“Così fan tutte” de Mozart: libertin et joyeux, comme l’époque dévoyée parfois, de ce compositeur fabuleux…

Jeudi 15 Mars 2018 Lincoln Center /Met Opera House/ Thursday March 15th 2018- “Così fan tutte” by Mozart: lewd and joyful, as this marvelous composer’s wicked era was, sometimes…

Cette semaine les gars…

Nous avons droit à un opéra…

Monument…

Encore un 😊

Peut-être même…

Mon préféré …

De Mozart 😊

(Et “Idomeneo” et “le Nozze di Figaro” ne sont pas loin derrière)…

Un opéra “bouffe”😊

Léger et comique…

Profond et tragique…

Renversant 😊

Si joli et poétique …

Délirant…

“Così” 😊

Incroyablement imaginatif…

Hyper transparent…

Pas du tout …

Diaphane 😊

Incroyablement aimant 😊

et …

Aussi…

Si…

Inconstant 😊

Par moments …

Hyper gai et idyllique aussi 😊

Et à d’autres…

Encore plus romantique …

Et aussi 😊

Parfois même …

Un poil 😊

Cynique …

De l’immense 😊

Mozart…

Quel compositeur…

Cet être si génial!😊

Pour qui …

Le génie 😊

N’avait comme berceau spirituel …

Pour son âme (jolie) 😊

Non pas …

l’intelligence…

L’imagination …

Ou encore 😊

Une combinaison …

Des deux 😊

Mais bien uniquement…

Le magnifique …

Sentiment amoureux 😊

Dans toute sa splendeur (inouïe)…

(Le sentiment amoureux) 😊

Sa force…

Et sa fragilité …

Ah la la …

Quel romantique ce gentil Wolfie 😊

Ah la la…

“Neither a lofty degree of intelligence nor imagination nor both together go to the making of genius. Love, love, love, that is the soul of genius”- Wolfgang Amadeus Mozart

