pauvre loute…

Et bravo!

C’est beau…

Ce sacrifice…

Et  …

Du coup…

Sera récompensée …

Notre “Violette”…

Puisque réussira …

A le retrouver un temps…

Son Alfredo…

Son bel amant…

Car…

Son Alfredo …

Fou de tristresse…

A l’idée qu’elle ait …

“Retrouvé”…

Sa vie …

De…

“Dépravée”…

De…

“Mauvaise fille”…

Aux bras …

D’un autre…

Et potentiellement…

Plusieurs autres …

Ah la la…

La “récupère”…

Au bout d’un moment…

Tout comme le héros…

Dans “Pretty woman” (1990) …

De Gary Marshall …

Va la récupérer …

En fine …

Après l’avoir …

Même emmené voir…

“La Traviata”…

Sa Viviane…

Qui l’emballe …

Tant…

Sa Viviane à lui…

Et…

Qui aime chanter…

Dans son bain…

Mais retrouvons les …

Ici…

A l’opéra …

Richard (Gere) et la belle Julia (Roberts)…

Ah la la…

Je m’égare encore…

Et reprends …

Et vous la fait courte…

Sur comment Alfredo…

Lui récupère donc…

Sa Violette…

Après …

Donc quelques péripéties…

Supplémentaires…

(Notamment un duel)…

Alfredo donc…

La récupère…

Sa jolie fleur…

Sa belle Violette…

Pour…

Vivre encore …

Avec elle…

Quelques moments …

De bonheur…

Avant qu’elle ne meure…

Sa jolie fleur…

Intelligente…

Elégante…

Gaie…

Imaginative…

Forte…

Vulnérable…

Libre…

Bouleversante…

N’en finissant pas de mourir…

Ah la la…

Et pour toutes ses raisons…

Evidemment…

Elle…

Est…

Pour toujours…

Eminemment attachante…

Notre belle…

“Violette”….

Ah la la…

D’ailleurs …

Au troisième acte…

Il l’aime tant son Alfredo…

Qu’il dit d’elle …

De sa Violette …

Il dit …

Entre autres choses magnifiques…

Qu’elle est sa lumière…

Et…

Aussi…

Le souffle de sa vie…

Sa jolie fleur …

Qui fait frémir son âme …

Ah la la…

C’est pas incroyablement poétique?

Ah la la…

Moi…

J’adore…

Les gars…

Qu’il ose lui dire tout ça…

Parce que les belles choses…

C’est merveilleux parfois…

D’oser les exprimer…

D’une pensée…

D’un mot…

D’un regard…

Ou mieux encore…

D’un baiser…

Ah la la…

Et Mardi soir…

C’est toujours…

Le même personnage …

Terrible…

Qui bouleverse le MET…

Un père “fouettard” évidemment …

Ah la la…

Qui en plus…

Depuis quelques années …

Est…

Interprété …

Par un…

“Habitué” du MET…

Fantastique…

Ah la la…

Qui fit encore pleurer …

Tout le public…

Germont père…

Interprété avec brio …

Depuis un moment donc…

Par Quinn Kelsey…

Le bariton hawaiien…

Chaleureux et tendre…

Malgré…

Son personnage implacable…

Et écoutons d’ailleurs ce qu’en dit …

Un/plusieurs spécialiste(s) …

De l’importance …

Entre autres…

De Germont père….

