“21st century choreographers”: Un vêtement élégant ajoute tant à la poésie fluide du mouvement…

Mercredi 04 Octobre 2017- David H Koch building /Wednesday October 4th 2017- “21st century choreographers “: Sartorial elegance enhances tremendously the poetic fluidity of movement …

Cette semaine…

C’est finalement de la danse 😊

Qui nous attendait…

Fantastique! 😊

Et…

D’une élégance inouïe 😊

Par dessus le marché …

Qui me fait…

Rêver fort 😊

Vous allez voir …

Faut rigoler 😊

Et de façon…

Hyper joyeuse  😊

Top!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons donc pu admirer…

Cinq courts morceaux de danse…

Offerts par de brillants chorégraphes contemporains…

Et leurs équipes…

Comprenant…

Stylistes de grande renommée…

Pour beaucoup 😊

Plus doués les uns que les autres …

Trop chouette!

Un véritable…

Festin 😊

Pour nos yeux …

Et nos oreilles …

Si heureux…

Emerveillés  😊

Presque…

Ebahis 😊

Sous le charme 😊

Et…

Qui m’évoque une grande figure blonde 😊

Des “musicals” américains …

Une danseuse et chanteuse …

Incroyablement inspirante…

Et…

Toujours incroyablement élégante aussi…

Vous allez voir 😊

….

Alors tout d’abord …

Avant de présenter …

Les dernières créations des jeunes chorégraphes…

Nous avons eu droit…

A un tout premier morceau …

Chorégraphié par…

Peter Martins…

Le NYCB Ballet Master in Chief…

“The Chairman dances” …

Pour moi une de ses créations …

Les plus réussies…

Car en parfaite harmonie avec la musique 😊

Tiré d’un extrait d’un opéra de John Adams …

“Nixon in China” …

Incroyablement moderne…

Comprenant également …

Musique électronique …

Si si…

Je vous fait écouter un extrait …

De cet opéra …

Si particulier …

Qui rend hommage…

Dans ce court extrait…

A l’Armée Rouge…

Qui montre le chemin vers l’avenir…

Si si …

Et auquel les personnages adhèrent  …

Comme le faisait les ballerines sur scène …

Habillées de rouge surtout…

De beaux uniformes en soie…

Et qui dansaient tel un bataillon 😊

De façon aérienne …

Avec espoir et joie…

Vous allez voir…

Ecoutons attentivement…

C’est…

Saisissant! 😊

Et cette musique étonnante …

Datée de 1987…

Associée à ces jolis costumes chinois donc…

Et aux danses typiques si charmantes…

Nous transportait immédiatement…

Dans une autre ère …

Plus ancienne …

D’une dizaine d’années…

Où la communication…

Pas forcément évidente…

Entre deux univers si différents…

Etait d’autant plus capitale…

Qu’elle fut historique  …

Une communication…

Essentielle donc …

Pour promouvoir paix…

Et laisser des idées de…

“Bombes” …

Plutôt…

A de charmantes blondes 😊

Comme …

Dreamy …

Delightful Doris 😊

Si espiègle et élégante…

Dans “My dream is yours”…

De Curtiz (1949)…

Sept ans après avoir réalisé son “Casablanca” 😊

Avec le bel Humphrey 😊

Ecoutons cette chanson…

Charmante …

Marquée évidemment par la guerre…

Pâmons-nous 😊

Devant son style…

Si typique de l’époque aussi…

Et aussi …

Devant …

Sa personnalité pimpante 😊

Puis …

Ce fut donc le tour…

Des jeunes chorégraphes du NYCB …

Et de leurs stylistes…

De s’exprimer ….

Observons et rêvons d’abord …

Devant ce joli clip…

Le deuxième morceau donc  …

“The wind still brings”…

Chorégraphié par l’énergique Schumacher…

M’évoquais  …

Lui…

La force de la jeunesse 😊

Prête à faire …

Vibrer son âme  …

Haut 😊

Pour prêter vie à ses rêves 😊

Les plus…

Vifs 😊

Les plus …

Mystérieux 😊

Les plus …

Gais 😊

Et m’évoque deux passages…

D’un très beau poème …

De Henley…

“I thank whatever gods may be,

For my unconquerable soul”.