Si complexe aussi celui-là 😊

(Le grand et jeune Amadeus)…

Aux joues si douces …

Tout comme ses jolies mains de musicien 😊

Ah la la …

Et si…

Incroyablement vivant 😊

Et quel talent …

Quelle vivacité …

Y compris pour son ouverture 😊

Qui annonce …

Avec “Così” 😊

Une histoire époustouflante de drôlerie …

Où tout le monde …

“Prend cher” 😊

Les femmes…

Surtout 😊

Ces êtres parfois légers …

Quand provoqués 😊

Capables …

(Pour certaines)…

D’être …

“Fickle” 😊

Comme ils disent ici…

(“Qui sont comme ça”)…

Inconstantes…

Comme l’évoque le titre de cet opéra …

Ah la la 😊

Qui …

Au moment où ce passage fut chanté hier soir …

Fut applaudi pour tous les hommes de l’assistance 😊

Y compris par mes deux amis “garçon” …

Avec qui …

J’ai beaucoup ri 😊

Comme toujours …

Mais les hommes aussi…

“Prennent cher” 😊

En particulier les marins…

Y compris les officiers 😊

Les pauvres loups …

C’est sûr la vie en mer …

Ce doit être long 😊

Donc une farce désopilante…

Cette comédie jolie…

Evocatrice aussi du théâtre goguenard …

De Molière 😊

Pour moi …

Evidemment 😊

Aux mille rebondissements …

Gais et inouïs …

Ecoutons d’abord donc …

Son ouverture 😊

Vous allez voir ça va nous réveiller …

Avant que Mozart 😊

Soit capable alors…

Avec Da Ponte 😊

Son illustre librettiste …

(Egalement son collaborateur pour “le Nozze di Figaro” et “Don Giovanni”) …

De décrire avec brio …

Dans le texte…

Tout comme musicalement…

La profondeur des sentiments humains amoureux …

Souvent si beaux 😊

Tendres et complexes aussi…

Ah la la 😊

Et aussi …

Leur fragilité parfois donc…

Comme celle …

Par moments 😊

De la condition humaine…

Quand parfois …

Mise à l’épreuve 😊

(La condition humaine)…

Et par moments donc…

Complexes 😊

(Les sentiments humains amoureux)…

Mais je vous le rappelle 😊

Les gars…

C’est la vie 😊

On s’habitue …

Et à cette toute belle 😊

On lui dit …

Du coup 😊

Souvent …

De nombreuses bêtises/conneries …

A la vie 😊

D’anciennes …

Et aussi 😊

De nouvelles 😊

Pour la faire rire …

Se/nous faire rire …

Pour sourire…

Et trouver la paix 😊

(Comme à la fin de cet opéra)…

Et …

Le plus gai 😊

C’est qu’on …

N’est…

Rarement …

A court d’inspiration…

Et ça…

Il n’y a pas mieux…

Pour se donner du courage 😊

Pour ne jamais baisser les bras …

Surtout quand on en a un peu…

Assez 😊

Des …

Nombreuses 😊

Plaisanteries …

De la vie 😊

Mais les gars…

L’expérience prouve 😊

(Et Da Ponte comme Mozart sont de mon avis)…

Qu’en restant gai 😊

Réaliste…

Pardonnant…

Optimiste 😊

Travailleur…

Et avenant 😊

Avec un partenaire de choix…

Au coeur également…

Eperdu…

Et bienveillant…

La vie alors…

Nous fait profiter…

Le plus souvent…

Pour nous féliciter 😊

De notre détermination…

De ses nombreuses nuances charmantes 😊

Aux teintes 😊

Par moments…

Hyper jolies 😊

Ouf! 😊

Et nous renvoie alors …

Quelques cadeaux gentils 😊

Heureusement 😊

Et du coup…

On prend ainsi 😊

De la hauteur…

Face aux ornières sur notre chemin 😊

Et on reste…

Réaliste …

Pour certains 😊

Sur le fait que …

Pour certains 😊

(Pas pour tous)…

Personne ne …

S’appartient 😊

Et même …

Quand on s’aime 😊

Ah la la…

Facile comme pensée…

Si vous voulez mon avis 😊

Car…

Quand on s’aime 😊

Il me semble …

Et qu’on tâche aussi…

Autant que possible 😊

De faire attention à l’autre …

En rendant hommage …

Continuellement et fidèlement 😊

Uniquement …

A la belle flèche …

Tirée par Cupidon 😊

Malgré les tentations…

C’est pas si compliqué! 😊

Et évidemment …

C’est bien plus …

Facile et évident 😊

Pour les plus romantiques …

D’entre nous 😊

Evidemment…

Ah la la…

Car personne d’autre …

Que l’être révéré …

Ne brille d’une lumière aussi éblouissante 😊

Eclatante…

Attendrissante 😊

Intelligente…

Aussi …

Gaie 😊

Et surtout si …

Aimante 😊

De façon parfois…

Consciente 😊

Ou parfois…

Inconsciente 😊

Ah la la…

Et ça n’est pas …

Que facile 😊

Evidemment…

Parce que donc …

Le charme dans la vie est abondant 😊

Mais …

Tant mieux! 😊

C’est ça …

Qui est beau 😊

Et de s’y tenir  …

C’est bon pour l’âme 😊

Et évidemment si …

Il y a un vrai couac…

Ca…

C’est une autre histoire 😊

Et bien souvent …

Dieu merci 😊

On peut contourner…

Nos nombreux obstacles 😊

Mais comme chacun sait…

Pas toujours 😊

Ah la la…

Et cet opéra …

Ecrit jeune 😊

Raconte bien tout ça …

La complexité de la constance 😊

En Amour 😊

Dont Da Ponte pense donc…

Que les femmes surtout 😊

En sont particulièrement incapables 😊

Quand poussées dans leurs retranchements 😊

(Parce que les hommes eux…

Sont des saints peut-être?) 😊

Ah la la …

La constance…

C’est bien évidemment un grand défi 😊

Et certains des personnages…

Y arrivent 😊

Pour certains …

Rarement…

Pour d’autres …

Pour un temps …

Parfois court…

Et …

Pour d’autres encore…

Un temps…

Parfois long 😊

(Mes amis “garçon” trouvaient d’ailleurs …

Qu’elles étaient sages longtemps…

Fiordigli et Dorabella 😊

Les deux jolies soeurs…

Avant de finalement capituler) 😊

Ah la la…

C’est un peu…

Comme …

Dans la vie 😊

Tous les cas de figure existent…

Et heureusement pour certaines 😊

L’imagination débridée …

Demandée…

Pour continuer à rigoler 😊

Dans la durée…

C’est toujours possible 😊

Dieu merci! 😊

Et c’est souvent 😊

En n’étouffant pas l’autre …

En ne “s’appartenant pas” …

Que c’est possible 😊

Je veux dire plus précisément…

Qu’on se rend …

D’autant plus attachant 😊

Qu’on peut …

Etre à la fois …

Hyper aimant 😊

Tout en étant…

Hyper indépendant 😊

Et respectueux 😊

De nos différences 😊

(Qui en plus …

Evoluent avec le temps 😊

Par-dessus le marché) …

Pour encore en rajouter une couche 😊

Tout un programme! 😊

Et évidemment ça n’est pas forcément…

Ainsi 😊

Pour…

Tous 😊

Mais pour certains…

Ce peut être…

Leur modus operandi/vivendi 😊

Et parfois pas…

Comme par exemple …

Autrefois 😊

Pour …

Guillaume Amfrye de Chaulieu 😊

Cet abbé galant 😊

Culotté …

Celui-là 😊

D’une époque reculée donc 😊

Et qui pensait …

Ce libertin aimant…

Encore autrement 😊

Puisque dans son épître…

Au chevalier de Bouillon 😊

Il écrivait…

“Heureux libertin qui ne fait
Jamais sien que ce qu’il désire,
Et désire tout ce qu’il fait!”

En même temps…

Il osait aussi dire…

A une très jolie…

Marquise (de Lassay) 😊

Combien elle lui plaisait …

Comme quoi 😊

Tout était donc…

Egalement 😊

Toujours super simple …

A l’époque 😊

“Loin de la foule et du bruit,
Je suis dans mon château, comme vous dans le vôtre :
Car ne se peut prendre pour autre
Que pour château, votre réduit ;
Et croiriez une baliverne,
Si, sur la foi d’une lanterne
Qui par l’ordre d’Argenson luit,
Vous pensiez qu’être aux Incurables,
Entre gens un peu raisonnables,
Ce soit demeurer à Paris.
Entre nous autres beaux esprits
Qu’il faut bien que dans nos écrits,
Toujours la justesse accompagne,
Vous demeurez à la campagne ;
Et pour moi, maintenant j’y suis.
C’est là que, plus touché d’un ruisseau qui murmure,
Que de tous ces vains ornements
Fils de l’art et de l’imposture,
Je me fais des amusements
De tout ce qu’à mes yeux présente la nature.
Quel plaisir de la voir rajeunir chaque jour !
Elle rit dans nos prés, verdit dans nos boccages,
Fleurit dans nos jardins et dans les doux ramages
Des oiseaux de nos bois elle parle d’amour.
Hélas ! pourquoi faut-il, par une loi trop dure,
Que la jeunesse des saisons,
Qui rend la verte chevelure
A nos arbres, à nos buissons,
Ne puisse ranimer notre machine usée ;
Rendre à mon sang glacé son ancienne chaleur,
A mon corps, à mes sens leur premiere vigueur,
Et d’esprits tout nouveaux réchauffer ma pensée ;
Surtout, rendre à mon coeur ces tendres sentimens,
Ces transports, ces fureurs, ces précieuses larmes,
Qui de nos jours font l’unique printemps,
Et dont mon coeur usé ne connoît plus les charmes ?
Alors vous me verriez cent fois à vos genoux
Vous redire combien vous me semblez aimable ;
Vous jurer que le ciel me fit exprès pour vous ;
Que mon attachement seroit tendre et durable ;
Que dans l’imagination
Quelque chose de sympathique
Prépare entre nous l’union
Par où l’amour au coeur souvent se communique ;
Enfin, sans vous chercher cent autres agrémens,
Que vous avez tous les talents
Que je sens qu’il faut pour me plaire.
Ainsi je parlerois dans ces bienheureux tems ;
Mais je dois maintenant me taire”.

