“Eugène Onéguine” de Tchaïkovski: Un amour de jeunesse en suspens, peut emmener vers de grands tourments…

Jeudi 30 Mars 2017- MET Opera House /Thursday March 30th 2017-“Eugene Onegin” by Tchaikovsky: A suspended in time, teenage love story can lead to harrowing distress…

Cette semaine…

A nouveau de l’opéra 😊

Top 😊

Et cette fois-ci…

On se retrouve  …

A nouveau …

En illustre compagnie…

Slave…

Cette fois-ci 😊

Trop bien 😊

Du grand Piotr Ilitch Tchaïkovski …

D’après un roman épique 😊

En vers 😊

Un peu comme mes posts 😊

Mais …

En bien plus…

Divertissant 😊

Du grand…

De l’extraordinaire 😊

Du fantastique 😊

Poète…

Dramaturge…

Romancier …

Russe…

Alexandre Pouchkine …

Qui raconte avec…

Toute l’âme slave 😊

Ah la la…

L’âme slave…

Je vous en reparle …

Un peu plus loin…

Je reprends…

Une histoire d’Amour désespérante…

Et d’une tristesse infinie…

Ah la la…

Je ne vous dis même pas 😊

Un énorme gâchis …

Même 😊

Alors que ça n’est pourtant…

Pas si compliqué 😊

Ca devrait être tout simple même …

De s’aimer 😊

Surtout quand on s’aime si fort 😊

Ah la la…

Ces jolis tourtereaux 😊

Pourtant si beaux …

Si amoureux…

Et béats …

Ce sont …

Encore …

Des branquignols…

Ces petits chats…

Ah la la 😊

J’adore l’argot piémontais 😊

Qui mélange des branques …

Et des guignols 😊

Au lieu d’être des…

Rossignols 😊

More on nightingales…

Later …

Gator 😊

Je m’égare encore…

Je reprends 😊

Le libretto de Shilîovski …

Qui y collabora…

Avec Piotr …

Son propre frère Modeste…

Et d’autres…

D’ailleurs…

Est fidèle à de nombreux passages …

Du roman/poème …

Composé de 1823 à 1831…

Et qui paraît d’abord…

Par chapitres …

Entre 1825 jusqu’en janvier 1832….

En quelques mots 😊

Voici l’intrigue…

Si belle et désespérante donc…

Ils auraient réellement eu besoin…

D’une marraine bienveillante …

Ces jolies colombes chéries…

Donc…

Il s’agit …

D’un jeune homme …

Amène 😊

Le bel Eugène …

Un…

Dandy 😊

Intelligent …

Délicat…

Cultivé…

Sensible…

Poétique…

Bien qu’il l’ignore 😊

Romantique…

Attentionné…

Galant…

Gentil…

Attentif…

Viril…

Raffiné…

Oisif …

Et un peu flegmatique 😊

Aussi 😊

Fraichement installé à la campagne …

Grace à l’héritage d’un oncle …

Rien que ça 😊

Et qui…

S’ennuie 😊

A cent sous de l’heure…

Car …

Sans vraies passions dévorantes…

Pour son coeur 😊

Pour l’heure 😊

Car toujours un peu ado sur les bords 😊

Dans la vie …

Si si 😊

Le grand Eugène donc…

Se lie rapidement d’amitié sur place…

Avec un garçon gentil aussi 😊

Lenski…

Féru de littérature allemande …

Goethe et Schiller …

Sans parler de Kant…

Pas le plus facile des philosophes 😊

Et son nouvel ami…

Lenski…

Un poète exquis aussi…

….

Le dit Lenski donc…

Lui avoue assez rapidement…

Et sans honte 😊

Qu’il est fou amoureux 😊

De façon inouïe même 😊

De sa jolie voisine …

Olga 😊

Lisez ce qu’il ressent…

Pour la belle Olga 😊

….

LENSKY
I love you,
I love you, Olga, as only
a poet’s frantic heart
can still be fated to love.
Always, everywhere, one dream alone,
one constant longing,
one insistent sadness!
As a boy I was captivated by you,
when heartache was still unknown;
I witnessed, with tender emotion,
your childish games.
Beneath the grove’s protecting boughs
I shared those games.
Ah,
I love you,
I love you with that love
known only to a poet’s heart.
For you alone I dream.
for you alone I long,
you are my joy and my suffering.
I love you,
I love you, eternally, and nothing –
not the chilling distance,
the hour of parting, nor pleasure’s clamour –
can quench that heart
aflame with love’s virgin fire!

….

Trop beau …

Ah la la 😊

Je reprends…

Et Olga …

A aussi une soeur ainée…

Tatiana 😊

Egalement sublime et raffinée 😊

Plus réservée 😊

La belle Tatiana…

….

Et adorant…

Les romans à l’eau de rose 😊

Encore une 😊

On la comprend …

Ce joli oiseau des cȋmes 😊

Tellement divine 😊

Rien de tel pour chanter et danser 😊

Même uniquement …

Par la pensée 😊

Et la jolie Tatiana…

Egalement…

Hyper sensible et passionnée 😊

Va tomber instantanément …

Pauvre loute 😊

Et en même temps…

C’est beau aussi 😊

Eperdument amoureuse donc…

Du bel…

“Onegin” 😊

Comme on l’appelle chez moi…

Lisez…

Le passage si joli de leur rencontre…

Qui démontre …

Qu’en un seul regard …

Je vous l’assure…

Ca leur suffit 😊

En un seul regard entre eux 😊

Leurs âmes soeurs voire jumelles 😊

Platoniciennes et épicuriennes 😊

Tout à la fois 😊

Trop bien …

Oh joie inouïe 😊

Se sont reconnues 😊

Et commencent à brûler de passion infinie 😊

….

