“Roméo et Juliette” de Gounod: L’Amour adolescent est parfois éternel…

Mercredi 04 Janvier 2017- Lincoln center /MET Opera House /Wednesday January 4th 2017-“Roméo et Juliette” by Gounod: Teenage love is sometimes eternal…

Ah l’Amour adolescent…

Un sujet magnifique 😊

Si si 😊

Surtout quand il est éternel…

Ah la la 😊

Et évidemment …

L’immense Shakespeare …

En parlait…

Hyper bien…

Lisez-moi ça …

“Love is a smoke rais’d with the fume of sighs;

Being purg’d, a fire sparkling in lovers’ eyes;

Being vex’d, a sea nourish’d with lovers’ tears;

What is it else?

A madness most discreet, a choking gall,

and a preserving sweet.”
― William Shakespeare, Romeo and Juliet

C’est pas magnifique? 😊

Evidemment l’Amour adolescent …

C’est le plus beau des amours…

Comme celui de …

Tristan et Iseult 😊

Le plus émouvant  …

Le plus fulgurant…

Le plus précieux…

Et…

Le plus ravageur aussi…

Parfois….

Bottomless sigh 😊

Et je suis toujours ….

Autant émue par ça 😊

Par…

L’idée de l’Amour adolescent…

Autant aujourd’hui 😊

Qu’autrefois 😊

Bien qu’évidemment 😊

Il faille remonter…

Un peu 😊

Dans le temps 😊

Mais tout …

Tout…

Peux toujours renaitre 😊

Malgré les imperfections …

Ou les épines de rose…

Vive le pardon 😊

Et même se transformer …

Se transmuter…

En Amour adulte 😊

C’est à dire …

Un Amour adolescent …

Transcendé 😊

Malgré les obstacles…

Protégé 😊

Par sa joie intrinsèque…

Par la joie du partage…

Gai …

Et parfois triste…

Simple et complexe…

Un Amour adolescent …

Transcendé donc…

Protégé aussi…

Par sa pureté …

Par son innocence…

Et par sa générosité …

Si émouvantes…

Et ce …

Malgré les responsabilités modernes 😊

J’en suis persuadée 😊

C’est ma nature optimiste 😊

Ouf 😊

C’est plus gai 😊

Il suffit de rigoler 😊

Et d’y croire 😊

Et tac 😊

Top 😊

Et de toutes façons…

Le temps est élastique …

Top 😊 😊

Et notre capacité au rêve …

Dieu merci…

Infinie…

Top 😊😊😊

Et avant de parler …

De Gounod et de son bel opéra …

Parlons un peu encore 😊

De Shakespeare…

Un des tout premiers…

A évoquer cette belle histoire …

De passion éperdue 😊

Entre deux amoureux…

Dans un contexte compliqué…

Et en plus …

Shakespeare était…

Incroyablement inspiré…

Quel génie….

Lisez aussi…

Ce qui suit…

De cette même pièce …

“The Brightness of her cheek…

Would shame those stars as daylight doth a lamp…

Her eyes in heaven would through the airy region…

Stream so bright…

That birds would sing, and think it were not night.”…

Et aussi…

“Turn him into stars and form a constellation in his image…

His face will make the heavens so beautiful…

That the world will fall in love with the night…

And forget about the garish sun.”…

Mais aussi…

“O! she doth teach the torches to burn bright…
It seems she hangs upon the cheek of night…
Like a rich jewel in an Ethiop’s ear…
Beauty too rich for use, for earth too dear…

 

– Romeo -”…

Et enfin …

Mon passage préféré …

“My bounty is as boundless as the sea…
My love as deep; the more I give to thee…
The more I have, for both are infinite.”…
― William Shakespeare, Romeo and Juliet

Et la poésie de Vérone …

Et des balcons…

Ah la la …

Evidemment …

Ca me fait penser…

Au tableau de Dicksee …

Sublime …

Pour évoquer la passion insensée …

De ces deux jeunes tourtereaux…

Eperdus d’Amour…

Malgré les difficultés …

Donc…

Car …

Comme dirait …

Virgile 😊

“Omnia vincit amor.” 😊

Ou comme ils disent ici 😊

“Love conquers all.”…

J’aime d’ailleurs aussi…

L’innocence …

De la statue de Cupidon 😊

Hommage au …

Dieu du…

Silence 😊

“L’Amour menaçant” …

De Falconet…

Si tendre et fort à la fois…

Et encore plus …

La balançoire de Fragonard…

Son “escarpolette” 😊

Si délicieusement mutine…

Et un poil amorale…

Tout en étant gracieuse…

Comme une fillette ….