Et aussi…

“I am the master of my fate,

I am the captain of my soul”.

Un ballet réjouissant de liberté 😊
Donc …
Hyper original…
….

Aux costumes bleutés …

Rieurs et zèbrés 😊

De Jonathan Saunders…

De la maison DVF…

Et évidemment…

Un peu différents…

De ceux de…

Dreamy…

Delightful Doris 😊

Plus classiques…

Mais néanmoins très élégants …

Dans cet extrait de “Lullaby of Broadway” …

De Butler (1951)…

Quelle danseuse!

Quelle mise en scène géniale…

Et quelles relations charmantes entre les danseurs…

Si gaies 😊

Observons et sourions 😊

Et …

Dans “Pillow talk” de Gordon (1959)…

Quelle actrice …

Chanteuse et danseuse aussi…

Aux costumes exceptionnels  …

D’autrefois…

De Jean Louis…

Un Fashion/Costume designer de Hollywood de haut vol…

Responsable …

Aussi de la belle robe bustier…

En satin noir de Rita Hayworth…

Dans “Gilda” de Vidor (1946)…

Et de la robe scintillante si sexy de Marilyn Monroe…

Chantant “Happy Birthday”…

A John F. Kennedy en 1962…

Donc…

Vous allez voir les tenues insensées …

D’une immense sophistication…

Dans ce film….

De…

Notre Doris…

Si amourachée de son Rock 😊

Un brin coquin…

Ce sacripant de première 😊

Qui prétend être …

Plusieurs hommes à la fois…

Quelle idée? 😊

Et à qui elle dit …

Le fond de sa pensée …

Sur mille sujets…

Pour communiquer…

Qui elle est…

Comprendre …

Qui il est …

Et…

Ce qu’ils éprouvent…

L’un pour l’autre 😊

Malgré les complexités sur leur chemin …

Qui l’enchante…

La pétillante Doris …

Bien que la communication …

Et donc la nature de leurs liens …

Avec son grand …

Roc(k) 😊

Ne soit pas toujours évidente à déchiffrer …

Bien que si souvent enchanteresse…

Ah la la 😊

Et qu’elle réalise aussi …

Au fur et à mesure…

Que les choses sont souvent plus complexes …

Qu’il n’y parait…

Et que parfois …

Le coeur a ses raisons…

Etc… 😊

C’est la vie 😊

Et…

Il suffit juste donc …

Comme le fait notre Doris…

De tâcher alors …

De trouver une nouvelle solution…

Plus épanouissante encore 😊

Et ça …

C’est une excellente nouvelle…

Quand la vie nous pousse parfois …

Vers du neuf 😊

Pour que d’autres joies …

Plus adaptées encore à nos besoins et envies 😊

Puissent éclore …

Si si 😊

Heureusement les gars  😊

Je m’égare…

Mais j’adore ce film qui m’enchante …

Comme beaucoup…

Depuis très longtemps…😊

D’ailleurs…

Admirez encore …

Non seulement …

Les tenues sublimes…

Mais aussi …

Les bijoux extraordinaires de Laykin…

Et surtout le romantisme infini …

De ce charmant film loufoque …

Je reviens à mes moutons 😊

….

Le troisième morceau…

“Composers holiday”…

Chorégraphié …

Par une jeune ballerine de dix huit ans…

Hyper talentueuse…

Une jeune pousse particulièrement vivante 😊

Et à suivre …

Car tellement originale…

Gianna Reisen…

Tous comme les costumes de Virgil Abloh…

De la maison Off-White…

Sexy et épurés…

L’un n’empêche pas l’autre 😊

M’évoquais  …

Surtout 😊

La manière novatrice de …

Dont les êtres évoluent …

Au contact …

Les uns des autres…

Aujourd’hui 😊

Riche…

Dense…

Et parfois complexe…

Parfois communautaire …

Parfois individualiste…

Sur une musique enlevée et rythmique…

De Lukas Foss…

Un compositeur allemand …

Qui disait aussi …

De belles choses …

Sur la création 😊

Au sens large …

“There is another interesting paradox here: by immersing ourselves in what we love, we find ourselves. We do not lose ourselves”.