L’un pour l’autre …

Lui en vrai poète …

Est donc sensible à sa sensibilité 😊

Et aussi à sa beauté de madone 😊

Et elle …

Elle reconnait l’Homme …

Auquel elle rêve dans ses pensées …

Depuis l’éternité …

Ah la la …

Trop beau 😊

Lisez donc …

ONEGIN
Tell me, which is Tatyana?
I’m very curious to know.

LENSKY
Why, the one who is sad
and silent, like Svetlana!

ONEGIN
Can you really be in love with the younger one?

LENSKY
Why?

ONEGIN
I should have chosen the other,
had I been, like you, a poet!

TATYANA
My waiting is over, my eyes have been opened!
I know, I know that this is he!

OLGA
Oh, I knew, I knew that the appearance
of Onegin would make
a great impression on everyone
and give the neighbors plenty to talk about!
There will be no end to the conjectures …

LENSKY
Ah, my friend …

ONEGIN
There’s no life in Olga’s features,
she’s just like a Van Dyck madonna.
Her face is as round and rosy …

LENSKY
… wave and rock,
poetry and prose, ice and flame,
are not as different as we are!

TATYANA
Now, alas, my days and nights
and burning, solitary dreams,
will always be filled with his dear image!

OLGA
Everyone will start to whisper,
joke, judge – not without malice!
There will be no end to the conjectures, etc.

LENSKY
Wave and rock, ice and flame …
… poetry and prose, ice and flame,
are not as different as we are …

ONEGIN
… as that stupid moon
on that dull horizon!

TATYANA
Ceaselessly, with magical power,
everything will speak to me of him,
my soul will be seared with the fire of love!

OLGA
… Joke, and judge – not without malice –
and appoint him Tanya’s suitor!

LENSKY
… in our contrasting natures!

ONEGIN
Her face is as round and rosy …

LENSKY
Wave and rock, ice and fire,
poetry and prose …

ONEGIN
… as that stupid moon
on that dull horizon!

TATYANA
Everything will speak to me of him,
my soul …

OLGA
There will be no end to the conjectures,
and they’ll appoint him …

LENSKY
… are not as different as we are,
in our contrasting natures!

ONEGIN
I should have chosen the other!

TATYANA
… will he seared by love’s fire!

Trop beau je vous dis 😊

Ah la la …

Encore Cupidon 😊

Ce trublion…

Du coup …

Tatiana…

Ah la la 😊

Cette jolie jeune fille …

Charmante…

Cultivée…

Athlétique…

Poétique…

Artistique…

Romantique…

Imaginative…

Généreuse…

Aimante…

Et sensuelle…

Au caractère de rêve 😊

Innocente et pure…

Lui envoie rapidement …

A son Eugène…

Une immense lettre …

Exprimant …

Spontanément …

Avec presque …

Déraison 😊

Toute sa passion 😊

….

Magnifique  …

Lyrique…

Féerique…

Enchanteresse même 😊

Comme celle d’une déesse 😊

Oh oui alors …

Car c’est si …

Gai …

Doux et enivrant…

De partager 😊

Avec son bien-aimé 😊

Et pas qu’un instant 😊

Toute…

La magie même 😊

Toute la…

Beauté aussi 😊

Et …

Enfin 😊

Toute la …

Volupté chérie 😊

Imaginée avec gaieté  😊

Pour continuer…

A s’épanouir 😊

Dans la vie …

Si si 😊

Faut rigoler les gars…

Moi j’adore ça …

Rigoler 😊

Chacun son truc 😊

Comme son/mon amie …

Mighty V 😊

Qui ne peux imaginer ça …

Rêver 😊

Et avec volupté 😊

Qu’en compagnie d’un être …

Révéré 😊

On la comprend 😊

Ah la la …

Ecoutez …

Comme c’est beau…

Sa passion volcanique …

Presque  …

Electromagnétique 😊

Admirez le point auquel  …

Elle brûle d’Amour pour lui …

La grande chérie lumineuse et charmeuse 😊

Bien qu’aussi…

Un poil audacieuse 😊

Sa longue missive…

Etant donné qu’elle ne sait rien…

De son coeur à lui …

Et sait qu’elle coure néanmoins…

Le risque d’être …

Abandonnée …

Pauvre bichette …

Mais c’est la vie…

Elle va faire face 😊

Cette jolie aigrette …

Blanche et raffinée …

Qui n’a pas le choix face à cette réalité 😊

Pas hyper gaie…

Et comme en plus …

Elle n’est plus maitresse de son coeur emballé 😊

Elle a du coup…

Bravo louloutte…

Le courage 😊

Et le culot 😊

De lui avouer sa passion 😊

You go girl  😊

D’ailleurs…

Horus d’Egypte 😊

Dit …

“Le lointain” 😊

Ayant frôlé la mort à plusieurs reprises…

Ayant surmonté…

Jeune homme …

Les difficultés de l’existence…

Ce dieu guérisseur et efficace contre les forces hostiles 😊

Outre…

Ses traits dynastiques et royaux 😊

Horus …

Est aussi une divinité cosmique 😊

Un être fabuleux 😊

Dont les deux yeux représentent …

Le soleil et la lune 😊

L’œil gauche d’Horus…

Ou œil Oudjat 😊

Est un puissant symbole…

Associé aux offrandes funéraires…

A Thot 😊

A la Lune et à ses phases….