Bon évidemment …

C’était un autre temps 😊

Mais je m’égare…

Je reprends …

Sur le tableau de Roméo et Juliette …

De Dicksee…

Ouf 😊

Et cette oeuvre …

Est la toute préférée …

De beaucoup…

Qui l’aime…

La chérisse 😊

Même 😊

Et davantage encore 😊

Que l’un des plus grands chefs d’oeuvre …

De notre immense Rodin 😊

Au romantisme …

Plus incarné 😊

Qui jaillit de …

Ce couple enlacé…

Comme une somptueuse…

Chute infinie…

De cascades riches et pures…

Qui rugissent avec fracas…

Les chutes du Niagara  …

Côté Canadien 😊

Et celles d’Iguazù…

Côté Argentin 😊

Ou…

Dans notre imagination 😊

Son “Baiser” …

Inouï…

De l’immense Rodin…

Pourtant les gars…

Rodin …

C’est bien 😊

Bon d’accord 😊

Puisque vous insistez 😊

D’abord…

Rodin 😊

Admirez …

Moi…

Ca me laisse sans voix…

Cette sculpture…

Et depuis très très longtemps 😊

Cette étreinte …

Cette fusion…

Ce couple enlacé …

A tomber par terre …

De beauté et de poésie  …

Ah la la …

Quelle oeuvre…

Si bouleversante…

Si renversante…

Si fantastique…

Quel “Baiser”…

Insensé…

Ah la la…

..

Evidemment…

J’aime aussi …

Celui de Klimt…

Fougueux aussi …

Mais plus réservé…

Son “Baiser”…

Et évidemment …

Ca m’évoque les photos iconiques…

De “Baisers” également…

Torrides 😊

D’abord celui…

D’ Eisenstaedt…

A la fin de la deuxième guerre…

A New York 😊

Ou celui de Doisneau …

Cinq ans plus tard…

A Paris 😊

Tellement poignantes…

Toutes ces expressions de …

Passion 😊

Fulgurante…

Dévorante…

Brûlante….

Et maintenant…

Le tableau fantastique…

Du dit …

Dicksee…

Son “Roméo et Juliette”…

Sur un balcon 😊

Leur dernier baiser…

Ils ne savent pas …

Que c’est la dernière fois…

Qu’ils se voient…

Ah la la 😊

Si beau et tragique 😊

Ah la la 😊

Et ils s’embrassent …

Fiévreusement même 😊

Avant même que Roméo…

Ne passe les deux jambes…

Sur le balcon 😊

Trop bien 😊

Tellement …

Ils meurent d’envie …

De …

S’embrasser 😊

Ah la la 😊

….

Trop génial 😊

Comme l’explique …

Robert Plank …

Ci-dessous…

Trop bien 😊

“The romance portrayed in this painting is phenomenal. They have eyes closed as to be completely lost in the moment. Juliet’s arm on his neck pulls him in, even as his hand on her arm prevents this. The frustration and tragedy in the entire play is present in the painting. The passion is such, that romeo cannot even pass into the room before they embrace. To risk ALL for love. It is the ultimate expression of devotion. The desire to be loved is inherent in all humans whether or not one will (or can) admit this. The story that this painting eludes to, is a manifestation of these feelings.” -Robert Plank