Et pour la jeune chorégraphe …

Fraichement sortie …

De la fac 😊

Une autre chanson encore…

De…

Dreamy …

Delightful Doris …

Tirée de son film …

De Seaton…

“Teacher’s pet” (1954)…

Dans des tenues typiques de l’époque…

En partenariat…

Avec le charmant Clark Gable 😊

Avec lequel …

Tout n’est pas toujours…

Tout simple 😊

Mais devinez quoi? 😊

Pour eux aussi…

L’Amour conquiert tout 😊

On s’y attendait évidemment 😊

Retour au NYCB 😊

Le quatrième morceau…

Au titre plus mystérieux …

“Not our fate”…

Choréographié…

Par la jolie et géniale Lauren Lovette …

Fut le morceau qui m’emballa le plus de la soirée …

Incroyablement émouvant …

Où la sublime musique de…

Michael Nyman…

Un artiste anglais inspiré …

A la fois…

Compositeur…

Photographe …

Réalisateur …

Et dont la création musicale pour ce morceau…

Associée à l’univers imaginaire de la belle Lauren …

Fit pleurer l’assistance…

Et…

M’évoquais aussi …

Toujours notre blonde…

Commack 😊

Comme dirait nos “Tontons flingueurs” 😊

Qui sait qu’il faut traverser l’existence …

Parfois nébuleuse …

Sans que les destins soient …

Forcément faciles …

A imaginer …

Avec grande précision…

Et qu’il est clef du coup 😊

Essentiel …

Malgré ces mystères 😊

De se tourner vers l’avenir …

Avec …

Aplomb 😊

Optimisme…

Imagination…

Comme elle a raison 😊

Notre Doris …

Aimant aussi…

Les arcs en ciel 😊

Qu’elle évoque également…

Avec grande élégance…

Dans cet extrait du film …

D’Alfred Hitchcock…

“The man who knew too much ” (1956)…

Et…

Je ne résiste pas 😊

A l’envie de partager…

Deux autres chansons de la charmante Doris…

Qui chante si bien …

A propos d’arcs en ciel 😊

Si optimistes 😊

Sur la vie…

Où elle …

Associe donc d’abord …

Les arcs en ciel …

A la magie de l’Amour 😊

Elle a tellement raison …

Moi je ferais …

Très exactement…

Pareil 😊

Tiré du film “Romance on the high seas”…

De Curtiz (1948)…

Leur premier film ensemble…

Décidément 😊

Curtiz devait en pincer pour elle 😊

Découvrons cet extrait qui démarre mal pour elle …

Jusqu’à ce qu’un miracle se produise…

Et qu’une bonne fée 😊

Vienne à sa…

Rescousse 😊

Et quelles tenues…

Inouïes 😊

Ah la la ….