Cet œil…

Blessé par Seth et guéri par Thot 😊

Est l’astre nocturne …

Qui constamment 😊

Comme la passion entre les amoureux 😊😊😊

Disparaît et réapparaît dans le ciel 😊

Sans cesse régénérée 😊

La lune est l’espoir  😊

Pour tous les défunts égyptiens…

D’une possible renaissance 😊

Donc Horus …

A la jolie tête de faucon  😊

Serait également fier d’elle 😊

De la belle Tatiana 😊

Car sait donc que…

L’Amour avec un grand A 😊

Peut …

Quand il est pur 😊

Bouger des montagnes…

Même l’Himalaya 😊

Et aussi …

Attendrir des dieux courageux…

Et parfois 😊

Est même….

Source de miracles 😊

https://youtu.be/WcMvIHZV3sc

Et qu’il faut garder la foi…

En son destin…

Joli et délicieux comme …

Une plaque…

Une barrette …

De chocolat…

Raffiné …

Et …

Fin …

Comme un héros stellaire 😊

Comme…

Aussi 😊

Le bel…

Hyperion 😊

Titan de la lumière 😊

Rien que ça 😊

Et aussi…

Père …

Entre autres…

Du…

Soleil 😊

Et de la…

Lune 😊

….

Fiers …

Et d’une beauté cosmique aussi  😊

Digne de leur père ….

Je m’égare…

Je reprends…

Tel Hypérion aussi 😊

La belle Tatiana 😊

Ne réclame rien …

Elle a raison…

Car de deux choses l’une 😊

L’Amour avec un grand A…

Entre eux deux…

Soit…

C’est réciproque …

Et il l’assumera…

Soit…

Ca ne l’est pas…

Et elle l’a dans le baba 😊

C’est pas plus compliqué que ça 😊

Ecoutez donc aussi…

La musique divine…

Et elle lui promet aussi …

La jolie Tatiana…

Plus tard …

Toujours dans cet air…

Mirifique…

Tellement fantastique…

Parce que c’est une femme entière 😊

Ah la la…

Trop beau 😊

La belle Tatiana…

Lui promet aussi…

A son grand Eugène…

L’exclusivité de son coeur…

A ce bel ange gardien …

Et s’interroge quand même 😊

Car …

La grande Tatiana….

N’est pas totalement …

Une “Bleue” 😊

Bien qu’idéaliste…

….

Aussi 😊

La belle Tatiana…

Cette grande amoureuse 😊

Qui aime la magie …

Dans la vie 😊

Ah la la…

Et elle…

S’interroge donc …

Sur les illusions 😊

De sa propre âme innocente …

Ah la la…

Et la musique…

A la fin de l’air…

Est le passage que je préfère …

De ce bel opéra …

Ah la la…

D’ailleurs tous les russes présents hier soir …

A cette “première” …

Connaissent par coeur cette “lettre”…

Et pleuraient …

A chaudes larmes…

Comme nous les “frenchies” 😊

Devant Cyrano de Bergerac 😊

Et son cap et son pic 😊

Ecoutez donc…

La fin de ce bel air…

C’est…

A tomber par terre 😊

Tellement c’est beau…

Cet embrasement 😊

Si remuant…

Comme une apparition céleste…

Qui plairait à la plus belle des déesses 😊

Encore elle 😊

Mais c’est parce qu’elle est si belle …

Come sa soeur Artemis 😊

Ou Diane pour les romains 😊

La jolie poétesse chasseresse 😊

Qui aime aussi les bains 😊

….

Et qui prend en charge son Destin 😊

Avec espoir…

Avec foi…

Peur aussi …

Courage …

Ardeur …

Et honneur…

Aussi…

Tout ça à la fois 😊

Ah la la…

C’est trop beau…

Bottomless sigh…

Fluttering …

Trusting…

Scared shitless butterflies 😊

Ballsy Tatiana…

You go girl 😊

Keep it up 😊

Et évidemment…

Evidemment…

Evidemment 😊

Sinon…

Il n’y a pas d’opéra 😊

Ou de roman 😊

Eugène l’éconduit …

Ce grand nigaud si chéri …

Car son grand coeur d’ado inouï…

Est…

Pour le moment …

Fermé…

Voire verrouillé 😊

Ah la la…

Ce grand dadais ….

Un poil …

Bêta…

Celui-la 😊

Mais quel couillon 😊

Un poil …

Ronchon…

Un fanfaron …

Qui a peur de ne pas être fait pour la vie mariée…

Qui le fait flipper…

Il lui assure que sinon …

Elle serait celle …

Qu’il aurait eu envie d’épouser …

Evidemment plus tard dans l’histoire…

Il va le regretter son discours de fanfaron…

Alors qu’il ferait mieux de rêver…

Au meilleur…

A l’Amour d’exception 😊

….

Et donc…

Comme il s’ennuie quand même…

Ce grand frivole 😊

Il drague même …

Un peu plus tard encore ce scélérat 😊

Sa soeur Olga 😊

….

Ce qui le poussera …

Encore plus tard…

A un duel avec son ami …

Le gentil Lenski …

Qui déclame une toute dernière fois…

Tout son Amour inouï …

Pour la belle Olga…

Et son immense désespoir infini…

Face à sa vie…

Lisez comme c’est beau…

Le passage le plus poignant de l’opéra ….

A mon avis…

Tellement triste…

Lisez …

LENSKY
Where, oh where have you gone,
golden days of my youth?
What does the coming day hold for me?
My gaze searches in vain;
all is shrouded in darkness!
No matter: Fate’s law is just.
Should I fall, pierced by the arrow,
or should it fly wide,
‘tis all one; both sleeping and waking
have their appointed hour.
Blessed is the day of care,
blessed, too, the coming of darkness!
Early in the morning the dawn-light gleams
and the day begins to brighten,
while I, perhaps, will enter
the mysterious shadow of the grave!
And the memory of a young poet
will be engulfed by Lethe’s sluggish stream.
The world will forget me; but you,
You! … Olga …
Say,
will you come, maid of beauty,
to shed a tear on the untimely urn
and think: he loved me!
To me alone he devoted
the sad dawn of his storm?tossed life!
Oh, Olga, I loved you,
to you alone I devoted
the sad dawn of my storm?tossed life!
Oh, Olga, I loved you!
My heart’s beloved, my desired one,
come, oh come! My desired one,
come, I am your betrothed, come, come!
I wait for you, my desired one,
come, come; I am your betrothed!
Where, where, where have you gone,
golden days, golden days of my youth?