Ah la la …

La passion dévorante 😊

Tellement génial 😊

Mais tellement…

Tellement 😊

Fluttering butterflies 😊

Ecoutez même …

Une interview …

Hyper mignonne…

Et plus mesurée 😊

Bien qu’exaltée…

A sa manière 😊

Plus retenue et intellectuelle 😊

Et…

Impressionnée aussi 😊

De “Roméo” parlant de “Juliette” …

Et réciproquement 😊

Comment …

Les acteurs…

Dans le film de Baz Luhrmann…

“Romeo and Juliet” (1996)…

Parlent donc…

L’un de l’autre …

A l’époque …

Encore adolescents…

Et même vingt ans plus tard …

Avec une tendresse…

Et un respect mutuel…

Pour leurs talents respectifs…

Hyper touchant…

Comme …

Leur baiser volé…

A travers le balcon …

Ah la la 😊

Trop bien 😊

Bon…

Je vais quand même 😊

Vous parler …

De Gounod 😊

Et de son opéra aussi …

Comme promis 😊

Mais…

C’est que c’est si riche 😊

Roméo et Juliette 😊

Si riche 😊

Faut s’émerveiller 😊

Les gars…

C’est trop gai 😊

Surtout en début d’année 😊

Et surtout après la disparition …

De nombreux artistes cet hiver…

Mais j’y reviens après …

Aussi 😊

Promis 😊

Patience est mère…

Etc 😊

Mais avant l’opéra …

Admirez aussi …

Cet extrait du …

Ballet …

De Prokofiev…

Rendant hommage à ces deux amoureux…

Tiré de mon film de danse préféré 😊

“Center stage” (2000) de Hytner 😊

Ethan et Julie…

Sont sublimes ensemble 😊

Et la pleine lune …

Si belle …

Oh oui alors 😊

Tout…

Comme leur étreinte 😊

Silencieuse…

Lumineuse…

Infiniment …

Lente et …

Savoureuse…

Langoureuse…

Et…

Délicieuse…

En un mot …

Amoureuse 😊

Le meilleur 😊

Ah la la…

Bottomless sigh 😊

Avouez…

Que …

C’est beau 😊

Ah la la 😊

Et maintenant …

Enfin 😊

Place à l’opéra de Gounod 😊

Ecoutez d’abord un sublime choeur …

Enfin pour moi 😊

Quasi …

A cappella …

Qui plante le décor de cette histoire complexe …

Entre Montaigus et Capulets 😊

Ces familles rivales…

A Vérone 😊

J’adore …

Le rythme lent et le caractère solennel…

Qui s’en dégage …

Et qui vous donnera une bonne idée …

De la mise en scène …

Simple et élégante…

De Bartlett Sher…

Aux costumes et coiffures d’époque …

Fantastiques aussi …

Mais lisez d’abord le texte…

CHŒUR
“Vérone vit jadis deux familles rivales,
Les Montaigus, les Capulets,
De leurs guerres sans fin, à toutes deux fatales,
Ensanglanter le seuil de ses palais.
Comme un rayon vermeil brille en un ciel d’orage,
Juliette parut, et Roméo l’aima !
Et tous deux, oubliant le nom qui les outrage,
Un même amour les enflamma !
Sort funeste ! aveugles colères !
Ces malheureux amants payèrent de leurs jours
La fin des haines séculaires
Qui virent naître leurs amours !”…

Et puis j’adore…

Comment Juliette est présentée …

Dans cette jolie scène de bal…

TYBALT
Eh bien ! cher Pâris, que vous semble
De la fête des Capulets ?

PÂRIS
Richesse et beauté tout ensemble
Sont les hôtes de ce palais.

TYBALT
Vous n’en voyez pas la merveille,
Le trésor unique et sans prix
Qu’on destine à l’heureux Pâris,
Le trésor unique qu’on destine à l’heureux Pâris.
Regardez, regardez ! la voici, conduite par son père.
(Capulet entre en scène conduisant Juliette par la
main. À sa vue tout le monde se démasque).

CAPULET
Soyez les bienvenus, amis, dans ma maison !
À cette fête de famille
La joie est de saison, la joie est de saison !
Pareil jour vit naître ma fille !
Mon cœur bat de plaisir encore en y
songeant !
Mais excusez ma tendresse indiscrète !
(présentant Juliette)
Voici ma Juliette !
Accueillez-la d’un regard indulgent.

LES HOMMES (avec admiration)
Ah ! qu’elle est belle ! Ah ! qu’elle est belle !
On dirait une fleur nouvelle
Qui s’épanouit au matin !

LES FEMMES
Ah ! qu’elle est belle ! Ah ! qu’elle est belle !
Elle semble porter en elle
Toutes les faveurs du destin.

TOUS
Ah ! qu’elle est belle ! qu’elle est belle !
(On entend le prélude d’un air de danse.)

JULIETTE
Écoutez ! écoutez !
C’est le son des instruments joyeux
Qui nous appelle et nous convie !
Ah ! –
Tout un monde enchanté semble naître
à mes yeux !
Tout me fête et m’enivre!
Et mon âme ravie
S’élance dans la vie
Comme l’oiseau s’envole aux cieux !