Et à Madame de V 😊

Son autre jolie fée …

(A moins qu’il ne lui ai aussi donné 😊

De nombreux noms variés …

On peut toujours rêver 😊

A sa …

Bien-aimée préférée 😊

La jolie et exquise …

Marquise de Lassay 😊

Ah la la…

Pour rigoler 😊

Et/ou la protéger …

Comme Cary Grant 😊

Le fait pour lui-même …

De manière répétitive 😊

Comme vous le savez…

Dans “Charade”de Donen (1963) 😊

Et dans ce nouvel extrait…

Admirons son talent inouï 😊

Pour charmer sa plus belle conquête …

Pour la plus grande 😊

De ses jolies fées à lui donc 😊

Sa belle Audrey …

Toujours si bavarde 😊

Et charmante aussi …

Quelle histoire abracadabrante 😊

Comme vous le savez donc…

Cette histoire là aussi! 😊

Entre ces deux…

Jolis tourtereaux  😊

Et décidément…

Quel chenapan ce grand Cary 😊

Un peu voleur …

Sur les bords 😊

De gros sous…

Et aussi de tendres coeurs 😊

Car …

Evidemment 😊

Non seulement …

Intelligent…

Mais aussi 😊

Si …

Charmant et mimi 😊

Car si…

Charmé également 😊

Par sa belle Audrey…

Le beau et cachotier Cary 😊

Qui aime tant aussi…

Diner avec elle…

Et ici…

A bord d’un bateau-mouche 😊

Pour aussi …

Admirer la Seine …

Et ses rives parfois illuminées si jolies 😊

Habitées par …

Des ombres enchantées 😊

Celles d’amoureux …

Si souvent aussi 😊

Comme eux…

Heureux😊

A tous moments …

Quand réunis 😊

Y compris …

La nuit 😊

Et quel immense mystère …

A ce moment-là encore 😊

Du film …

Entoure …

Encore et toujours 😊

Cet homme calme et imaginatif…

Aux multiples identités 😊

Qui enchante tant…

La jolie Audrey 😊

Qui n’obtient pas toujours …

La belle Audrey 😊

Et là donc …

Toujours pas 😊

De la part …

De son amoureux 😊

Pauvre loute…

Mais ca ne l’empêche pas de recommencer 😊

D’essayer d’obtenir de lui…

Des réponses aux questions importantes pour leur avenir potentiel 😊

Qu’elle lui pose…

Comme une ritournelle 😊

Cette grande fée …

Parfois un poil jalouse …

De ses rivales imaginées/imaginaires ou d’antan 😊

(En même temps on la comprend…

Bien que ce soit inutile 😊

Puisqu’elle n’a aucune vraie rivale…

A cet instant T…

Tant il est amoureux d’elle) 😊

Ah la la…

Mais si! 😊

Comme le confirme …

Les compliments jolis 😊

Hallucinants…

Souvent indirects et hyper gentils  😊

Et parfois…

Très clairs et précis 😊

Et…

Toujours…

Toujours…

Toujours 😊

Hyper…

Romantiques  😊

Comme les cieux étoilés scintillants dans le ciel…

Que ce séducteur de premier (ordre)…

Le beau Cary😊

Lui offre si joliment…

(Ses compliments inouïs) 😊

A sa toute belle …

Audrey…

Si éclairante et belle 😊

Sa jolie rebelle…

Qui aime tant le faire rire…

Son Cary …

Parfois un poil chenapan 😊

Son magnifique scoundrel…

Et qui n’a pas envie de souffrir…

Elle …

Cette si belle 😊

Ou même…

De lui faire du mal…

A …

Lui 😊

Son beau Cary …

Son gentil galopin chéri  😊

Malgré ses commentaires …

A elle 😊

Parfois grognons…

Et toujours mignons 😊

Ah la la …

Regardons …

Et soupirons 😊

Encore un …

“Voleur” attachant …

Ravageur donc 😊

Notre grand Cary…

Pour ne pas s’embêter 😊

Et aussi …

Parce qu’il ne sait pas entendre …

Toujours non plus 😊

Ce que son coeur lui murmure parfois …

Au creux de l’oreille 😊

Ca arrive parfois…

Ah la la 😊

Je l’aime aussi …

Immensément 😊

Cela dit …

Notre grand Cary 😊

Dans deux autres exemples encore plus extravagants…

Ca sera tout pour aujourd’hui 😊

Je vais essayer! 😊

Je ne vous promets rien 😊

Alors…

Admirons-le 😊

Tout d’abord …

Dans cet extrait hilarant 😊

D’une comédie hollywoodienne…

D’antan 😊

A screwball comedy …

Comme ils disent ici 😊

Tellement gaie et drôle …

Tel un raz de marée inondant 😊

Ou un volcan en éruption …

(Comme pour “Così) 😊

Tellement c’est abracadabrant 😊

Aux nombreux …

Animaux exotiques aussi 😊

Rions aux éclats …

Devant ce trailer …

Pas sérieux …

Et si hallucinant 😊

Du film de Sheldon “Dream wife” (1953)…

Où notre beau Cary …

Est encore un scoundrel 😊

Qui …

Après de nombreux retournements de situations…

Réalise enfin 😊

Que la femme qu’il aime…

Belle et intelligente😊

Patiente…

Patriote et …

Evidemment…

Aimante 😊

Et aussi…

Indépendante 😊

Car…

Vivre d’amour et d’eau fraiche…

Ca ne suffit pas toujours 😊

Comme chacun sait! 😊

Et donc…

Ne rêve …

Pas que 😊

De …

Faire des enfants 😊

Et de rendre son mari heureux 😊

Bien que ce soit capital aussi…

La descendance 😊

Et le bonheur 😊

Bien évidemment 😊

Ah la la…

Ce beau scoundrel réalise 😊

En fine …

Donc 😊

(Notre grand Cary)…

Quelle…

Est celle 😊

Avec laquelle …

Il a envie de partager sa vie 😊

Devinez! 😊

Ah la la…

Car…

Les gars 😊

Figurez-vous que…

Sa Deborah Kerr 😊

Elle aussi …

Fut hyper feminine …

Telle une jolie déesse sur le sable ici 😊

(Comme George Sand) 😊

La même année 😊

Avec le beau Burt aussi …

Regardons et pâmons-nous devant 😊

L’extrait charmant du film de Zinnemann…

“From Here to Eternity” (1953) 😊

Elle frime un peu …

Sur son nombre d’amants 😊

Et son besoin …

D’une calculatrice pour répondre à sa question 😊

Pas sûre d’ailleurs…

Que ce soit forcément un plus 😊

En même temps…

Je n’y connais rien 😊

Je reprends…

Et je l’adore encore davantage…

Notre beau Cary 😊

En paléontologue illustre et timide…

Amoureux de son imaginative Kathryn 😊

Aux côtés de laquelle …

Il invente aussi 😊

Au fur et à mesure ….

Que les situations se compliquent 😊

Mille identités …

Plus désopilantes…

Les unes que les autres 😊

Et avec laquelle 😊

(La belle Kathryn) 😊

Il réalise …

(Le beau Cary) 😊

Une fois de plus…

En fine 😊

Qu’il s’amuse tant …

Et qu’il est si heureux 😊

A ses côtés …

Même quand ça se complique…

La vie pour eux 😊

Ah la la …

Regardons et soupirons devant ces extraits si gais 😊

De cet immense film …

“Bringing up baby” 😊

De Howard Hawks (1938)…

Un de mes tous préférés évidemment 😊

Et comprenant aussi …

De nombreux animaux sauvages et domestiques…

Charmants pour certains 😊

Et terrifiants pour d’autres…

Ah la la 😊

Tellement génial de grand …

“N’importe quoi” 😊

Cet immense film…

Donc je reprends à propos de…

Notre abbé 😊

Je n’ai pas oublié 😊

Guillaume Amfrye de Chaulieu 😊

Ce grand scoundrel aussi 😊

D’une époque encore plus lointaine 😊

Et qui 😊

A chacune de ses fées …

Donne donc 😊

Soit …

Une 😊

Soit …

Plusieurs 😊

Identités …

Variées 😊

Ah la la…

Et …

On peut espérer …

Que pour la reine de ses fées 😊

(La jolie Marquise de Lassay a.k.a. peut-être aussi donc Madame de V) 😊

(Faut donc rêver….

