“Samson et Dalila” de Saint-Saëns: une épopée biblique épique, sombre et érotique…

Lundi 24 Septembre 2018- MET Opera House building /Monday September 24th 2018-“Samson et Dalila” by Saint-Saëns: a jaw-dropping, dark and erotic biblical epic…

Cette semaine  …

Les amis…

C’est enfin…

Le MET Opera Opening 😊😊😊

Trop chouette! 😊

Retransmis “live” depuis treize ans…

Sur les écrans de Times Square également 😊

Pour en faire profiter de nombreux New Yorkais…

C’est pas génial comme tradition? 😊

Et une toute nouvelle production …

En plus 😊

De ce magnifique opéra…

De Saint-Saëns 😊

Nous attendait…

Lundi soir dernier…

Au MET Opera House du Lincoln Center…

Génial! 😊

Et trop fun aussi …

D’admirer 😊

La grande soprane…

Netrebko se faire interviewer par des caméras 😊

Tout comme quelques acteurs/actrices de Hollywood …

En tenue de lumière 😊

Et comme toujours …

Parmi le public du MET…

Le strass …

Les diams…

Et les paillettes…

Etaient plus que présents 😊

Et pour comprendre …

Instantanément 😊

L’histoire de…

“Samson et Dalila” 😊

Admirons tout d’abord…

Le magnifique tableau de Rubens 😊

Qui …

Dit tout 😊

Sur cette histoire désarmante …

Magnifique et tragique…

Dit tout …

En particulier…

De la passion exceptionnelle 😊

Entre ces deux personnages…

Source…

En fine…

De tragédie pour tous …

Comme parfois à l’opéra 😊

Et sachez que la toute nouvelle production …

De Darko Tresnjak 😊

Est…

Je trouve,…

Hyper réussie…

De toute beauté…

Spectaculaire et moderne 😊

Et apporte beaucoup d’énergie vitale à cette histoire…

Riche et complexe  😊

Incroyablement sombre par moments…

Religieuse par endroits …

Et aussi évidemment…

Vu le sujet…

Egalement…

De plus en plus …

Sulfureuse 😊

Et dans cet autre tableau …

De Gustave Moreau…

Admirons…

Comment il s’imagine…

La belle Dalila …

Eblouissante…

Renversante…

Et exotique…

Quelle…

Femme …

Fatale 😊

Evidemment…

Et ce qui est particulièrement …

Donc étonnant 😊

Dans cette oeuvre…

Lyrique 😊

C’est cette rencontre inattendue…

Entre le sacré et de l’érotisme torride 😊

Qui engendre…

Un mélange détonnant 😊

Une drôle d’atmosphère…

Grace en particulier …

Evidemment…

A la personnalité complexe de…

L’envoutante Dalila 😊

(Comme dirait une mes amies slaves 😊😊😊

Qui maitrise le sujet 😊

Ah ces slaves) 😊😊😊

Et les hommes de mon groupe d’amis…

Lundi soir dernier …

D’ailleurs, étaient également de cet avis …

Ils étaient tous 😊

Et c’était pas les seuls …

Tout “chose” aussi 😊

Tel Samson 😊

Devant …

Sa Dalila…

Ah la la 😊😊😊

Quel opéra hors du commun donc …

Particulièrement riche de contrastes 😊

D’un compositeur fabuleux…

Génial même …

Hyper respecté de ses pairs…

L’immense Saint-Saëns 😊

Fantastique! 😊

Et Saint-Saëns…

Au début de son travail …

Voulait raconter cet épisode biblique …

Sous forme d’oratorio …

Car à l’époque les sujets sacrés …

Ne faisaient pas l’objet d’opéras …

Et un oratorio …

C’est une musique religieuse, mais non liturgique, dramatique, mais non théâtrale…

Et heureusement 😊

Son collaborateur sur le libretto…

Le poète Ferdinand Lemaire 😊

Réussit à le convaincre d’en faire un opéra …

Tant mieux pour nous…

Car c’est plus riche d’expression …

Encore évidemment 😊

A mon avis…

Et l’histoire …

Archi connue …

Est en fait assez simple …

Je vous résume ça vite fait 😊

Samson 😊

Un Israélite…

Béni de Dieu …

D’une force surhumaine …

Un peu comme Thor 😊

Au charme dévastateur…

Et hyper respecté de ses pairs…

A la faiblesse…

De tomber éperdument amoureux 😊

D’une ennemie …

Philistine ….