Avouez que c’est gai 😊

Et puis lisez aussi …

Les premières impressions de Roméo …

A propos de sa Juliette…

ROMÉO
Cette beauté céleste
Qui semble un rayon dans la nuit !

MERCUTIO
Le porte-respect qui la suit
Est d’une beauté plus modeste !

ROMÉO (avec passion)
Ô trésor digne des cieux !
Quelle clarté soudaine a dessillé mes yeux ?
Je ne connaissais pas la beauté véritable !
Ai-je aimé jusqu’ici ? ai-je aimé ?…

C’est pas génial ? 😊

Et puis lisez ce passage de Juliette …

Qui aimerait un peu de rêve …

JULIETTE
Ah ! –
Je veux vivre
Dans le rêve qui m’enivre ;
Ce jour encor,
Douce flamme,
Je te garde dans mon âme
Comme un trésor !
Je veux vivre, etc.
Cette ivresse
De jeunesse
Ne dure, hélas ! qu’un jour !
Puis vient l’heure
Où l’on pleure,
Le cœur cède à l’amour
Et le bonheur fuit sans retour.
Ah ! – Je veux vivre, etc.
Loin de l’hiver morose
Laisse-moi sommeiller
Et respirer la rose,
Respirer la rose
Avant de l’effeuiller.
Ah ! – Ah ! – Ah ! –
Douce flamme,
Reste dans mon âme
Comme un doux trésor
Longtemps encor !
Ah ! – Comme un trésor
Longtemps encor !

Ecoutez maintenant …

La belle Angela le chanter…

https://youtu.be/d2suTpGd64s

Et puis …

Lisez ce charmant échange des tourtereaux …

Qui continuent à tomber amoureux…

L’un de l’autre…

D’un autre temps 😊

Mais si charmant 😊

Ah la la 😊

ROMÉO
Ange adorable,
Ma main coupable
Profane, en l’osant toucher,
La main divine
Dont j’imagine
Que nul n’a droit d’approcher !
Voilà, je pense,
La pénitence

Qu’il convient de m’imposer.
C’est que j’efface
L’indigne trace
De ma main par un baiser !

JULIETTE
Calmez vos craintes !
À ces étreintes
Du pèlerin prosterné,
Les saintes même,
Pourvu qu’il aime,
Ont d’avance pardonné ;
(Elle retire sa main.)
Mais à sa bouche
La main qu’il touche
Prudemment doit refuser
Cette caresse
Enchanteresse
Qu’il implore en un baiser !

ROMÉO
Les saintes ont pourtant une bouche vermeille…

JULIETTE
Pour prier seulement !

ROMÉO
N’entendent-elles pas la voix qui leur conseille
Un arrêt plus clément ?

JULIETTE
Aux prières d’amour leur cœur reste insensible,
Même en les exauçant !

ROMÉO
Exaucez donc mes vœux, et gardez impassible
Votre front rougissant.
(Il baise la main de Juliette.)

JULIETTE (souriant)
Ah ! Je n’ai pu m’en défendre !
J’ai pris le péché pour moi !

ROMÉO
Pour apaiser votre émoi,
Vous plaît-il de me le rendre ?

JULIETTE
Non ! je l’ai pris ! laissez-le moi !

ROMÉO
Vous l’avez pris ! rendez-le moi !

JULIETTE
Non ! je l’ai pris ! laissez-le moi ! etc.

ROMÉO
Vous l’avez pris ! rendez-le moi ! etc.

Et puis un de mes passages préférés …

Ecoutez…

L’émouvant Roberto…

Qui parle des astres …

Propres et figurés …

Avec immense émotion…

Ah la la …

Trop beau 😊

Si beau…

D’être un soleil …

L’un pour l’autre 😊

Ah la la 😊

ROMÉO
L’amour, l’amour !
Oui, son ardeur a troublé tout mon être !
(La fenêtre de Juliette s’éclaire.)
Mais quelle soudaine clarté
Resplendit à cette fenêtre ?
C’est là que dans la nuit rayonne sa beauté !
Ah ! lève-toi, soleil ! fais pâlir les étoiles
Qui, dans l’azur sans voiles,
Brillent au firmament,
Ah ! lève-toi ! parais ! parais !
Astre pur et charmant !
Elle rêve ! elle dénoue
Une boucle de cheveux
Qui vient caresser sa joue.
Amour ! Amour ! porte-lui mes vœux !
Elle parle ! Qu’elle est belle !
Ah ! Je n’ai rien entendu !
Mais ses yeux parlent pour elle,
Et mon cœur a répondu !
Ah ! lève-toi, soleil ! fais pâlir les étoiles, etc.
Viens ! parais !

https://youtu.be/fDWHNfzW9x8

Et à New York ….