Ah la la…

Pauvre chat…

….

Le gentil Lenski…

Horrifié et si triste …

On le comprend …

Quelle idée saugrenue de la part de son copain…

A l’ouest …

De tenter…

Par ennui …

De lui piquer sa chérie …

Quel âne parfois …

Cet Eugène…

Ah la la…

Une andouille inouïe …

Ce grand renard malheureux…

Parce qu’il est jeune…

Fracturé et frileux…

Quel gâchis …

Ah la la…

Il l’assassine donc …

Son ami Lenski…

Et…

Perd du coup…

Tout ce qu’il chérit …

Et se retrouve …

Bien esseulé  …

Azimuté  😊

Et réalise enfin combien …

Tout son comportement dans la vie …

Laisse à desirer…

Et évidemment …

Le supplice est intense…

Pauvre loup…

Quand quelques années plus tard…

Le bel Eugène…

De retour de voyage, se rend à une réception…

Et y retrouve la grande…

Et encore plus belle 😊

Tatiana 😊

Qui a épousé un vieux général…

Attentionné et moral…

Alors…

Comme frappé en pleine poitrine…

Le bel Eugène…

Transi d’amour 😊

Réalise enfin …

Qu’il est amoureux 😊

Ah la la …

Et totalement fou d’elle 😊

De…

Sa jolie sauterelle 😊

Sa douce hirondelle 😊

Sa tendre sirène immortelle 😊

Qu’il voit en tous lieux…

Et désire plus que jamais …

C’est malin …

Bien que merveilleux…

De se réveiller enfin …

De réveiller son joli coeur…

Mais c’est si tard 😊

Quel couillon ce grand garçon…

Un brin paresseux…

Sur le plan sentimental …

….

Alors qu’il suffit de se prendre donc…

Pour Horus 😊

Ou pour Hypérion 😊

Ou un lion de mer joyeux et heureux 😊

Encore un copain de …

Neptune et de Salace 😊

Qui aimaient tant se baigner ensemble …

Et tournoyer dans les flots merveilleux 😊

Qui comme eux …

Le lion de mer 😊

Est tellement …

Farce 😊

Et aime rêver 😊

Aime…

Aimer 😊

Et…

Aime…

S’émerveiller …

Face à notre jolie galaxie …

Celle que l’on trouve donc…

Dans les cieux …

Et aussi …

Face à celle qu’on trouve…

Sous l’eau…

Qui plaisent toutes les deux …

La mer et les cieux 😊

Aussi …

Aux…

Nymphes si jolies…

Ces chéries …

Et aussi aux…

Coquillages…

….

Crustacés…

Y compris enterrés 😊

Et…

Aussi aux…

Cétacés 😊

Et jolis insectes voyageurs et éveillés 😊

Car comme dirait…

Le commandant Cousteau 😊

“Le bonheur pour une abeille ou un dauphin est d’exister…

Pour l’homme, c’est de le savoir et de s’en émerveiller.” 😊

Et qu’il est capital aussi …

De s’autoriser …

Comme Carl Sagan 😊

A imaginer ….

Les contours et pirouettes de l’éternel univers 😊

Si vaste et si beau 😊

….

Pour lui donner vie 😊

Ecoutez sa jolie formule …

“Imagination will often carry us to worlds that never were…

But without it we go nowhere” 😊

Ah la la …

Notre Eugène…

….

Pourtant pourvu de plein d’immenses qualités ce grand escargot …

Si beau…

Si gentil…

Quand il se l’autorise…

Mais qui aurait du écouter son coeur plus tôt…

Faut pas louper le métro 😊

Sinon on est rattrapé par la tristesse …

A qui …

L’on se retrouvera à dire …

Imperceptiblement…

Bonjour 😊

Demandez à l’immense poète …

Eluard 😊

….

Qui comme Neptune …

Ou comme Vénus…

Si sensibles bien que si forts …

Avaient parfois aussi du mal avec cet affect…

Comme avec la mort…

Trop infecte…

Abjecte pour eux…

Y compris donc …

Le beau Paul …

Si chéri …

En toutes circonstances …

Et…

Sur les plus longues distances…

Aussi 😊

Adieu tristesse,
Bonjour tristesse.
Tu es inscrite dans les lignes du plafond.
Tu es inscrite dans les yeux que j’aime

Tu n’es pas tout à fait la misère,
Car les lèvres les plus pauvres te dénoncent
Par un sourire.

Bonjour tristesse.
Amour des corps aimables.
Puissance de l’amour
Dont l’amabilité surgit
Comme un monstre sans corps.
Tête désappointée.
Tristesse, beau visage.

Et qui inspira aussi…

La jeune Françoise  😊

Pas forcément une cousine de Carl 😊

Personnellement je préfère …

Paul …

Et sa jolie poésie…

Et Carl …

Et ses étoiles si jolies …

A Françoise…

Et ses bulles de savon 😊

Ah la la  😊

Retrouvons donc Dmitri…

A.k.a. Eugene Onegin 😊

Qui nous chante sa détresse …

Alors que bon …

Sa vie aurait pu être bien plus fabuleuse …

Et moins nébuleuse …

Ou ténébreuse…

Oui …

Elle aurait pu être …

Bien plus heureuse…

Si donc …

Il s’était réveillé plus tôt donc…

Ce grand nigaud …

Ah la la …

Du coup…

Eugène lui …

Envoie…

Encore et encore 😊

Lettre sur lettre…

A sa bien-aimée…

Sans jamais recevoir de réponse…

Eugène du coup…

Finit par se rendre chez Tatiana…

Et là …

Là…

Il la surprend …

Effondrée …

En pleine lecture d’une de ses lettres…

En train de pleurer …

Toutes les larmes de son corps …

Elle lui dit alors…

….