Pour la Marquise…

Que son grand scoundrel 😊

Ne se contente…

Que …

De la plus séduisante …

Pour son coeur 😊

(A ce moment là) …

Des fées pour lui 😊

C’est plus gai ainsi! 😊

On peut espérer donc …

Que notre grand galopin…

(Le bel abbé…

Je vous le rappelle) 😊

Ecrivait à son exquise 😊

Marquise …

La plus …

Plus plus 😊

Des plus plus …

Des choses jolies 😊

(Et drôles aussi)…

Des pensées et douceurs 😊

Fines …

Attentionnées et charmantes …

Pour l’éberluer encore davantage …

Sa fée de grand chemin 😊

Avec des trésors…

Parfois constants 😊

Et …

Parfois renouvelés 😊

Et en tous cas…

Toujours 😊

Toujours…

Toujours…

Tendres et galants 😊

Ah la la…

Avec…

Par exemple 😊

(Comme trésor joli)…

Ce charmant et si gentil 😊

Madrigal…

Inouï de poésie 😊

“Je dois ce soir voir une belle

Dont le savoir et la beauté

Font douter s’il faut qu’on l’appelle

Muse,
Grâce, ou
Divinité;

Je me fais ce plaisir extrême

De pouvoir partager ce plaisir avec vous;

Après cela jugez vous-même

Où je vous donne rendez-vous?”

Ah la la…

Quelle époque imaginative donc 😊

Mais aussi…

Romantique et littéraire 😊

Et face à tout ça 😊

Il fallait tâcher juste …

De continuellement faire preuve de discernement 😊

Ca devait être facile …

(Dis-donc) 😊

Et il fallait aussi …

Certainement 😊

Faire…

Et se faire …

Confiance 😊

Et être …

Authentique 😊

Et rester gai(e) et optimiste …

Pour faire…

Un maximum de place 😊

A la puissance…

De l’Amour 😊

(Ca faisait longtemps) 😊

Et il ne faut pas hésiter à se moquer de ses propres dadas 😊

(C’est plus gai comme ça) 😊

Et je reprends donc…

Faire de la place …

A l’Amour avec un grand A 😊

C’est essentiel …

Pour qu’il ait raison donc…

(L’Amour) 😊

Comme chacun sait 😊

(Etant donné sa puissance) 😊

De tous les doutes …

Et de tous les obstacles 😊

Dans la vie …

Quand il est si authentique et pur 😊

Mais si! 😊

Il suffit d’y croire dur comme fer 😊

Si si! 😊

C’est tellement gai ainsi…

Et toujours possible! 😊

Ouf! 😊

Comme l’arrivée du…

Printemps! 😊

Sûr…

Vif et élégant 😊

Parce que sinon …

On n’était pas sorti de l’auberge…

A cette époque libertine 😊

Les gars….

Ah la la  😊

Et parfois pour “Così”😊

(On y retourne)…

Si si 😊

Figurez-vous que le libretto de ce bel opéra …

Un peu…

Olé Olé 😊

Par moments…

Est donc…

Lui aussi 😊

(Le libretto)…

Totalement …

Politically incorrect 😊

Et aussi …

Dieu merci 😊

Parfois aussi…

Plein de compassion 😊

Et Dieu merci …

Cette histoire se termine hyper bien 😊

Et baigne alors seulement dans…

De…

L’Amour 😊

Du …

Pardon 😊

L’envie …

De progresser 😊

Et aussi…

Pour conclure cet opéra …

Du discernement rationnel 😊

Et…

De la paix 😊

Puisque les sentiments de colère et de culpabilité …

Arrivent tous à être …

Transmutés donc 😊

En Amour…

Gaieté…

Paix 😊

Progrès et bonté …

Ils sont forts! 😊

Moi je dis…

Bravo! 😊

Comme autrefois…

Les alchimistes y arrivaient aussi…

Quand …

Ils…

(Les alchimistes) 😊

S’y adonnaient …

(A la transmutation) 😊

Avec le plomb …

Transmuté alors…

En or…

Moi je dis…

Tant mieux! 😊

Car …

Du coup…

Ca donne de l’espoir …

Sur notre capacité à reconnaitre 😊

Que les défis sur notre chemin …

Sont souvent là 😊

Pour qu’on puisse bien comprendre …

L’essentiel 😊

Et …

Ce 😊

Et ceux 😊

Qui nous rendent le plus …

Heureux 😊

Dans la vie 😊

Ah la la…

A protéger 😊

Et auxquels…

Accorder du temps 😊

Et de l’énergie …

Constructive et jolie 😊

Quand l’envie est …

Partagée 😊

Quelle que soit…

Sa forme aussi 😊

Tant que c’est…

De manière hyper gaie 😊

Et respectueuse…

Trop bien! 😊

Et quelle que soit 😊

La météo …

Si changeante 😊

Pour être sûr(e) de ne pas …

S’embêter 😊

Ou …

S’enliser 😊

Dans des comportements ou pensées…

Peu amènes…

Qui n’ont pas lieu d’être 😊

Vu que la vie …

J’en suis sûre et certaine 😊

Veut …

Avant toute chose…

Notre bien 😊

Mais ça ne tombe pas tout cuit …

Dans notre bec 😊

Ah non…

Les gars 😊

Ce serait trop facile …

Ca se mérite 😊

Non mais tant mieux ….

Pffffff 😊

Il faut impérativement donc…

En toutes circonstances 😊

(Sauf traumatisantes)…

Garder le sens de l’humour 😊

Ne pas s’immobiliser…

Se sentir paralysé par nos imperfections…

Au contraire 😊

Continuer à aller de l’avant…

A avancer sur son chemin 😊

Malgré parfois …

Les rafales de vent 😊

Continuer à dire…

Beaucoup de bêtises 😊

Et même…

Très souvent 😊

Comme ça …

C’est bien plus gai! 😊

Et ça donne même…

Du coeur au ventre 😊

Et une inspiration constante! 😊

Trop bien! 😊

Et …

Comme notre opéra…

“Così” 😊

En parle bien aussi donc…

Et …

Egalement…

De façon jolie 😊

Donc…

Des défis de la vie sentimentale 😊

Et nous donne  …

Aussi …

“Così” 😊

Quelques conseils …

Eclairés 😊

A propos d’erreurs à ne pas commettre …

Et avec grande gaieté 😊

Un peu …

Comme Napoléon Bonaparte 😊

Qui lui était …

Encore 😊

D’une autre opinion 😊

Ben voyons! 😊

Qui m’a toujours fait marrer 😊

Avec sa détermination implacable  …

Têtu 😊

Celui-là …

Comme une mule 😊

Lisons…

Et rigolons 😊

“Quand on s’est trompé, il faut persévérer. Et l’on finit toujours par avoir raison” 😊

Et…

Du coup 😊

Evidemment …

Face à toute cette richesse  😊

Musicale et sentimentale…

Et cette philosophie de la vie 😊

Tout le monde 😊

S’y précipite …

Pour aller voir “Così” 😊

Car évidemment… 😊

Il s’agit là…

Donc 😊

D’histoires d’Amour…

Intemporelles…

Complexes et hilarantes 😊

Comme parfois dans la vie …

Ah la la 😊

Où…

Les uns et les autres 😊

Essaient par moments aussi …

De se tendre des pièges inouïs 😊

Juste pour voir 😊

C’est malin tiens 😊

Parce qu’évidemment …

Les êtres ne sont pas toujours parfaits 😊

Surtout …

Quand ils sont jeunes et joyeux 😊

Et se laissent tenter parfois par l’appel de la chair …

Non mais …

Heureusement! 😊

C’est évidemment très gai! 😊

Quand on découvre l’existence…

Avec un partenaire charmant 😊

Ah la la…

Et..