Mercredi dernier…

Roméo était sublimement interprété par…

Vittorio Grigolo…

Le beau ténor 😊

Italien évidemment 😊

Incroyablement puissant…

Et évidemment …

Totalement ému par sa Juliette …

Trop beau 😊

Et Juliette par …

Diana Damrau…

La belle soprane allemande…

Hyper bonne actrice …

Et charmante…

Juvenile et enchanteresse …

Bravo! 😊

Ecoutez maintenant…

L’autre air qui m’enchante…

Sur le pardon…

Et sur l’Amour avoué aussi …

Ecoutez …

Juliette déclarer…

Si simplement…

Sa flamme 😊

A son Roméo…

C’est si beau…

Car si spontané …

Et heureux…

Et Roméo …

Roméo est …

Lui aussi…

Si heureux …

Lui aussi …

Devant ce mot doux …

De sa Juliette 😊

Oh Roméo 😊

Ah la la 😊

C’est tellement beau 😊

De se rendre mutuellement…

Heureux 😊

Et même d’éprouver des…

Tourments 😊

Enfin 😊

Quand c’est plus facile 😊

C’est bien aussi 😊

C’est même mieux 😊

Faut dire la vérité 😊

Ah la la 😊

Mais…

Quel opéra 😊

Si poétique 😊

Ah la la 😊

Et d’ailleurs…

….

C’est entre autre…

Le libretto qui m’enchante 😊

Particulièrement 😊

Comme vous pouvez le constater 😊

Ecrit par…

Les talentueux Barbier et Carré…

Avec lesquels Gounod avait déjà collaboré …

Pour son “Faust”…

Si sublime aussi…

Car Gounod…

Etait un être complexe …

En proie à des tensions contradictoires …

Et…

Qui se ressentent dans ses opéras…

Enfin je trouve 😊

Car Gounod était …

A la fois …

Un bon vivant…

Et un ascète …

Et…

Du coup …

Que ce soit …

“Faust” ou “Roméo et Juliette”…

Ces deux histoires …

Le touchait particulièrement …

Et sa sensibilité à lui…

Et l’expressivité de Roberto et d’Angela….

Tout comme la poésie des mots …

M’enchante tout particulièrement …

Et je vous rappelle …

En plus que…

Le beau Roberto et la douce Angela 😊

Se sont vraiment aimés 😊

Dans la vraie vie 😊

Ah la la 😊

Alors 😊

C’est encore plus beau 😊

Ah la la 😊

Lisez…

Ecoutez et rêvez 😊

Devant ce magnifique passage …

JULIETTE
Va ! Je t’ai pardonné, Tybalt voulait ta mort ;
S’il n’avait succombé, tu succombais toi-même !
Loin de moi la douleur ! loin de moi le remords !
Il te haïssait … et je t’aime !

ROMÉO
Ah ! redis-le, redis-le, ce mot si doux !

JULIETTE
Je t’aime, ô Roméo ! Je t’aime, ô mon époux !

JULIETTE, ROMÉO
Nuit d’hyménée !
Ô douce nuit d’amour !
La destinée
M’enchaîne à toi sans retour,
Ô volupté de vivre,
Ô charmes tout puissants !
Ton doux regard m’enivre,
Ta voix ravit mes sens !
Sous tes baisers de flamme
Le ciel rayonne en moi,
Je t’ai donné mon âme ;
À toi, toujours à toi.
Ô volupté de vivre,
Ô charmes tout puissants, etc.
Nuit d’hyménée ! etc.
(Les premières lueurs du jour éclairent les vitraux de
la fenêtre – On entend chanter l’alouette.)

JULIETTE
Roméo ! qu’as-tu donc ?

ROMÉO (se levant)
Écoute, ô Juliette !
L’alouette déjà nous annonce le jour !

JULIETTE
Non ! non, ce n’est pas le jour,
Ce n’est pas l’alouette
Dont le chant a frappé ton oreille inquiète,
C’est le doux rossignol, confident de l’amour !