https://youtu.be/Nuq8X4mn8P4

Découvrons maintenant …

L’interprétation personnelle de…

Dreamy …

Delightful Doris 😊

De cet immense air…

L’intro est magnifique…

Et de rêver 😊

Fort …

Même 😊

Etait donc…

Une des grandes spécialités de notre…

Jolie…

Doris  😊

Y compris quand le destin sépare un temps …

Des êtres qui s’aiment 😊

Et qui …

Eux…

Trop gentil 😊

Ont visiblement …

Un bel avenir …

Devant eux 😊

Admirons cet extrait charmant…

Aux tenues inouïes 😊

Tiré de “On Moonlight bay”…

De Roy del Ruth (1951)…

Et…

Dans cet extrait…

Doris a deux …

“Love interests”…

Et s’en sort …

D’une manière inattendue …

Et charmante …

Dans sa tenue rayée 😊

Sauf pour le pianiste …

Pauvre loup…

Qui a l’air si gentil…

Mais il est tout jeune  😊

Et il s’en remettra 😊

Mais si …

Evidemment 😊

Et tant mieux …

Regardons et sourions…

Devant cette chanson …

Bourdonnante 😊

Tirée de “By the light of the silvery moon”…

De Butler (1953)…

Et dans la prochaine chanson…

Toujours tirée du même film…

De Butler …

Il s’agit là …

D’Amour vrai…

Eternel 😊

Qui se contente  …

Toujours 😊

De choses simples souvent …

Non mais heureusement 😊

Comme par exemple…

D’une escapade en patins 😊

Pour être heureux…

A deux …

Un chanson donc juste …

Hyper charmante 😊

Ah les tissus écossais …

Et le bonnet 😊

Regardons et sourions…

Et cet extrait-ci…

Raconte …

Combien il est important de rendre …

Son quotidien …

Le plus gai possible 😊

Même …

En robe…

Tablier…

Et talons 😊

Toujours tiré du même film…

Trop chouette…

Vous allez voir 😊

Et maintenant …

Une chanson …

Simple aussi …

Egalement …

Juste sublime…

Tirée de “Young at heart”…

De Douglas (1954)…

A propos de la joie de …

Faire les “Quatre cents coups” 😊

A la plage…

Avec son bien-aimé 😊

Simplement …

En short 😊

Et gaiement 😊

Et plus tard …

Autour d’un feu de camp…

Dans ses bras 😊

Et…

En chantant 😊

Ah la la…

Et cette chanson…

Evoque elle…

La joie d’être …

Amoureuse 😊

Oh oui alors 😊

Trop gai!

Du coup…

Ils portent tous les deux du jaune 😊

Trop gai 😊

Tout comme celle-ci 😊

Qui rappelle combien …

C’est bouleversant …

D’aimer 😊

Un être de prédilection 😊

Qui fait battre votre coeur 😊

Comme personne …

Quelle que soit la tenue 😊

Trop bien 😊

Et la suivante…

Je sais 😊

Elle a beaucoup travaillé…

Cette incroyable artiste 😊

Cette chanson donc …

Parle …

De l’importance de vouloir être heureux 😊

Et à mon avis …

Ca tient …

D’abord…

A soi surtout 😊

Cette responsabilité 😊

Bien que cette chanson parle …

De la joie de rendre…

L’Autre 😊

L’élu de son…

Coeur 😊

Heureux 😊

Et…

Ca 😊

Ca vient après …

Et tant mieux 😊

Trop réjouissant …

Ah la la 😊

Ecoutons maintenant …

Cette jolie chansonnette …

Et quel chemisier charmant! 😊

Tirée de “Tea for Two”…

De Butler (1950)…

Et cette chanson-ci…

Tellement romantique …

Evoque la joie de vieillir ensemble…

Quand on s’aime…

Même en pyjamas 😊

Oh oui alors …

Ah la la 😊

Et cette chanson-ci…

Parle …

De l’importance du sourire 😊

De se tenir les mains 😊

Et de se pardonner régulièrement incompréhensions variées 😊

Pour pouvoir se retrouver 😊

De manières variées  …

Ouf 😊

Même si …

Si c’est mieux ainsi…

Et c’est très bien comme ça 😊

Parfois  …

Se retrouver…

….

Par moments uniquement …

Prend parfois…

Un peu de temps 😊

Mais est…

Toujours possible quand on s’aime …

Ouf 😊

Et la vie est …

En plus…

Souvent 😊

Longue …

Heureusement 😊

Ca rend l’avenir réjouissant …

De savoir que…

Du coup…

Tant 😊

Nous attend encore…

Dans la vie 😊

Grace au joli passé…

Qui peut toujours refleurir 😊

Et au présent souriant 😊

Et du coup …

L’Amour…

Les belles choses de la vie …

Ressenties 😊

Peuvent …

Enfin…

Se graver …

Tranquillement …

Et …

De façon indélébile …

Dans nos coeurs aimants 😊

Et ça  …

C’est une excellente nouvelle!