Qu’elle l’aime toujours…

….

Mais qu’elle restera fidèle…

A son époux …

Par respect de sa boussole intérieure …

Ah la la …

….

Si c’est pas hyper slave ça?

Et courageux aussi …

Bravo! 😊

Quel âne cet Eugène 😊

De ne pas s’être réveillé plus tôt donc …

Et le grand Kwiecień…

Le grand baryton polonais …

Etait extraordinaire comme Eugène….

Un charme fou…

J’en menais pas large 😊

Et la grande Anna …

Notre sublime soprane russe était …

Eblouissante …

Hier soir…

Netrebko…

Comme Tatiana amoureuse…

Languissante…

Et hyper malheureuse …

Ah la la…

Et l’atmosphère…

L’atmosphère…

Comme dirait Garance 😊

Etait sublimée de façon féerique…

Par les décors fantastiques…

Bucoliques et abstraits …

De Warner…

Mais les gars…

La réalité aussi…

C’est que…

Notre grande Tatiana …

Elle aussi…

Elle …

Est un peu gourde 😊

Voire …

Godiche 😊

Cette jolie pouliche 😊

Parfois il faut insister…

Dans la vie …

Jusqu’à ce que l’Autre dise …

Oui 😊

Ca arrive …

Parfois 😊

Ouf 😊

Pas toujours 😊

Et sinon…

Si la réponse c’est …

Stop …

Là …

Là les gars…

Il faut obtempérer 😊

Et s’éloigner avec grâce et dignité…

Top facile 😊

Mais plus gai et gracile 😊

Mais si…

Il ne dit pas stop 😊

Il faut insister….

Comme par exemple …

Certains russes …

Par exemple …

Le timide …

Sérieux et pudique …

Grand-duc Serge Alexandrovitch de Russie…

Frère cadet du tsar Alexandre III…

Rencontra la jeune princesse Elisabeth de Hesse-Darmstadt…

Pendant son adolescence…

Sublime et charmante…

Cette belle Allemande…

Mais insensible au début …

Aux charmes du grand Serge …

Considérée comme une des plus jolies femmes d’Europe…

La belle Elisabeth…

De nombreux prétendants …

Rêvaient de l’épouser…

Et bien que timide …

Sérieux et pudique donc…

Le grand Serge ne renonça pas …

Il insista même longtemps…

Et lors d’un séjour plus long …

En sa compagnie…

Quelques années plus tard…

Ils tissèrent enfin des liens encore plus étroits entre eux…

D’une douceur impressionnante …

Et décidèrent de se marier …

Bravo!

Donc Tatiana …

Qui s’est fait rembarrer…

Pendant un petit bout de temps…

Par…

La bel Eugène …

Elle aurait été contente de savoir …

A mon avis …

Que la princesse Elisabeth…

Qui avait lu ce roman si triste…

Et …

L’avait même joué au théâtre…

La belle Elisabeth…

Avec le Tsar Nicolas II de Russie même 😊

Si si…

Alors que…

Tous les deux encore…

Jeunots 😊

Regardez…

Je reprends …

Eh bien figurez-vous que donc…

Que je m’imagine…

….

Non seulement ….

Que la princesse Elisabeth aimait ce roman…

Mais aussi …

Que…

Le grand Serge…

Etait aussi fana de Pouchkine …

Et de son …

“Onéguine”…

Comme on dit chez les “frenchies” …

Et s’en est servi…

Pour convaincre son Elisabeth…

De l’épouser …

On ne sait jamais 😊

Va savoir 😊

Moi ça me le rendrait hyper sympathique …

D’imaginer une histoire aussi romantique …

De la part de …

Ce jeune homme…

Cet être d’exception 😊

Ce grand gaillard …

Pas du tout trouillard 😊

Qui n’a pas donc lâché le morceau…

Avec son Elisabeth …

Mirifique 😊

Lui 😊

Bravo !!! 😊

Quel héros épique 😊

Le grand Serge…

En plus …

C’était pas des époques particulièrement faciles…

Comme chacun sait…

Et malgré les difficultés et défis …

Le grand Serge a donc insisté 😊

Bravo!

Insisté donc …

Et insisté…

Insisté …

Un long moment même 😊

Donc…

Des mois et des mois…

Des années …

Même 😊

Et après …

Après…

Après 😊

Regardez…

Si ils ne sont pas mimis…

Et hyper …

Trognons…

Même…

Si si 😊

Avouez qu’ils ont l’air hyper heureux …

Ces amoureux…

Un peu comme ceux-ci…

Je sais …

Encore un saut créatif un peu audacieux…

Faut rire …

Et comme ma fille ne peut toujours pas danser …

Et ce …

Depuis l’automne dernier…

Ou participer au “musical” sur scène de son école…

Heureusement elle s’occupe de costumes …

Et la danse …

Ca reviendra ….