Pour créer …

Toute “l’humanité” de cet opéra…

Si sublime…

Si chéri…

De nombreux mélomanes…

Ah la la…

Car pour moi aussi…

Germont père…

Est celui qui permet …

A Violette …

De connaitre …

L’honneur…

Apporté…

Par sa…

“Transformation”…

A elle…

En matière d’Amour…

Car elle comprend…

Enfin…

Malgré la cruauté …

De leur situation…

La vraie beauté  …

De …

L’Amour …

Qu’elle éprouve…

Pour son Alfredo…

Bien qu’ils s’aiment tous deux…

Elle est d’accord pour…

Le quitter …

Sans lui expliquer pourquoi…

Par respect pour…

Germont père…

Pour ne pas lui…

Causer de déshonneur …

A Alfredo…

Et aux siens…

C’est beau…

Evidemment …

De souhaiter avant tout…

Le bonheur de l’Autre…

Mais elle devrait aussi…

Apprendre à respecter…

Ses/leurs propres sentiments …

Et leur propre Amour…

En décidant avec son Alfredo…

De la marche à suivre …

A deux…

Et éventuellement trouver …

Une autre manière …

De rester important…

L’un pour l’autre…

Si leur union …

Provoquait/provoque trop de déshonneur …

Plutôt que de tout détruire…

Ah la la…

Et si ça se trouve…

Ils arriveraient ensemble …

A “contrer”/”convaincre”…

Germont père…

De faire autrement…

Plus rapidement…

Plutôt que d’être …

Divisés …

Et de se faire de la peine…

(D’accord d’accord…

Sinon …

ll n’y aurait pas d’opéra)…

Mais vous voyez ce que je veux dire…

Car parfois…

En ne communiquant pas assez…

On perd du temps…

Et d’ailleurs et surtout…

L’important …

Il me semble…

C’est surtout…

De communiquer donc…

De façon légère et gaie…

Mais aussi en disant …

Le fond de sa pensée …

Gentiment et réellement…

Avec vérité …

Pour…

Qu’on puisse renouer ainsi…

Et naturellement aussi…

Evidemment…

Les choses  …

Et/ou les incompréhensions …

Ou…

La colère …

Parfois même…

Qui…

S’y mêlent parfois…

Aussi …

Un temps…

Alors…

Pourraient/peuvent toutes fondre…

Et…

Se dissoudre…

Totalement…

Quand on le souhaite…

(La rancune les gars…

C’est à proscrire)…

Ouf!

Car…

La seule chose à faire …

Face à des conflits affectifs …

Il me semble…

C’est d’abord et toujours …

Donc…

D’être compréhensif….

Face à des disputes …

De temps à autre…

Normales…

Pour qui s’aime…

(Tant que ce n’est pas …

Tout le temps…

Il me semble)…

Sur des grands sujets…

Comme sur…

Les plus bénins…

Et pour répondre à ça …

Il faut avant toute chose…

En tous temps…

Il me semble…

Toujours…

Respecter l’Autre…

Et lui offrir de…

La/notre patience…

Parfois aussi…

Si si…

Pour pouvoir à nouveau avancer…

Dans une plus grande harmonie…

Plus jolie encore…

Ouf!

Mais ça demande…

Un peu de …

Flexibilité des deux bords …

Et de la patience jolie donc…

Par moments…

Pour que chacun …

Quand on trouve…

Une âme soeur …

Qui en vaut la peine…

Remette de l’huile…

Dans les rouages…

Et tant mieux!