Après 😊

Les gars…

On apprend 😊

Sur le tas …

Fissa 😊

Et parfois …

Plus lentement 😊

Quand on est têtu…

Comme une jolie mule 😊

Ah la la …

Et souvent …

Heureusement aussi 😊

(On apprend)…

Dans la joie…

Si jolie 😊

Même quand …

Parfois aussi …

C’est mêlé à de la souffrance…

Ah la la …

Mais pas toujours 😊

Ouf! 😊

Ah la la…

Et…

Parfois 😊

Aussi…

Dieu merci 😊

(L’apprentissage)…

Lors de nos jeunes années 😊

N’est parfois donc …

Que…

Gai et gentil! 😊

Ouf! 😊

Tant mieux! 😊

C’est tellement bien …

Quand c’est …

Surtout 😊

Spontané …

Chaleureux 😊

Et lumineux …

(L’apprentissage) 😊

Bon en même temps…

On le sait bien donc  😊

Que ça tient beaucoup à nous tous  …

De tout rendre …

Le plus gai possible! 😊

Et c’est toujours possible …

Quand on le décide! 😊

Top! 😊

Et après …

C’est communicatif 😊

Et tout le monde…

Sourit! 😊

Se pardonne …

Offenses non-intentionnelles…

Et petites bêtises mimi…

Et se marre aussi! 😊

Si si …

Trop génial! 😊

Et ça ressemble parfois 😊

A un drôle de labyrinthe …

Issu de la jolie mythologie 😊

Un drôle de palais …

Crétois 😊

Digne de Dédale …

Son labyrinthe mythique 😊

Aux longs couloirs …

Enchevêtrés 😊

Mais tant mieux! …

It keeps us on our toes! 😊

Et c’est évidemment …

Ainsi 😊

Pour qu’on…

L’apprécie …

D’autant plus…

La gaieté 😊

Si si …

Et tant mieux! 😊

Une des plus belles choses dans la vie…

Rigoler 😊

Et le mieux évidemment…

C’est quand on rigole à deux 😊

Et/ou parfois …

Même à plusieurs…

En amitié …

Et aussi…

Parfois …

Et évidemment 😊

C’est encore meilleur! 😊

A deux 😊

En Amour 😊

Ah la la…

Et parfois les deux …

L’Amitié et l’Amour 😊

Ces deux sentiments solaires et heureux 😊

Sont même…

(Comme le pense aussi Da Ponte dans “Così”)…

Présents ensemble 😊

Si si! 😊

Le tout meilleur! 😊

Pour rigoler …

A deux 😊

Encore …

Plus fort! 😊

Et très longtemps 😊

Si si…

Trop bien! 😊

Ah la la…

Trop bien! 😊

Et la production de Mc Dermott …

Etait formidable 😊

Une des plus réussies du MET …

De ces dernières années je trouve 😊

Incroyablement foisonnante …

De références variées très gaies 😊

Non pas classique et colorée …

Comme un sublime tableau de Fragonard 😊

Ah la la…

Mais moderne …

Inattendue et gaie 😊

Comme un après-midi …

D’été 😊

A Coney Island…

Ah…

Les ȋles 😊

Romantic sigh 😊

Ou comme dans cet extrait de film …

De Gracey “The Greatest Showman” (2017) 😊

Pas un immense film 😊

Bien …

Qu’aimant 😊

Divertissant et inclusif …

Et ça 😊

C’est toujours bon à prendre 😊

Et évocateur …

Très justement…

De l’ambiance 😊

Un peu unique de ce coin …

De ce drôle de bord de mer 😊

Regardons …

Et chantons 😊

Ah la la…

Quelle époque …

Cela a du être! 😊

Riche et révolutionnaire…

Tant mieux! 😊

Mais aussi…

La production…

Evocatrice …

Des années d’après-guerre …

Et des marins et infirmières …

En 1945 …

Ce…

Times Square kiss 😊

Pour…

Kiss the war goodbye 😊

Mêlés …

Ce baiser et cette époque…

Aux années soixante …

D’un mélange de…

“The Fonz” …

De la serie télé (1974-1984) …

“Happy Days”…

En ce qui concerne aussi…

….

Les costumes et l’ambiance…

Mais aussi …

De “West Side Story” de Wise et Robbins (1961)…

Les robes de Dorabella et Fiordigli 😊

Si proches de celles de la belle Maria…

Toutes si amoureuses 😊

Et un peu …

Dépassées par les événements 😊

Inquiètes et terrorisées …

Heureuses et gaies …

Tout à la fois! 😊

https://youtu.be/L7BQRGXFLJs

Et pour …

Un moment …

Inspiré aussi pour un autre des personnages …

Par le look …

D’une chanteuse contemporaine …

La grande Madonna 😊

Pour l’une de ses chansons …

D’Amour 😊

Parfaite …

Pour “Così” 😊

Un peu fataliste…

Un peu idéaliste aussi …

Hyper bien dansée comme toujours 😊

Et aussi toujours déterminée évidemment …

Car c’est Madonna! 😊

Et les chanteurs de “Così” dans tout ça ?

Spectaculaires et si gais 😊

La jeune et jolie Amanda Majeski…

Comme Fiordigli 😊

Aux immenses états d’âme 😊

Et si aimante 😊

Fut…

Parfaite 😊

Cette charmante soprano américaine …

Tout comme …

La jeune et tendre Mezzo italienne 😊

Serena Malfi …

Comme Dorabella 😊

Assumant davantage que sa soeur …

Sa nature 😊

Plus légère et coquine …

Si si 😊

Tout comme …

Ben Bliss 😊

Le jeune et beau ténor américain …

Comme …

Ferrando 😊

Fut…

Très convaincant 😊

Viril et si romantique…

Tout comme…

Adam Plachetka 😊

Le baryton tchèque…

Comme…

Guglielmo 😊

Fut…

Egalement viril…

Galant et juvénile …

Ah la la 😊

Ecoutons maintenant …

Un grand nombre d’arias 😊

Car il y en a plein…

Et ils sont tous époustouflants 😊

Et il y en a …

Beaucoup de connus 😊

Bien plus que …

Dans …

Bon nombre d’autres…

Opéras…

Tant Mozart était inspiré 😊

Ah la la…

Tant mieux pour nous 😊

Et…

Tous…

Plus magnifiques 😊

Les uns que les autres …

Car Mozart…

Savait donc “parler” d’Amour 😊

Mieux que …

Personne 😊

Alors d’abord …

Ecoutons mon aria préféré 😊

Qui célèbre avec harmonie et douceur…

Les brises 😊

Jolies…

Tendres et exquises …

Qui plaisent décidément à tant de compositeurs…

Eclairés 😊

Depuis quelques siècles …

Charmants…

Romantiques et poètes 😊

Alors d’abord…

Lisons le texte si simple et beau 😊

Ah la la…

FIORDILIGI, DORABELLA, DON ALFONSO

“May the wind be gentle,
may the wave be calm,
and may every element
respond benignly
to our wishes”.