L’envoutante 😊

Grisante…

Ensorcelante …

Dalila 😊

Qui trahit son Samson pour sa nation…

En réussissant à lui dérober le secret de sa force…

(Sa chevelure)…

Il est alors fait prisonnier…

Par les Philistins…

Torturé…

Sa chevelure est rasée…

Et il perd en plus, la vue…

Ah la la…

Mais 😊

Immense …

Retournement de situation 😊

La foi de Samson est telle…

Qu’elle lui permet de recouvrir…

Une dernière fois 😊

Force exceptionnelle …

Pour détruire le temple où il est maintenu prisonnier…

Qui le fera succomber lui-même à cette immense destruction…

Ah la la…

Quel gâchis les gars…

Quelle tragédie inutile…

Pour tous ces personnages épiques …

Tous ces héros donc…

Hauts en couleurs 😊

Pourraient tous …

Faire bien mieux 😊

Si…

Ils écoutaient un peu plus…

Leurs grands coeurs 😊😊😊

Ah la la…

Bon évidemment …

Ce serait moins dramatique …

Et il n’y aurait plus d’opéra 😊😊😊

Regardons comment Cecil B. DeMille…

Nous raconte sa version des faits …

Son “Samson and Delilah” (1950)…

Et pour moi …

Dans la version de Saint-Saëns…

Il y a trois aspects  …

Qui donnent …

Plus d’envergure encore😊

A cette histoire d’Amour épique…

Et qui m’émeuvent particulièrement…

Tout d’abord …

Ce sont les choeurs extraordinaires 😊

Particulièrement présents tout au long de l’opéra…

Sombres et solennels …

On sent chez Saint-Saens …

Un goût hyper prononcé pour la musique sacrée 😊

Et une affinité avec la douleur particulièrement aiguë…

Face à l’idée d’oppression …

Particulièrement bien restituée au premier acte …

Ecoutons…

Mais Saint-Saëns a aussi une manière exceptionnelle …

De raconter l’Amour amoureux 😊

Fabuleux …

Mais qui parfois se complique…

Comme le prouve cet air …

Qui est peut-être …

Le plus pour moi 😊

Ou en tous cas un des plus…

Aimants …

Amoureux  …

Et triste aussi …

Tout à la fois…

(Comme à certaines périodes …

Pour toutes les plus belles …

Histoires d’Amour avec un grand A) 😊

Du répertoire …

De l’opéra 😊

C’est hyper beau…

Déchirant…

Simple et authentique 😊

Lisons d’abord ce texte d’une poésie exceptionnelle …

Et sortons nos Kleenex…

“Mon cœoeur s’ouvre à ta voix comme s’ouvrent les fleurs
Aux baisers de l’aurore!
Mais, ô mon bien-aimé, pour mieux sécher mes pleurs
Que ta voix parle encore!
Dis-moi qu’à Dalila tu reviens pour jamais!
Redis à ma tendresse
Les serments d’autrefois, ces serments que j’aimais!
Ah! réponds à ma tendresse!
Verse-moi, verse-moi l’ivresse!
Ainsi qu’on voit des blés les épis onduler
Sous la brise légère
Ainsi frémit mon cœoeur, prêt à se consoler
À ta voix qui m’est chère!
La flèche est moins rapide à porter le trépas
Que ne l’est ton amante à voler dans tes bras!
Ah! réponds à ma tendresse!
Verse-moi, verse-moi l’ivresse!

Samson, Samson, je t’aime”

Ah la la…

C’est pas magnifique?

Et attendez …

Le troisième aspect de cet opéra …

Est aussi incroyablement osé…

Il s’agit d’un ballet érotique au dernier acte 😊

Aux sons orientaux …

Encore totalement différents du reste de la musique …

Et magnifiques…

Car glorifiant avec imagination 😊

Le temple Dagon …

Temple de la fertilité 😊

Et la chorégraphie Lundi soir…

D’Austin Mc Cormick …

Etait fantastique…

De symbolique et de vitalité 😊

Regardons une autre production…

Et écoutons la musique totalement divine 😊

Ah la la …

Trop génial…

Et les chanteurs dans tout ça? 😊

Elīna Garanča 😊

La sublime mezzo lettonne…

Fut à nouveau enchanteresse comme Dalila 😊

Réservée …

Et néanmoins d’un feu 😊

Exceptionnel…

Avec son Samson…

Et Roberto Alagna 😊

Le sensible ténor français…

Etait presque étranglé d’émotion …

Devant sa Dalila…

Comme Samson 😊

Ce qui ajoutait une couche de tristesse…

A l’atmosphère sur scène…

Lundi soir dernier …

Car …

Pour moi …

Malgré les obstacles majeurs à leur passion…

C’est sûr qu’ils s’aiment 😊

Oh oui alors…

Ils s’aiment 😊

Et peut-être ….

Qu’ils pourraient vivre leur histoire d’Amour autrement 😊

Sans trahison de la part de Dalila…

Si ils n’étaient pas autant prisonniers de leur époque…

C’est à dire obligés de faire passer…

Leur loyauté à leur nation/famille/religion…

Avant celle de leurs propres coeurs 😊

Ah la la…

Et d’ailleurs…

Dans la version cinématographique …

De Cecil B. DeMille 😊

On réalise à la toute dernière scène…

Qu’ils s’aiment malgré tout …

Ces deux…

“Love birds” 😊

Car…

L’Amour est plus fort que tout 😊

Et lui …

Samson 😊

Veut encore et toujours ….