A  l’automne prochain…

On y est presque 😊

En attendant …

Je me défoule 😊😊😊

Chacun son truc 😊

Donc pour nous faire rire …

Quelques scènes gaies d’anthologie …

De Grease (1978) du…

Grand Kleiser…

La première …

Tellement charmante 😊

La …

Seconde …

Trop mignonne 😊

https://youtu.be/cxbMk-8701M

Et la dernière …

Débile 😊

Et…

Très drôle 😊

Enfin …

Moi je trouve 😊

Et pour revenir deux secondes …

Au bel Eugène…

Ce grand gigolo…

Qui avait peur d’écouter son coeur …

Qui avait peur…

De trop ressentir…

Et pas sûr d’être capable d’aimer dans la durée …

Un seul être de prédilection 😊

Un peu de foi en Vénus quoi …

Elle est exceptionnelle 😊

Mais il faut lui faire honneur…

A cette si belle…

Parfois un poil rebelle…

Lui rendre hommage avec des attentions …

Simples et délicates…

En…

Pensées …

Et parfois dites…

Ou même écrites…

Comme Pascal 😊

Et dans le comportement aussi …

Et tout est merveilleux…

Et contribue à de beaux cheveux 😊

Car son ou sa bien-aimé(e)…

Dans la vie…

Il me semble que pour rendre …

Cet immense privilège 😊

De l’aimer 😊

Le plus gai possible 😊

Il faut l’aimer avec attention…

Avec douceur …

….

Et imagination …

Comme on s’occupe d’un joli bouquet de fleurs 😊

Pour l’élue de son coeur 😊

Sinon elle peut finir par s’impatienter …

Ah la la….

La peur…

Pénible celle-la 😊

Mais voilà …

Dans la vraie vie 😊

Dans ce cas de figure 😊

En tous cas 😊

C’est l’Amour qui a vaincu …

….

Pour ces chéris russes …

Ah la la …

Trop bien 😊

Et je leur dédie ce tableau …

Pourquoi pas? 😊

C’est pas très étonnant …

En même temps…

Car…

La belle…

Elisabeth ….

C’était donc loin d’être…

Une bulle de savon…

Elle 😊

Et elle savait elle aussi…

Comme tant d’autres 😊

L’importance du langage …

Et de la co-création en toute matière …

Dès qu’on est plus…

D’un 😊

Pour avancer bien plus loin 😊

Et de façon variée …

Car savait aussi …

Comme d’aucuns…

Combien…

Aussi…

Le langage …

Est essentiel…

A notre humanité …

A notre félicité …

Dont on est toujours responsable …

Si on la construit brique par brique…

De façon féerique…

Et le langage permet aussi…

….

De donner du sens …

A notre complexité …

Car le langage donc…

Non seulement…

Peut être utilisé…

Comme un outil de construction festive…

Mais aussi…

Comme une arme…

De destruction massive…

Et surtout aussi …

Permet…

Face à la difference avec L’Autre…

De trouver…

Comment faire croitre …

L’unité …

Tout en étant capable …

De rester …

Toujours deux …

Et amoureux 😊

Et parfois …

Aussi…

Tels des lapins 😊

Par moments 😊

Décider sciemment …

De ne faire plus qu’un 😊

Sans se perdre…

Tout en se perdant 😊

Quand les circonstances sont clémentes …

Pour  …

Faire éternellement grandir …

Entre amoureux…

Ou entre alliés …

Toujours plus…

De gaieté…

De créativité…

D’inventivité…

D’efficacité …

De confiance…

Plutôt que l’inverse…

Egalement possible si on ne prête pas attention…

Donc il faut veiller au grain…

Pour que notre sac à pain 😊

Comme celui d’Athena 😊

Regorge de brioches 😊

De miches variées…

Et patisseries divines 😊

Et ça passe aussi par le fait donc…

Je me répète je sais …

Mais c’est important…

Ca passe aussi par le fait donc…

D’être attentif et attentionné …

A toutes choses…

Y compris les petites choses …

Tout est capital …

Pour être toujours plus fort…

Et surtout plus heureux …

Seul …

A deux…

Et avec ses alliés…

Et aller plus loin ensemble…

Enfin c’est juste mon avis 😊

Et comme hier 😊

C’est toujours vrai …

Aujourd’hui 😊

Et ça m’évoque d’ailleurs aussi 😊

Un film récent 😊

De Denis Villeneuve…

“Arrival” (2016)…

De Sci-fi…

Comme ils disent ici 😊

Sur ce thème exactement…

Dont la musique déchirante…

Sur certains passages…

Hyper émouvante…

Contemporaine (2004) 😊

De Max Richter  …

M’évoque aussi …

Précisément  …

Ce sujet…

Puisque …

C’est un être influencé  …

Par des cultures et des langages variés …

Ecrits…

Parlés…

Musicaux …

Et …

Mathématiques…

Alors d’abord …

Ecoutons …

Même juste quelques instants…

Cette musique sublime…

Si bouleversante …

Et tendre aussi…

Comme les deux sens du terme…

En anglais 😊

Puis découvrez maintenant …

Un “teaser”…

De cette intrigue humaniste …

Idéaliste …

Parfois triste …

Et heureusement …

Heureusement 😊

Parfois gaie et magnifique aussi…

Ouf 😊

Comme l’Amour toujours 😊

Pour les siens…

Et pour son bien-aimé…

Et évidemment …

Qui m’évoque aussi …

Par sa poésie …

La profondeur slave…

Liée sûrement aussi à la beauté …

De la nature grandiose…

En même temps …

Le réalisateur est canadien …

Ceci explique cela…

Ah la la…

Admirez aussi…

La poésie visuelle de ce film …

Si inouïe…

Et voici encore…

Quelques exemples…

Que cet opéra m’évoque….