Et maintenant …

Profitons de l’aria…

(Sous-titré en français 😊

Pour celui-ci …

Comme pour tous ceux à venir) 😊

J’adore en particulier…

Dans cet aria là…

Comme …

Ils s’écoutent tous…

Si bien 😊

Et savent trouver …

Sans même un mot…

De façon spontanée …

Une balance idéale entre eux…

Ah la la 😊

Et cette jolie prière …

Aux éléments 😊

Notamment 😊

Me rappelle aussi …

Une scène fantastique …

Du film de Besson “The Fifth element” (1997) 😊

Qui a besoin de l’aide de tous les “éléments” …

Pour que la Terre …

Puisse survivre…

A…

Une attaque imminente …

Annihilante…

(Juste un sujet …

Un tout petit peu capital) 😊

Regardons et retenons notre souffle 😊

(La poésie du souffle du vent)…

Devant ce passage si émouvant …

Ah la la 😊

Et maintenant …

Reprenons…

Sur …

“Così” 😊

Et écoutons …

Un de mes passages préférés 😊

Un sublime duo entre deux amoureux…

Charmants 😊

Totalement radadas…

L’un de l’autre…

Ces petits chats 😊

Quelle intensité entre eux…

Telle la lave brûlante d’un volcan éveillé 😊

Alors d’abord …

Lisons le texte sublime …

Pour ces deux …

Jolis coeurs 😊

Si doux…

Et si forts aussi 😊

Frémissants …

Et tremblants 😊

Ah la la …

Guglielmo
This heart I give you,
My adored one;
But I want yours in return;
Come, give it me.

Dorabella
You’ve given it and I take it,
But mine I cannot give;
In vain you ask it of me,
It is no longer mine.

Guglielmo
If you no longer own it,
Why does it beat here?

Dorabella
If you gave me it,
What is still beating there?

Dorabella and Guglielmo
It is my own dear heart
That is no longer mine;
It’s come to lodge with you,
And that’s what’s beating so.

Guglielmo
trying to put the heart where she has the miniature of her lover
Let me put it here.

Dorabella
There it cannot stay.

Guglielmo
I understand, you little rogue.

Dorabella
What are you doing?

Guglielmo
You’re not to look.
He gently turns her face away, takes out the miniature and puts in the heart.

Dorabella
to herself
I feel I have
A volcano in my bosom!

Guglielmo
to himself
Poor Ferrando!
It doesn’t seem possible.
aloud
Now turn your pretty eyes on me.

Dorabella
What do you want?

Guglielmo
See,
Doesn’t that look better?

Dorabella and Guglielmo
Oh happy exchange
Of hearts and affections!
What new delights!
What sweet pain!

Et maintenant…

Ecoutons et regardons aussi 😊

C’est à se pâmer…

De beauté lyrique et scénique 😊

Ah la la…

Ecoutons maintenant…

Un air hyper gai de Guglielmo…

Ce beau scoundrel aussi 😊

Chanté par le sublime Simon ici…

D’abord lisons le texte …

Un poil impertinent 😊

Et merveilleux 😊

Tellement deuxième degré! 😊

Pour nous faire rire! 😊

Et ça marche! 😊

Guglielmo
“Ladies, you treat so many thus
That, if I must speak the truth,
I begin to sympathise
When your lovers complain.

I adore the fair sex, you know,
Everyone knows it;
Each day I show it
And always take your part.

But such treatment of so many
Discourages me, in truth.

A thousand times I’ve drawn my sword
To defend your honor.
A thousand times I’ve championed you
With my tongue and, still more, with my heart.

But such treatment of so many
Is pernicious and a bore.

You’re attractive, you are charming,
Heaven has given you treasures galore
And graces envelop you
From head to foot.

But thus you treat so many,
That it’s difficult to believe,
And if your lovers complain
They have good reason indeed”.

Et maintenant …

Ecoutons…

L’air si charmant…

Et …

Ecoutons…

Maintenant…

Un air de Dorabella 😊

Que j’aime aussi…

Qui parle …

D’Amour 😊

Comme d’un charmant “voleur” …

Décidément 😊

Alors d’abord…

Découvrons le texte si poétique …

Si juste 😊

A propos de …

L’enchainement joyeux et inquiet 😊

(Tout à la fois)…

De notre grand coeur 😊

Oh oui alors…

Si joyeux! 😊

Quand on est amoureux…

Ah la la…

Trop bien! 😊

Dorabella
Love is a little thief,
A little serpent is he.
According to his whim
The heart finds peace or not.

Scarcely does he open a path
Between your eyes and your bosom
Than he chains your soul
And takes away your liberty.

He’ll bring sweetness and content,
If you give him his way,
But will make your lot heavy
If you try to deny him.

If he visits your breast
And plucks at you there,
Do all that he asks,
As I will do too.

Et maintenant…

Ecoutons donc la musique …

Ah la la…

C’est tellement gai 😊

Flippant…

Et vivant 😊

Même si donc…

Pas toujours évident 😊

Ah la la…

Et maintenant …

….

Ecoutons aussi 😊

Un autre air extraordinaire …

D’un des charmants “fiancés” 😊

Evoquant avec immense poésie …

Le réconfort qu’apporte l’Amour 😊

Alors d’abord le texte…

Qui nous explique en particulier donc …

Qu’un souffle d’Amour 😊

De notre trésor …

Apporte réconfort 😊

A notre …

Coeur 😊

Ah la la …

Lisons 😊

FERRANDO
An amorous breath of our beloved
will offer a sweet refreshment to the heart,
to the heart which, nourished on love’s hope,
does not need a better bait.
An amorous breath, etc.

Et maintenant …

Pâmons-nous devant cet air si fantastique …

Mon solo préféré de cet opéra 😊

Je crois …

Et écoutons …

Maintenant …

Aussi…

L’air célèbre de la jolie Fiordiligi 😊

Chanté par cette jolie fleur aux racines profondes…

Qui refleurit continuellement…

Au coeur qui bat avec constance…

La jolie Fiordiligi …

Et de façon merveilleuse …

Par la sublime Susan dans cet extrait-ci…

Alors d’abord le texte …

Pauvre loute 😊

Elle a du mal à se pardonner son inconstance…

Si elle se repent…

C’est déjà pas mal! 😊

Ah la la…

Du coup je ne partage …

Que le passage le plus poignant 😊

Fiordiligi
In pity’s name, my dearest, forgive
The misdeed of a loving soul;
Oh God, it shall evermore be hidden
Among these shady bushes.
My courage, my constancy
Will drive away this dishonourable desir
And banish the memory
Which fills me with shame and horror.