Car les âmes soeurs …

Sur mille sujets…

Ca/elles ne coure(nt) pas les rues…

Et tant mieux aussi…

Ca ne rend que …

Toute relation …

Réellement…

“Divine”…

(Charmante)…

Que…

Bien plus précieuse…

Ah la la…

Et il me semble aussi …

Que pour protéger …

Son/notre lien…

Magnifique…

Il faut se rappeler…

De toujours aussi…

Choisir de pardonner…

Nos offenses …

Et imperfections…

Pour renforcer toujours …

Son/notre lien joli…

Entre …

Un “amoureux” et sa fleur…

Son camélia ou sa rose…

Et c’est vrai aussi …

Donc…

By the way…

De tous les êtres qui s’apprécient …

Tout court…

Aussi…

Cette idée de respect…

Et de patience aussi…

Et de pardon parfois aussi…

Si si…

C’est…

Si important …

De respecter l’Autre…

Lui /leur faire confiance…

Le(s) nourrir…

Le(s) protéger aussi…

Leur/se pardonner nos/leurs “offenses” …

Pour être capable …

De vrai bonheur …

En soi …

Pour soi…

Et avec autrui…

Et être patient aussi parfois…

En soi…

Pour soi aussi…

Et encore davantage …

Avec autrui…

Et plus particulièrement …

Avec…

Tous ceux qu’on aime…

Bien évidemment…

Et évidemment…

Tout ca …

Il me semble…

Tout…

Ca…

C’est…

Possible…

Dans le respect de chacun…

En tout premier lieu donc…

Surtout en matière amoureuse…

Mais c’est vrai aussi…

Parfois …

De grandes amitiés…

Auxquelles on tient…

Car …

Comme dirait …

Le proverbe perse…

«He who wants a rose must respect his thorn»…

Thoreau…

Disait aussi …

«Truth and roses have thorns about them»…

Et même un illustre inconnu …

Mais être romantique néanmoins…

Disait …

«Love is very much like a wild rose beautiful and calm…

But willing to draw blood in its defense »…

Et le plus important …

Avec tous les liens…

Qui comptent…

Amoureux …

Ou amicaux…

Ou familiaux…

Ou de voisinage…

C’est toujours de …

Choisir …

Il me semble…

De faire grandir le meilleur …

Plutôt que de tout …

Annihiler…

Fuir…

Râler …

Etre cruel…

Ou…

Bouder…

Ou refuser…

De s’excuser…

De “valider”…

Le fait d’avoir …

Fait souffrir l’autre…

Même de façon non intentionnelle…

Un temps…

Quand parfois …

Des désaccords naissent…

Ah la la…

Et ce choix…

De…

Faire grandir le meilleur…

Quand on s’aime…

Est naturel…

Ouf…

Et…

Permet alors…

De continuellement …

S’apporter beaucoup de joies…

Parfois…

D’ivresses…

De gaieté et d’harmonie…

Les amis…

Comme dans cette magnifique chanson…

Tirée de “Moulin Rouge” (2001) …

De Baz Luhrmann …

Si belle …

Si bouleversante…

Si aimante…

Ah la la…

Egalement inspirée …

De l’histoire …

De…

Violette et de son Alfredo…

Dans…

“La Traviata”…

Moi je dis…

Trop chouette!

Et bravo!

C’est si beau aussi…

Leur histoire à eux…

Dans ce film là…

Celle de la belle Nicole …

Et du bel Ewan…

Ah la la…

Quels amoureux exquis…

Eux aussi…

Ah la la…

Tant d’Amour pur et gratuit…

C’est beau…

Ah la la…

Et avec …

De l’Amour désintéressé …

En plus…

Comme ça …

Les maladresses …

Se réparent plus vite…

Et on peut vivre …

Davantage …

Encore …

De félicité…

Tant mieux…

Ouf!

Et on peut enfin …

Vivre alors…

Du coup…

Au présent…

Du gai…

Du doux…

Du joyeux…

Et construire ainsi…

Un …

Avenir…

Heureux…

En trouvant  …

Continuellement…

Le bon…

Modus vivendi …

Qui évidemment …

Evolue …

Tout le temps…

Plus ou moins vite…

Et c’est très gai tout ça…

Et…

Parfois prend …

Un peu de temps…

A retrouver…

Son élan…

Quand il a été malmené…

Un temps…

Et souvent…

Pour des broutilles…

Mais ce qui compte surtout…

Donc…

Et avant tout…

C’est le présent…

Et…

L’avenir…

Et l’envie de toujours faire mieux…

Trop bien!

Mais la bonne nouvelle donc …

C’est que …

La…

Joie …

La complicité…

La sérénité…

Et…

La gaieté renouvelée …

Reprennent toujours…

Comme en 40…

Quand on s’aime…

Mais comme toute …

Belle chose …

Ca…

Demande toujours…

Un peu de travail …

Et bien-sûr …

Il ne faut pas…

Non plus…

Trop perdre son temps…

C’est sûr…

Car la vie file plus vite …

Qu’on ne croit…

Et la bonne nouvelle donc…

C’est qu’il y a toujours …

Des solutions…

Lorsque…

Tout le monde …

Y met du sien donc…

Et ça en vaut la peine donc…

Et quand on est en lien…

Avec un être de qualité …

Trop chouette!