Ah la la 😊

Ecoutons donc…

Ma chanson favorite…

Ma toute préférée d’elle…

Tellement belle…

Et là…

Surtout bien coiffée 😊

Ah la la…

Et rêver…

Pour notre Doris…

Prenait parfois aussi…

Différentes formes…

Avec …

Parfois abstraction 😊

A…

Un lieu d’avenir …

A inventer …

Mais tant mieux 😊

A deux …

Encore mieux 😊

Et…

Qui n’existe …

Parfois …

Pas encore 😊

Que …

De façon hypothétique 😊

Dans les coeurs des êtres…

Qui s’aiment 😊

Même de façon…

Par instants …

Plus ou moins…

Réussie 😊

Bien …

Qu’infinie 😊

Aux grands coeurs…

Pourvus de …

Flexibilité et d’inspiration 😊

De…

Légèreté et de profondeur aussi…

Et pourvus donc de capacité …

à …

Régénérer 😊

Des émotions belles 😊

Mutuelles…

Trop chouette 😊

Pour guérir les blessures variées   …

Nées parfois de …

Liens malmenés …

De façon in-intentionelle …

Avec …

Ceux qui comptent 😊

Et c’est souvent avec ceux …

Qui comptent le plus évidemment …

Les plus précieux 😊

Que l’orage gronde par moments…

Et…

Pas si souvent que ça…

Heureusement 😊

Et du coup…

Rêver à nouveau 😊

Fort …

Ensemble 😊

Réactive toujours le champ …

De tous les possibles 😊

Quand …

Chacun 😊

En émet l’envie…

Trop bien  😊

Surtout quand on  …

Est aimant…

Confiant…

Et rêveur ….

Dans la vie 😊

Car l’avenir…

Toujours mystérieux …

Est constamment à envisager donc…

Avec entrain 😊

Car …

Ca améliore grandement 😊

Les chances …

D’avoir un joli destin 😊

Comme dans cet extrait charmant…

Tiré du film “April in Paris” (1953)…

De Butler …

Admirons et soupirons fort 😊

C’est si charmant …

Et romantique 😊

Je suis comme ça …

J’adore 😊

Chacun ses défauts 😊

Et imaginer l’avenir donc…

Avec joie 😊

Douceur…

Tranquillité et optimisme donc 😊

Le plus souvent possible …

C’est capital aussi 😊

Pour maintenir …

Harmonie avec soi-même 😊

D’abord…

Et pouvoir l’être avec autrui …

Ensuite 😊

Quelque soit le paysage devant soi…

Trop chouette 😊

Ah la la …

Et c’est parfois utile de se le rappeler 😊

Je m’égare décidément 😊

Et le dernier morceau du NYCB…

“Pulchinella variations”…

Fut le plus inattendu pour moi…

Car bien plus classique 😊

En termes de chorégraphie …

Que d’habitude…

Bien que magnifique 😊

Du grand Justin Peck…

Et j’ai une théorie 😊

Je pense  …

Qu’il a fait le choix  …

De faire honneur aux costumes surtout 😊

Joyeux…

Imaginatifs et extraordinaires 😊

De l’immense Tsumori Chisato …

Que j’adore depuis longtemps aussi…

Si énigmatique et poétique 😊

Toujours hyper inspirée 😊

Dont les robes …

D’un autre monde ressemblent…

Toutes 😊

Toujours…

A des tableaux fabuleux 😊

Qui m’évoque Gaudi 😊
Ou même par moments …
Dali 😊
Qui m’enchante 😊
Depuis…
La nuit des temps 😊
Et qui prenait presque …
Plus de place 😊
Que les danseurs étoiles 😊
Pas tellement…
Comme dans…
Ce nouvel extrait du film…
De Butler…
Si gai 😊
Coloré 😊
Bien qu’un peu moins exotique 😊
Mettant parfaitement en valeur …
La splendide Doris 😊
Une dernière chanson donc …
Promis 😊
Rigolote 😊
Qui met en boite 😊
Les…
Frenchies 😊
Leurs grands clébards  😊
Tout comme nos amis…
Mes compatriotes 😊
Aussi …
Amerloques 😊
Mes deux pays chéris  😊
Et aussi  …
Notre jolie ville …
Lumière 😊
Paris/Paree …
Et New York…
Joyeusement 😊
Comme la vie 😊
Et comme l’Amour 😊
Ah la la 😊
 …

Delightful…
Lighthearted…
Silly…
Optimistic…
Gleeful…
Grinning…
Joyful…
Sunny…
Charming…
Imaginative…
Lyrical…
Elegant…
Striking…
Quaint…
Romantic…
Happy …
Eternal butterflies 😊