Protéger sa Dalila …

Et elle…

Dalila 😊

Ne peut faire autrement …

Que de rester auprès de son Samson…

Qui s’apprête à périr …

C’est beau …

Peut-être un poil idéaliste 😊

Mais beau quand même …

Ah la la…

https://youtu.be/fMTUYJ18jhY

Et cette passion complexe 😊

M’évoque un poème sublime …

De Sully Prud’homme 😊

Que Fauré 😊

(Que j’adore aussi…

Et qui fut un…

Elève de Saint-Saëns …

Figurez-vous)…

Que Fauré donc…

Mis en musique  😊

Brillamment…

Ce joli poème 😊

Qui aurait certainement plu…

A Samson et Dalila …

Aussi 😊

J’en suis sûre…

Au bord de l’eau

S’asseoir tous deux au bord d’un flot qui passe,
Le voir passer ;
Tous deux, s’il glisse un nuage en l’espace,
Le voir glisser ;
À l’horizon, s’il fume un toit de chaume,
Le voir fumer ;
Aux alentours si quelque fleur embaume,
S’en embaumer ;
Si quelque fruit, où les abeilles goûtent,
Tente, y goûter ;
Si quelque oiseau, dans les bois qui l’écoutent,
Chante, écouter…
Entendre au pied du saule où l’eau murmure
L’eau murmurer ;
Ne pas sentir, tant que ce rêve dure,
Le temps durer ;
Mais n’apportant de passion profonde
Qu’à s’adorer,
Sans nul souci des querelles du monde,
Les ignorer ;
Et seuls, heureux devant tout ce qui lasse,
Sans se lasser,
Sentir l’amour, devant tout ce qui passe,
Ne point passer!
Ecoutons d’abord la grande Régine …

https://youtu.be/6j1MjVTRjsQ

Et maintenant la belle Véronique…

Et maintenant le sensible Steven…

Et maintenant ma version préférée…

Par le bel Ian…

https://youtu.be/0ybkTkUNcNI

C’est pas magnifique? 😊

Et évidemment …

Dans les histoires d’aujourd’hui …

En termes cinématographique 😊

Pour moi…

Celle qui s’en rapproche le plus …

En termes de tension entre deux “familles” si différentes …

C’est un “conte de fées” imaginatif et moderne 😊

Bien plus gai 😊

Où l’Amour entre les deux héros est mis à rude épreuve …

Et il leur faut choisir entre…

Leurs propres “passions” …

(Une notion occidentale/américaine) 😊

Et …

La “tradition”…

Une notion plus orientale/asiatique) 😊

Et avec “Crazy Rich Asians” de Jon Chu (2018)…

Vous n’allez pas être déçus…

C’est léger …

Et hyper joyeux …

Le plus souvent 😊

Et certains membres de l’entourage du héros …

Valent leur pesant de cacahouètes 😊

Car évidemment les relations en famille …

Ou avec les amis aussi parfois…

Ne sont pas toujours…

Toutes simples…

Mais quand on s’aime 😊

On s’aime 😊

Et du coup…

Quand on on constate qu’on heurte parfois …

Sans le vouloir ses proches/ceux qui comptent…

On trouve toujours des solutions 😊

Pour que l’harmonie vive …

Ou revive vite 😊

On écrit alors…

De nouveaux chapitres …

Qui peuvent démarrer …

Le moment venu 😊

Plus épanouissants encore…

Pour tous …

Car correspondant davantage alors …

A nos propres évolutions 😊

En famille…

Avec nos amis…

Et évidemment aussi …

En Amour 😊

Trop bien…

Et je reprends sur ce film récent et divertissant …

C’est donc le plus souvent …

Désopilant 😊

Comme la vie …

Quand on sait la regarder…

Avec optimisme et joie 😊

Gratitude et enthousiasme…

Et qu’on sait pardonner à soi et aux autres nos/les imperfections…

Et aussi …

Qu’on travaille (un peu) 😊

Sur nos défauts …

Et surtout surtout surtout 😊

Qu’on développe …

Ses/nos grandes qualités 😊

Et notamment …

Notre capacité à s’émerveiller et sourire de tout 😊

Et à voir…

Le meilleur de chaque situation 😊

Tout est bien plus heureux ainsi…

Ouf 😊

Et enfin …

Dernière perle gaie de ce film 😊

J’adore notamment …

Comment les Caucasiens sont vus par les Asiatiques 😊

En termes de raffinement …

Totalement second degré 😊

A hurler de rire…

Ah la la 😊

Bref…

C’est formidable 😊

Profond et léger…

Joyeux et optimiste 😊

Généreux et imaginatif 😊

Intelligent et heureux 😊

Tout ce qu’on aime dans la vie 😊

Si si 😊

Qui est donc si souvent…

Si jolie 😊

Et si gaie aussi! 😊

Top! 😊

Soft…

Fluttering…

Imaginative…

Merry…

Optimistic…

Upbeat…

Awesome…

Enchanting…

Charming…

Sensual…

Goddess like…

Femme fatale…

Thor like charm…

Observant…

Intelligent…

Vivid…

Fun…

Thrilling…

Magical…

Sunny…

Smiling…

Loving…

Eternal butterflies 😊