ROMÉO
C’est l’alouette, hélas ! messagère du jour !
Vois ces rayons jaloux dont l’horizon se dore ;
De la nuit les flambeaux pâlissent, et l’aurore,
Dans les vapeurs de l’Orient,
Se lève en souriant !

JULIETTE
Non ! non, ce n’est pas le jour !
Cette lueur funeste
N’est que le doux reflet du bel astre des nuits !
Reste ! Reste !

ROMÉO
Ah ! vienne donc la mort ! je reste !

JULIETTE
Ah ! tu dis vrai : c’est le jour ! Fuis,
Il faut quitter ta Juliette !

ROMÉO
Non ! Non, ce n’est pas le jour !
Ce n’est pas l’alouette !
C’est le doux rossignol, confident de l’amour !

JULIETTE
C’est l’alouette, hélas ! messagère du jour !
Pars ! ma vie !

ROMÉO
Un baiser et je pars !

JULIETTE
Loi cruelle ! Loi cruelle !

ROMÉO
Ah ! Reste encor en mes bras enlacés !
Reste encor ! reste encor !
Un jour il sera doux à notre amour fidèle
De se ressouvenir de ses tourments passés.

JULIETTE
Il faut partir, hélas !
Il faut quitter ces bras
Où je te presse
Et t’arracher à cette ardente ivresse.

JULIETTE
Il faut partir, hélas!
Il faut quitter ces bras
Où je te presse
Et t’arracher
À cette ardente ivresse !
Ah ! que le sort
Qui de toi me sépare
Plus que la mort
Est cruel et barbare ! etc.

ROMÉO
Il faut partir, hélas !
Alors que dans ses bras
Elle me presse
Et l’arracher
À cette ardente ivresse !
Ah ! que le sort
Qui de toi me sépare
Plus que la mort
Est cruel et barbare ! etc.

ROMÉO
Adieu, ma Juliette, adieu !

JULIETTE
Adieu !

ROMÉO, JULIETTE
Toujours à toi !

JULIETTE
Adieu, mon âme ! adieu, ma vie !
Anges du ciel, à vous, à vous, je le confie !

https://youtu.be/Tit166NS67c

Et enfin …

Ultime passage …

A partager 😊

De cet opéra de Gounod…

Le plus romantique…

Pour moi 😊

Bien évidemment …

La scène de balcon…

Evidemment…

La dernière scène du deuxième acte…

Le passage où ils sont le plus heureux ensemble 😊

Qui met en valeur …

La puissance du rêve …

Chez les amoureux…

Qui parait irréelle …

Sa puissance…

Si terrifiante…

Presque…

Insupportable…

Tellement la réalité est belle…

Et tellement sa disparition …

Potentielle…

Serait…

Cauchemardesque 😊

Ah la la 😊

C’est beau…

L’Amour adolescent 😊

Si beau…

Si romantique…

Si tragique parfois …

Et parfois…

Totalement …

Mirifique 😊

Heureusement 😊

Et la musique …

Ah la musique….

Simple et douce …

En particulier…

Les trois dernières minutes…

De cet air….

Cette musique…

Si poétique …

Inspirée…

Raffinée…

Magnifique …

Me fait totalement vibrer …

Hyper haut 😊

Car si…

Imaginative…

Rêveuse…

Aérienne…

Comme un ciel bleu 😊

Radieux 😊

Digne des…

Dieux 😊

Grecs 😊

Paradisiaque…

Telle une brise d’été …

Hydratante 😊

Chaude …

Tendre …

Et ensorcelante…

Ah la la 😊

J’adore 😊

Lisez …

Ecoutez et rêvez …

ROMÉO
Ô nuit divine ! Je t’implore !
Laisse mon cœur à ce rêve enchanté !
Je crains de m’éveiller et n’ose croire
encore à sa réalité !

JULIETTE
(reparaissant sur le seuil du pavillon, à demi-voix)
Roméo !

ROMÉO (se retournant)
Douce amie !

JULIETTE
(l’arrêtant du geste et toujours sur le seuil)
Un seul mot… puis adieu !
Quelqu’un ira demain vous trouver !
(solennellement)
Sur ton âme,
Si tu me veux pour femme,
Fais-moi dire quel jour, à quelle heure, en quel lieu,
Sous le regard de Dieu, notre union sera bénie !
Alors, ô mon seigneur, sois mon unique loi !
Je te livre ma vie entière,
Et je renie
Tout ce qui n’est pas toi !
Mais !… Si ta tendresse
Ne veut de moi que de folles amours…
Ah ! je t’en conjure alors, par cette heure d’ivresse,
Ne me revois plus ! ne me revois plus !
Et me laisse à la douleur,
Qui remplira mes jours.