Et il faut donc…

Néanmoins…

Se rappeler…

Que la vie n’est pas que facile…

Et…

Qu’il faut être réaliste…

Bien-sûr donc…

Et…

Parce qu’on est humain…

Evidemment …

Et imparfaits du coup…

Parfois…

Entre les êtres…

Le tonnerre gronde…

Mais heureusement…

Pas trop souvent…

Heureusement…

Surtout …

Quand on est paisible…

Et attentionné…

Et j’en parle beaucoup…

C’est vrai…

Parce que je trouve que…

La paix et le bonheur…

Pour soi…

Et autour de soi…

Les gars…

C’est ce qu’il y a de plus gai…

Pour soi …

Pour…

Tous ceux qui nous importent…

Et pour son prochain aussi…

Et comme Camus …

Je trouve…

Que…

Il n’y a pas de honte à préférer …

La félicité…

Qui se travaille…

Et tant mieux!

Et …

Sheffield …

Un grand poète anglais…

Disait lui aussi…

Une très belle chose …

Sur l’Amour sous toutes formes…

Et son rapport au pardon…

Qui permet d’accéder du coup…

D’accéder donc…

A toujours plus…

De bonheur…

«Tis the most tender part of love, each other to forgive».

Et après le lien…

Peut être …

“Transformé”….

Et …

Peut …

Donc…

“Repartir”…

Comme des bourgeons…

Au printemps…

Dans la gaieté et la confiance…

Comme dans cette belle chanson…

Si simple et magnifique…

Pour dire à un être précieux…

Qu’on l’aime…

Ah la la…

Trop beau…

Ah la la …

Quelle belle chanson!

Un peu comme…

Ce que …

L’ambiance de …

“Fêtes de fin d’année”…

Permet parfois…

De faire naitre…

Entre voisins …

Entre proches…

Entre amis…

Et même …

Les amis…

Entre ennemis…

Parfois …

Même aussi…

Un peu …

Comme dans ce magnifique…

Film …

“Joyeux Noël” (2006)…

De Carion …

Et parfois …

C’est quand …

La confiance …

Doit être retrouvée …

Que le chant …

Et la patience…

Et surtout…

L’Amour …

Viennent …

A la rescousse…

Des êtres aimants…

Comme dans ces extraits…

De …

“The Quiet man” (1952)…

De John Ford …

A la sublime chanson…

De Bing Crosby…

Ce grand rêveur…

Qui savait l’importance …

De la lumière lunaire…

Et de certaines iles…

Ah la la…

https://youtu.be/dZHp5DIzXQk

Tiré du grand poème…

De Yeats…

Pour tous les amateurs …

De nature…

De poésie…

Et aussi évidemment…

De…

Romance…

Sublime…

The Lake Isle of Innisfree

I will arise and go now, and go to Innisfree,
And a small cabin build there, of clay and wattles made;
Nine bean-rows will I have there, a hive for the honey-bee,
And live alone in the bee-loud glade.
And I shall have some peace there, for peace comes dropping slow,
Dropping from the veils of the morning to where the cricket sings;
There midnight’s all a glimmer, and noon a purple glow,
And evening full of the linnet’s wings.
I will arise and go now, for always night and day
I hear lake water lapping with low sounds by the shore;
While I stand on the roadway, or on the pavements grey,
I hear it in the deep heart’s core.

Découvrons donc…

Deux de mes héros préférés…

John Wayne et sa belle Maureen…

Qu’il adorait dans la vraie vie…

Ils étaient hyper amis…

Et ça se sent…

Combien ils s’apprécient…

Du coup…

Tout rôle “liant” entre eux…

Prenait une toute autre …

Envergure…

Magnifique…

C’est pas exceptionnel?