Sa tristesse…

Celle du sublime concerto pour violon de Sibelius…

Interprété par un immense slave disparu trop tôt…

Ecoutez…

Un de mes morceaux préférés…

Et vous parler encore de danse …

Car le compositeur d’Onéguine …

Aimait ça autant que moi…

Et là…

Là…

Vous parler de Baryshnikov…

Il y en a d’autres évidemment …

Mais il se produit …

D’ailleurs très prochainement …

Dans le théâtre d’Apollon 😊

A Londres…

Mais admirez combien son âme…

Est belle …

Et passionnée …

Solide comme un roc…

Et aussi…

Déchirée par endroits …

Et féerique dans sa totalité …

Comme la musique de …

Vladimir Vysotsky…

Encore un ami des chevaux 😊

Libres et capables de grands galops …

Sur de très longues distances 😊

Même 😊

Demandez à Neptune…

Ah la la…

Et pour arriver à ce niveau  …

D’expressivité…

Libre …

Et libérée…

Il eu à beaucoup …

Travailler…

Seul …

Et parfois accompagné…

De nombreux aspects de sa personnalité …

Et aussi…

Son athlétisme …

Et du apprendre aussi…

A protéger son âme parfois…

Parfois …

Sachant qu’il ne pourrait compter que sur lui-même …

Pour gagner un pari dérisoire …

Mais parfois…

Les gars 😊

Le dérisoire est source d’espoir 😊

Regardez…

Comme c’est beau et soufflant…

Effortless and smooth …

Ah la la …

Et parfois…

Son âme pour la protéger…

Il savait qu’il ne pourrait y arriver entièrement seul donc…

Qu’il aurait besoin d’alliés …

Et j’adore tout particulièrement …

J’adore la coopération extraordinaire entre eux…

Renforcée évidemment par …

Leur immense amitié évidemment …

Mais c’est pas toujours nécessaire…

Et en tous cas leur amitié …

Si belle et solide…

Les aide à sublimer leur situation…

Et observez donc combien…

Leurs deux personnalités de feu …

Chacune…

Unique …

A sa propre manière…

Combien ensemble…

Ces deux êtres …

Trouvent …

Un langage à eux …

Un langage à deux …

Un langage qui va leur permettre d’être courageux…

Et finalement…

Heureux…

Alors d’abord l’entrainement…

Pas des petits bras 😊

Et donc chacun à sa sauce …

Et…

Enfin…

Leur “ballet”…

Aux accents de karate 😊

Par endroits…

Pas que des jetés 😊

Trop fort…

Je ne peux pas vous dire …

J’adore 😊

Et la fin de la scène …

Fait réaliser l’importance de vivre …

Dans un monde libre…

Et libéré de violences aussi …

Y compris entre eux …

C’est inutile et malheureux …

Pauvres loups…

Face au stress…

Il vaut mieux …

Enfin c’est juste mon avis 😊

Rigoler…

Danser…

Chanter…

Travailler 😊

Et surtout surtout surtout…

….

Se réjouir de la beauté de s’aimer…

Et être reconnaissant pour ça …

Le célébrer éternellement…

Pour le protéger …

Just saying …

Et avancer …

Même si parfois le chemin à gravir…

N’est pas de tout repos …

Et parait ardu…

Il comporte toujours aussi…

Ouf 😊

Des clairières extraordinaires  …

Dignes des Titans…

Juste divin 😊

Des jardins suspendus  …

Totalement…

Babyloniens 😊

Qui parfois nous marque…

Pour l’éternité …

Oh joie et félicité…

Et qui en plus….