ROMÉO (à genoux devant Juliette)

Ah ! je te l’ai dit, je t’adore !
Dissipe ma nuit ! sois l’aurore
Où va mon cœur, où vont mes yeux !
Dispose en reine, dispose de ma vie,
Verse à mon âme inassouvie,
Toute la lumière des cieux !

GERTRUDE (au dehors)
Juliette !

JULIETTE
On m’appelle !

ROMÉO
(se relevant et saisissant la main de Juliette)
Ah ! déjà !

JULIETTE
Pars ! Je tremble
Que l’on nous voie ensemble !

GERTRUDE (parlé)
Juliette !

JULIETTE
Je viens…

ROMÉO
Écoute-moi !

JULIETTE
Plus bas !

ROMÉO
(attirant Juliette à lui et l’amenant en scène)
… Non, non, on ne t’appelle pas !

JULIETTE
Plus bas ! plus bas ! parle plus bas !

ROMÉO
Ah ! ne fuis pas encore !
Laisse ma main s’oublier dans ta main !

JULIETTE
Ah ! l’on peut nous surprendre !
Laisse ma main s’échapper de ta main !
Adieu !

ROMÉO
Adieu !

JULIETTE
Adieu !

ROMÉO, JULIETTE
Adieu !
De cet adieu si douce est la tristesse
Que je voudrais te dire adieu jusqu’à demain !
De cet adieu, etc.

JULIETTE
Maintenant, je t’en supplie, pars !

ROMÉO
Ah ! cruelle !

JULIETTE
Pourquoi te rappelais-je ? ô folie !
À peine es-tu près de moi,
Que soudain mon cœur l’oublie !
Je te voudrais parti !

Pas trop loin cependant

Comme un oiseau captif
Que la main d’un enfant
Tient enchaîné d’un fil de soie,
À peine vole-t-il dans l’espace emporté,
Que l’enfant le ramène avec des cris de joie
Tant son amour jaloux lui plaint la liberté !

ROMÉO
Ah ! ne fuis pas encore !

JULIETTE
Hélas ! il le faut !

ROMÉO
Non ! ne fuis pas encore !

JULIETTE
Hélas ! il le faut ! Adieu !

ROMÉO
Adieu !

ROMÉO, JULIETTE
Adieu ! De cet adieu si douce est la tristesse,
Que je voudrais te dire adieu jusqu’à demain !

JULIETTE
Adieu mille fois !
(Elle s’échappe des bras de Roméo
et entre dans le pavillon).

ROMÉO (seul)
Va ! repose en paix ! sommeille !
Qu’un sourire d’enfant sur ta bouche vermeille
Doucement vienne se poser !
Et murmurant encor ! Je t’aime ! à ton oreille,
Que la brise des nuits te porte ce baiser !