And who is it whom
This unworthy heart has betrayed?
Dear heart, your trust deserved
A better reward!
Caro bene, al tuo candor.

Et cet air poignant était chanté à bord …

D’un ballon…

Je veux dire 😊

D’une montgolfière …

Qui faisait des jolis loopings sur scène…

Hier soir…

Evocatrice pour moi 😊

De Jules Verne et de son chef d’oeuvre 😊

“Le Tour du Monde en 80 jours” …

Et aussi de l’ambiance un peu sci-fi…

Du film de Bird “Tomorrowland” (2015) 😊

Puis …

Ecoutons maintenant…

La musique …

Magnifique 😊

Si riche d’émotions…

Et …

Maintenant …

Découvrons…

Un duo intense 😊

Entre la deuxième paire …

D’amoureux 😊

Qui s’abandonnent à leurs désirs …

Ah la la 😊

Ils sont jeunes …

Et expérimentent avec l’existence…

Guglielmo
to himself
Could there be a love like this?

Fiordiligi
You shall never deck my head again
Till I return here with my true love;
In your place I do this helmet.
How it transforms my whole appearance!
I can hardly recognise myself!

N. 29 – Duet

Fiordiligi
Very soon now I’ll be enfolded
In the embraces of my true love;
Unrecognized in these garments
I will come before him.
Oh, what joy will fill his heart
When he sees me again!

Ferrando
to Fiordiligi, entering
And meanwhile I, left wretched,
Shall die of grief.

Fiordiligi
What do I see? I am betrayed!
Oh leave me!

Ferrando
Ah no, dear heart!

With this sword in your hand
Strike me to the heart,
And if you lack the strength,
By Heaven, I’ll guide your hand myself.

Fiordiligi
Alas, be silent! I am
Tormented and unhappy enough!

Fiordiligi and Ferrando
Ah, now my constancy
Begins to falter
Before his looks and his words!

Fiordiligi
Get up, I beg!

Ferrando
It cannot be.

Fiordiligi
In pity’s name, what do you ask of me?

Ferrando
Your heart or my death.

Fiordiligi
My strength is giving out!

Ferrando
Yield, my dearest!

Fiordiligi
Heaven, direct me!

Ferrando
Turn a merciful eye on me.
In me alone you’ll find
Husband, lover and more, if you wish.

Delay no longer, my adored one.

Fiordiligi

Merciful heaven! Cruel man, you’ve won!
Do with me what you will.

Don Alfonso holds back Guglielmo who tries to leap forward.

Ferrando and Fiordiligi
Embrace me, my dearest,
And may the consolation for our sorrows
Be to spend our time in sweet affection,
And sigh for joy!

Et maintenant écoutons l’aria 😊

Et enfin…

Pour terminer …

Découvrons un sextuor extraordinaire 😊

Alors d’abord le texte …

Hyper drôle et joyeux 😊

Où l’Amour en ressort…

Victorieux! 😊

Pour tous les amoureux 😊

Et qui m’évoquais aussi …

Dans les décors fabuleux …

Métalliques et grandiloquents 😊

Un des personnages de “X-men”…

Terrible et si imaginatif 😊

Celui de “Magneto” capable d’aimanter tous les métaux …

Ah la la 😊

Je reprends sur “Così”…

Un autre élément qui m’a immensément plu …

De ce dernier aria…

C’est que …

Les amoureux …

Là aussi …

Tout comme …

Tout au long de cet opéra …

Si abracadabrant…

(Surtout le passage à venir) 😊

Du début jusqu’à la fin …

Adulent 😊

De toute façon…

Et la plupart du temps…

Leurs douces 😊

Aux charmes époustouflants …

Malgré leurs imperfections…

Comme des déesses 😊

Ou des animaux mythologiques mirobolants …

(Un phénix)…

On les comprend 😊

Et moi je trouve ça décidément…

Hyper charmant! 😊

Ah la la…

DON ALFONSO
Here is the doctor, lovely ladies.FERRANDO, GUGLIELMO (aside)
Despina disguised, what a terrible sight!DESPINA
Salvete amabiles bones puelles.FIORDILIGI, DORABELLA
He speaks a language that we don’t know.DESPINA
Let us speak then as you command.
I know Greek and Arabic,
I know Turkish and Vandalic,
and I also know how to speak
Swabian and Tartar.DON ALFONSO
Save all those languages for yourself:
for the present observe those wretches.
They’ve taken poison.
What can be done?
FIORDILIGI, DORABELLA
Doctor, what can be done?DESPINA
(feeling the pulse and the forehead,
first of one, then the other)

First I must know the cause,
then the nature of the potion;
whether hot or cold,
whether small or large,
whether in one dose, or in several.FIORDILIGI, DORABELLA, DON ALFONSO
They’ve taken arsenic, Doctor;
they drank it here.
The cause is love,
and they swallowed it in one gulp.DESPINA
Don’t be worried, don’t be upset;
here is a proof of my power.FIORDILIGI, DORABELLA, DON ALFONSO
He has taken an implement in hand.DESPINA
This is that piece of magnet,
Mesmer’s stone,
that originated in Germany,
then was so famous
there in France.
(With part of the magnet she touches the heads of
Ferrando and Guglielmo, then draws it gently along
their bodies.)
FIORDILIGI, DORABELLA, DON ALFONSO
How they move, writhe, stir!
Soon they will strike their skulls on the ground.DESPINA
Ah, hold their foreheads up.FIORDILIGI, DORABELLA
Here we are, ready!DESPINA
Hold on tight. Be brave!
Now you are freed from death.FIORDILIGI, DORABELLA, DON ALFONSO
They look around, they recover strength.
Ah, this doctor is worth a fortune.FERRANDO, GUGLIELMO (standing up)
Where am I? What place is this?
Who is he? Who are they?
Am I before Jove’s throne?
Are you Pallas, or Venus?
No, you are my heart, my goddess;
I recognise your sweet face
and the hand that now I well know
and which is my only treasure.
(They tenderly embrace the girls
and kiss their hands.)
DESPINA, DON ALFONSO
These are still effects of the poison.
Have no fear.FIORDILIGI, DORABELLA
That may be true, but all these grimaces
are harmful to our honor.FERRANDO, GUGLIELMO (aside)
From my desire to laugh
my lungs are about to burst.
(to the women)
Have mercy, my lovely idol!FIORDILIGI, DORABELLA
I can resist no longer!FERRANDO, GUGLIELMO
Turn your happy eyes towards me.DESPINA, DON ALFONSO
These are still effects of the poison.FIORDILIGI, DORABELLA
I can resist no longer!DESPINA, DON ALFONSO
Very soon you will see
that by virtue of the magnetism
the spasms will end,
and they will be their former selves.FERRANDO, GUGLIELMO (aside)
From my desire, etc.FIORDILIGI, DORABELLA
I can resist, etc.DESPINA, DON ALFONSO
These are still effects of the poison.
Have no fear, etc.FERRANDO, GUGLIELMO
Give me a kiss, o my treasure,
a single kiss, or I’ll die here.FIORDILIGI, DORABELLA
Heavens! A kiss?DESPINA, DON ALFONSO
Humor them, out of kindness.FIORDILIGI, DORABELLA
Ah, too much is asked
of an honest, loyal mistress;
my faithfulness is outraged,
this heart is outraged.DESPINA, FERRANDO, GUGLIELMO, DON ALFONSO
(aside)
A jollier little picture
was never seen in this world.
The thing that makes me laugh the most
is that anger and that rage, etc.FIORDILIGI, DORABELLA
Desperate, poisoned,
go to the devil, one and all!
Later you will truly be sorry,
if my fury increases! etc.FERRANDO, GUGLIELMO (aside)
But I do not know if that anger
and rage is feigned or real.
Nor would I like all that fire
to end in the fire of love, etc.DESPINA, DON ALFONSO (aside)
I well know that all that fire
will change into the fire of love, etc.