Et parce que c’est…

La saison des fêtes…

New York “chante”…

Tout le temps …

Ce mois-ci…

Et je partage certaines …

De celles…

Déjà partagées …

Depuis une semaine…

Et qui berceront …

Les/nos trois prochaines semaines…

Et je vais avoir moins de temps …

Pour de longs posts…

Du coup…

Alors …

Je commence par partager…

Quelques “carols” du monde entier…

Pas tous…

Juste quelques uns …

Que j’aime bien…

Démarrons d’abord…

Par…

Plusieurs “carols” …

Adorés des américains…

Que l’on peut admirer…

Au théâtre ici…

Jusqu’à la fin décembre…

Tirés de la même histoire…

Précédemment citée …

Et qui …

Les gars…

N’aime pas…

“Douce nuit”/”Silent night”?…

Tellement joli et paisible…

J’adore!

Puis …

Du Canada…

Découvrons une jolie chanson …

Qui donne immédiatement envie …

De…

Chanter…

Avec ces toutes belles…

Puis traversons l’Atlantique…

“The pond”…

Et arrêtons-nous…

Chez les Anglais…

Ecoutons mon tout préféré…

Britten…

Les gars…

C’est…

Tellement génial!

Mais celui-ci…

Toujours de…

Britten …

Est magnifique aussi…

Evidemment…

Il s’agit d’une rose…

Ecoutons …

Chantons encore et rêvons …

Puis …

Chez les irlandais…

Puis arrêtons-nous en Italie…

Pour un accompagnement magnifique …

A la guitare…

En Espagne…

J’au un petit faible aussi …

Pour celui-ci…

Puis arrêtons-nous…

En Autriche…

Et en France…

Rendons hommage aux corses…

Faut rigoler …

Et à celui qui autrefois….

Descendait du ciel …

Pour les petits…

Notre grand Tino…

Et quelle jolie chanson…

Pour tous ceux …

Qui aiment leurs mamans…

https://youtu.be/lFGFZITegVw

Et envolons nous…

Maintenant…

Pour l’Australie…

Toujours détendus …

Nos “Aussies”…

Ils ont bien raison!

Et je reviens aux Etats Unis …

Avec un dernier “carol”…

Que tout le monde adore ici…

Grace à notre grand Bing…

https://youtu.be/w9QLn7gM-hY

Et aimé également de…

La plus grande …

Des “sirènes” américaines…

Admirons d’abord donc…

La sirène des sirènes…

Une princesse des fonds marins …

Adorée de Neptune…

Evidemment…

Evidemment…

Evidemment…

Et maintenant …

Ecoutons-la chanter…

Avec le très beau …

Ricardo Montalbán…

(Suivi de l’autre couple amoureux)…

Ca fera rire …

Certains d’entre vous…

Tiré de…

“Neptune’s daughter” (1949)…

De Buzzell…

C’est hyper charmant…

Cette double histoire d’Amour…

Qui se termine…

Bien pour tous…

Ah la la…

Avouez que …

C’est trop gentil…

Cette chanson …

Tellement charmante…

Et je termine ce post …

Encore trop riche…

Je sais…

Par le partage…

D’un tout dernier …

“Carol” ukrainien…

Que les enfants…

De toutes les confessions …

Et de toutes les nations …

Adorent…

Parce que l’esprit …

Des fêtes de fin d’année  …

C’est ça…

C’est de créer autour de soi…

De la joie….

Et de la paix …

Et de la beauté partagée …

Alleluia!

Et …

Avec un peu d’avance …

Je sais …

Mais je vais avoir moins de temps…

D’ici peu pour écrire…

Car il faut chanter!

Top!

Et du coup …

Je nous souhaite à tous…

Dès aujourd’hui…

Un…

Très…

Joyeux Noël 2018!

Soft…

Imaginative…

Lyrical…

Poetic…

Charming…

Peace seeking …

Sunny…

Loving…

Eternal butterflies 😊