https://youtu.be/4RF53PLRWuM

Ah la la 😊

Et évidemment…

Evidemment…

Evidemment…

Comme…

Nous sommes …

Au théâtre …

Au ballet…

A l’opéra…

Et au cinéma aussi 😊

Et du coup …

Ca se termine …

Au plus mal 😊

Cette histoire …

Car ils sont jeunes 😊

Et prisonniers …

De leur époque…

Mais quelle belle histoire 😊

Ah la la 😊

Et puis …

Ca m’évoque aussi…

La musique d’un être …

Que j’écoutais …

Aussi ado …

Et sa disparition …

Il y a quelques jours…

M’a particulièrement…

Abattue …

Un temps…

Comme beaucoup…

Donc …

Quelques chansons de lui …

Pour nous…

Pour lui rendre hommage …

Au doux George…

La première…

Parce qu’elle parle…

Particulièrement bien …

De la magie de …

L’Amour…

Et aussi …

De l’inquiétude immense …

A l’idée insupportable …

Que cette magie insensée 😊

Ne disparaisse…

Aussi soudainement…

Que sa matérialisation …

Quasi instantanée 😊

Inouïe…

Inattendue…

Surnaturelle 😊

Telle …

Dans …

Star Trek 😊

Ah la la 😊

Alors…

Qu’il suffit juste…

D’y croire 😊

Sans inquiétudes 😊

Si si 😊

Et d’aimer tranquillement 😊

Passionnément 😊

Gratuitement 😊

Parce que c’est gai…

Si si 😊

Sans rien exiger…

Juste se réjouir …

De tous les moments possibles…

De partage …

Parfois même …

Miraculeux 😊

Si si 😊

Car incroyablement heureux 😊

C’est vrai 😊

Trop trop…

Trop bien 😊😊😊

https://youtu.be/f8QhrCBDlWg

La deuxième chanson …

Du grand George …

Parce que …

La trompette est magique…

Comme la totalité …

De cette tendre balade…

Comme…

Sa jolie voix…

Et la beauté du texte…

Si triste et fataliste…

Allez-y …

C’est bon de pleurer parfois…

Mais pas trop longtemps 😊

Rire…

C’est mieux 😊

Partager …

Et se réjouir aussi 😊

Et puis…

Surtout…

Aimer 😊

Et…

C’est pas forcément…

Au passé 😊

Ouf 😊

Ca peut être aussi…

Au présent incandescent 😊

Et…

Même 😊

Etre…

Eternel 😊

Si si 😊

Lisez ceci 😊

“Dans la vie j’aime deux choses…

La rose et toi.”…

La rose pour un jour …

Et toi pour la vie.”…

Mais encore plus beau 😊

Car plus simple encore 😊

Comme dirait …

Leon Boy 😊

“Je n’ai rien à te dire …

Sinon que je t’aime.”…

Ce que c’est beau 😊

Ah la la 😊

Bottomless sigh 😊

Fluttering butterflies 😊

Le meilleur 😊

Et enfin …

Dernière chanson …

Du grand George…

Pour nous…

Ma préférée…

Parce qu’il faut …

Apprendre à aimer …

Le mieux possible …

Gratuitement…

Les mains ouvertes 😊

Comme dirait…

Herbert Newton Casson 😊

Un grand journaliste Canadien …

“There is more power in the open hand…

Than in the clenched fist.”…

Et qu’il ne faut …

Jamais abandonner…

L’espoir de faire mieux 😊

Et essayer 😊

De ne pas perdre …

Trop de temps 😊

Car qui sait 😊

Combien de temps…

On a devant soi …

Tant mieux …

Qu’on ne le sache pas 😊

Mais …

C’est un mystère à respecter…

Comme celui…

D’Aimer 😊

Qui lui…

Lui 😊

Est heureusement …

Heureusement…

Heureusement 😊

Mille fois plus gai 😊😊😊

Ouf 😊

Ca fait la balance 😊

Et c’est le pendant…

Lumineux et joyeux…

A admirer 😊

Et …

A révérer 😊

Tant mieux 😊😊😊

Et en même temps …

Le temps perdu 😊

C’est beau aussi 😊

Demandez à Proust 😊

Ou au bel Antoine 😊

“C’est le temps que tu as perdu pour ta rose …

Qui fait ta rose si importante.”…

Ah la la 😊

“Le Petit Prince” …

Les gars 😊

C’est quand même…

Vachement bien 😊

Bon…

Mais je ne peux pas …

Nous laisser…

Sur des chansons si…

Tristes …

Donc…

Dernier changement de décor 😊

Et Shakira 😊

Avouez 😊

Vous ne vous y attendiez pas …

A cette jolie gazelle 😊

Shakira donc 😊

Si …

Je l’ai choisie 😊

C’est que …

Shakira…

N’abandonne jamais 😊

Elle essaie toutes les solutions 😊

Quitte à se tromper parfois 😊

Car l’imperfection …

Les erreurs …

C’est essentiel aussi 😊

Pour …

Faire mieux 😊

Et partager la joie …

Et le choix …

D’être heureux 😊

Malgré les obstacles 😊

Car…

Il y a toujours…

Des clairières 😊

Même des cadeaux inespérés 😊

Pour qui…

N’abandonne jamais 😊

Si si 😊

Et c’est à nous…

A nous seuls même…

De le décider…

Constamment …

Si si 😊

J’en suis persuadée 😊

Top 😊

Et…

Ouf 😊

Ah la la …

Soft …

Sweet…

Uplifting …

Poetic…

Lyrical…

Beautiful…

Wonderful…

Fantastical…

Graceful…

Charming…

Awe inspiring…

Inviting…

Beguiling…

Mystical…

Magical…

Eternal butterflies…