Et maintenant…

Place à la musique…

Et enfin …

Pour rendre aussi hommage à l’arsenic 😊

Ce poison d’antan 😊

Regardons pour clore bientôt …

Ce post…

Un peu long 😊

Mais les vacances de Pâques approchent …

Et le prochain post sera donc dans trois semaines 😊

Alors regardons…

Encore 😊

Un trailer hilarant 😊

Du film génial de Capra “Arsenic and old lace” (1944)…

Et tellement romantique aussi…

Ce film abracadabrant 😊

Ah la la…

Si joyeux 😊

Imaginatif…

Et heureux 😊

Comme de nombreux souvenirs jolis 😊

Parfois 😊

Un poil inquiétants…

Mais le plus souvent 😊

Si déments de charme et de gaieté  😊

Et parfois aux personnages …

Un peu cauchemardesques aussi 😊

(Le crime c’est non!)…

Qui ne font que des bêtises…

Et parfois de sérieuses et gravissimes évidemment …

Et plus ils en font …

Plus ça se complique 😊

Ah la la…

C’est comme ça qu’on apprend 😊

Et qu’on tâche alors …

De faire de son mieux …

Au fur et à mesure qu’on avance…

Dans la paix et la gaieté 😊

Et heureusement …

Le second degré de ce film …

Comme de la vie 😊

Nous permet de sourire le plus souvent…

Y compris …

Quand il est question des chutes du Niagara 😊

Qu’affectionnaient et qu’affectionnent encore…

Tant d’américains charmants 😊

Pour…

Leurs voyages de noces 😊

Ah la la …

Regardons et sourions 😊

Si gai …

Comme la vie si jolie 😊

Qui nous apprend tant …

Pour qu’on s’améliore continuellement 😊

Trop bien! 😊

Et en même temps 😊

Parfois l’Amour est moins simple …

Qu’entre Cary et sa jolie Priscilla 😊

Si si…

Quand les époques étaient plus fermées…

A des Amours…

Moins conventionnels 😊

Et néanmoins hyper beaux et émouvants …

Comme dans le trailer de ce film superbe…

De Guadagnino…

“Call me by your name” (2018) 😊

Evoquant si bien…

Le charme et l’intensité aussi de l’adolescence…

La découverte de sublimes musiques en tous genres 😊

De journées et soirées magiques et sans fin…

Ah la la…

Ah la la …

Et une des choses qui m’a le plus marqué 😊

C’est le dernier discours…

Entre le père et son fils…

A la fin de cette extraordinaire aventure 😊

Qui explique avec une immense poésie à son fils…

Les choses de la vie 😊

Et à mon avis…

Il est un peu pessimiste 😊

Sur la vie …

Après l’âge de trente ans 😊

C’est plus gai que ça …

Bien souvent…

Heureusement! 😊

Et les choses évoluent entre les gens qui s’aiment…

Parfois disparaissent…

Parfois réapparaissent…

C’est parfois mystérieux…

Et il faut être serein…

Y compris face à l’inconnu …

A accueillir avec enthousiasme 😊

Car la vie nous envoie toujours des milliers de cadeaux donc …

Quand on reste optimiste …

Reconnaissant et heureux  😊

Pour tout ce qui est beau dans nos vies! 😊

Ce qui a été…

Ce qui est …

Ce qui sera…

Et ce qui est plus mystérieux 😊

Et qu’on avance …

Confiants…

Et toujours en mouvement 😊

Et en attendant …

Regardons donc …

Cet extrait fantastique 😊

Si émouvant dans le contexte …

Et à l’époque aussi 😊

Et ne le regardez …

Que si vous avez déjà vu le film…

Sinon allez d’abord voir le film 😊

Et après seulement…

Regardez-le 😊

Ce magnifique extrait…

(Baissez le son immédiatement après le discours …

Car la musique derrière …

Est déplacée et gênante pour réfléchir tranquille…

Et je peux juste vous prévenir de l’éteindre …

Pour que vous puissiez réfléchir en silence 😊

A son discours si poétique)…

Ah la la 😊

Que personnellement donc…

Je trouve hyper beau et juste 😊

Sur certains points…

Le discours de ce père pour son fils 😊

Sur le fait …

En particulier…

Comme dans “Così” 😊

Que nos plus belles histoires d’Amour…

Il faut en profiter au maximum 😊

Entre amoureux 😊

Nos histoires…

Souvent …

Si merveilleuses…

Et délicieuses…

Et aussi par moments donc…

Si mystérieuses…

Et parfois aussi douloureuses…

Tant mieux! 😊

Tout est important …

Pour vivre pleinement notre condition humaine 😊

Comme donc l’exprime aussi…

Si bien…

Je trouve donc 😊

Le père dans ce discours…

Ah la la…

Si belle 😊

La vie…

Dans sa complexité …

Si si…

Même quand elle n’est pas toute évidente 😊

Ca nous apprend à tout apprécier 😊

Et ça …

Les gars…

C’est vraiment réjouissant alors! 😊

Ah la la…

Tout comme l’Amour si beau 😊

Et à toutes époques 😊

Dès qu’on s’en donne les moyens …

Et qu’on choisit d’aller de l’avant 😊

Quelle que soit sa forme…

Top! 😊

https://youtu.be/qzUV25pI1yg

Soft …

Fluttering…

Genuine…

Delicate…

Romantic…

Poetic…

Lyrical…

Colorful…

Charming…

Tender…

Light…

Warm hearted …

Magical…

Mythical…

Fantastical…

Imaginative…

Serene…

Philosophical…

Bright…

Smiling…

Enthusiastic…

Positive…

Joyful…

Starry…

Kind…

Compassionate…

Dreamy…

Soulful…

Uplifting…

Optimistic…

Peaceful…

Forward looking…

Forward thinking…

Authentic…

Sunny…

Happy…

Loving …

Eternal butterflies…