Oh immense joie…

Peuvent constamment…

Renaitre comme notre soleil aimant…

Tous les matins…

Ca ne tient qu’à nous 😊

Si si …

Et m’évoque aussi …

Un peu de musique…

D’une artiste qui aime autant …

Jamiroquaï…

Que moi…

Et j’aime sa version encore plus …

Tendre et triste…

Ecoutez…

Cette jolie anglaise…

La belle et sensible Berenice…

Et bien sûr …

La sensibilité …

Et une subtile mélancolie…

A qui on ne laisse pas beaucoup de place…

Le plus souvent…

Car c’est tellement plus sympa de sourire…

Pour soi et pour les autres…

Dans la vie  …

Mais néanmoins …

Un soupçon de mélancolie…

Ca peut être …

Parfois …

Authentique…

Onirique…

Et poétique…

Pas féerique…

C’est sûr…

Mais on ne peut avoir le beurre etc…

Donc…

Pas si présente …

Car …

Elle n’a pas beaucoup …

Voix au chapitre …

Mais parfois en filigrane…

Ce qui peut être parfois …

Pesant…

Pour certains…

D’un vrai ennui pour d’autres …

Mais ça peut être aussi …

Si joli et poétique …

En soi et quand c’est  …

Maitrisé et sublimé …

Car ça permet aussi …

De décoller vers plus de félicité …

Et d’imaginaire salutaire…

Pour éviter la case …

Tristesse 😊

Il ne faut donc pas s’inquiéter …

Car donc ça permet aussi …

D’accéder plus facilement…

Et plus profondément…

En ne la niant pas …

Mais en apprenant à la sublimer donc …

On accède …

A notre capacité …

A la discipline 😊

A la créativité 😊

Et au rêve et au bonheur 😊

Ouf 😊

Enfin c’est mon avis à moi 😊

Et chacun est bâti différemment évidemment…

Et tout le monde est complexe …

Mais tant mieux…

Comme ça on est capable de chanter …

De bien plus nombreuses…

Jolies mélodies …

Dans la vie…

Comme celles d’un rossignol…

Enlevées…

Variées …

Souvent gaies…

Légères …

Rarement en colère …

Le plus souvent …

Charmantes et croquignoles…

Comme en compagnie révérée…

J’ai pas oublié…

Patience…

Patience…

Mais d’abord un peu de mélancolie …

Face parfois à la complexité d’aimer …

Même si de faire le mariole …

C’est sensas 😊

Comme Diabolo et Satanas…

Qui m’a toujours fais hurler de rire…

Chacun son truc 😊

Et souvent la seule issue possible …

Et tant mieux…

Comme ça c’est plus joyeux…

Alors petit péché mignon …

Un peu de tristesse …

Juste dix minutes…

Et après promis…

On est à nouveau gai comme un pinson …

Sinon …

Le ciel ciel risque de nous tomber sur la tête 😊

Mais elle est capable aussi …

La jolie Berenice…

De réaliser …

Moi je le sais depuis longtemps…

Et je nous le rappelle souvent 😊

Que le salut …

Passe surtout par la foi en l’avenir…

En soi…

En notre lumière …

Notre gaieté…

Et en notre travail …

Et à la lumiere des êtres qui comptent…

Et de faire de la place à la magie de la vie…

Sa beauté …

Et notre capacité à aimer 😊

Pour l’éternité 😊

Pour certains d’entre nous 😊

Je vous l’assure 😊

Ecoutez maintenant…

Sa plus jolie chanson …

Pour moi…

Bon …

Et sur le bonheur …

Les français …

Se défendent bien …

Et j’aime particulièrement …

Cette chanson fantastique…

De cette jolie française…

Féerique …

Sur ce thème…

Précisément…

Et comme elle …

J’aime les plaisirs de la vie lascive 😊

Et aussi la lessive 😊

Qui permet à tous…

D’être beaux et de de sentir bon 😊

Trop bien la vie de montagnard 😊

Qui permet d’avancer comme un chamois  😊

En faisant parfois même …

De jolis bonds 😊

Et en imprimant aussi de jolies traces 😊

Dans la glace 😊

Et partageant parfois même …

De jolis moments de grâce …

Parfois infinie 😊

Avec un être inouï …

Si si 😊

Et cette artiste …

Sait aussi comme moi…

L’importance de rigoler …

De façon enfantine…

Gaie …

Simple et chaleureuse….

Pour faire vivre du bonheur pour tous …

Ecoutez celle-ci aussi…

Qui m’aide …

Parfois…

When the going gets tough 😊

Parce que donc si gaie et chaleureuse…

Cette chanson…

Et évocatrice d’époques faciles …

Car dénuées de toutes responsabilités 😊

Cela dit …

C’est bien aussi les responsabilités 😊

Ouf 😊

Ecoutez…

Ca devrait vous faire rigoler …

J’espère pour vous 😊

Mais pour rigoler encore davantage et rêver 😊

D’abord comme promis…

En début de post un peu long 😊

Je ne suis toujours pas prête pour Twitter 😊

Et ses cent quarante caractères 😊

Donc comme promis 😊

Place maintenant…

Au joli oiseau des cȋmes…

A la voix divine 😊

Le rossignol 😊

Donc…

Sur la croisée des chemins …

Lisez ce joli texte …

“Au bord du chemin…

Qui passe à ma porte…

Fleurit un bel aubépin…

Un bel aubépin …

Dont le vent m’apporte les parfums chaque matin…

Sur sa branche, un gentil rossignol veut depuis quelques jours…

Chanter ses amours, chanter ses amours…

Et sous la ramée, parfois j’écoute charmée sa voix, sa voix, ahhh…

Ah voix légère, chanson passagère…

Babil gracieux qui réjouit l’air et les cieux…

Du Zéphyr, le souffle t’inspire…

Et l’Amour s’éveille à tes accents mélodieux…

Babil gracieux qui réjouit l’air et les cieux…

Du Zéphyr, le souffle t’inspire…

Et l’Amour s’éveille à tes accents mélodieux…

Pour entendre mieux ta voix pure, le flot clair apaise son murmure…

Et dans l’air et dans la ramure…

Le vent soupire plus tendrement et plus gaiement.” …

C’est pas magnifique? 😊

Quels grands librettistes encore…

Carré et Barbier…

Qui nous ont également offert entre autres …

Les librettos de …

“Romeo et Juliette” …

Et des “Contes d’Hoffmann” …

Je m’égare encore…

Ah la la …

Mais c’est pour ça que cet “air du rossignol” …

De Victor Massé…

Me plait tant …

Evidemment…

Evidemment …

Et maintenant la musique …

Et admirez la technique de bel canto…

Puis …

Pour rêver …

Encore un instant 😊

Une version plus contemporaine…

Qui parle aussi de cet oiseau des cȋmes …

Et enfin …

Pour prendre toujours plus de hauteur…

Et rêver …

A un monde plus juste …

Plus fraternel…

Des extraits d’un film que mon fils adore …

Et moi aussi  😊

“Hairspray” (2007) de Shankman…

D’abord la chanson …

La plus profonde du film …

Mélancolique et belle …

You go girl 😊

Car cette mélancolie fait bouger leur monde…

Regardez…

Tellement belle cette chanson…

Et celle-ci…

Pour …

Fêter la jeunesse …

La joie de faire la fête …

De danser…

Ensemble…

Et celle-ci…

Pour fêter la joie de tomber amoureux …

Trop gai…

Parce que comme dirait le bel Antoine…

Pas celui auquel vous pensez…

Antoine de Rival…

“L’Amour n’a peut-être de raisonnable que sa folie” …

C’est bien doux …

Moi je trouve surtout …

Chacun son opinion 😊

Trop bien la vie…

Où poussent tant de fleurs…

Et parfois l’une vous plait…

Plus que les autres …

De façon totalement inouïe …

Quelle sublime joie 😊

Si si 😊

Comme la vie…

Si jolie 😊

La plupart du temps…

Ouf 😊

Hauts les coeurs 😊

….

Bottomless …

Soulful…

Imaginative…

Joyful …

Happy ..

Loving…

Eternal Butterflies…