“Masters at Work”: Sublime, inspirant et intemporel, comme seuls peuvent l’être, les plus grands chef d’oeuvres et héros d’exception…

Mercredi 20 Janvier 2016 Lincoln Center David Koch Theater / Wednesday January 20th  2016 —  “Masters at Work”: Sublime, awe inspiring, and timeless, as only masterpieces and unique heroes can be…

Trop chouette… 

De la danse, du mouvement, des chorégraphies imaginatives et pleines de souffle…

Du rêve, de la beauté, du mystère …

Dans ce théâtre magnifique…

Conçu pour évoquer l’intérieur d’une boite à musique …

Ornée de bijoux…

Au centre de laquelle évidemment …

Une ballerine évolue joliment…

Et en plus, mon ballet préféré…

Partagé avec de nombreuses copines…

Les meilleures…

Gaies comme des pinsons…

Bref le rêve 🙂 …

20151108_150805

Et évidemment, ça m’inspire aussi, comme toujours :)…

D’ailleurs, encore plus que d’habitude…

Vous êtes prévenus…

….

C’est même, hyper, hyper, hyper long :)…

Trois fois plus long…

Que d’habitude….

…..

Allez vous chercher un fauteuil…

…..

Pour exprimer ce qui m’habite ces jours ci…

Parce que le passé remonte à la surface…

A la vitesse du plus beau des geysers…

Celui de Yellowstone …

“Old Faithful” :)…

….

Et il est évidemment…

Aussi vaste et profond que l’océan…

….

Et encore plus brulant que le soleil…

IMG_0514

Et ce post, j’aimerai…

Oser…

Du coup…

Le dédier…

Et la dédicace est hyper longue…

….

Aux Etats Unis que j’adore…

A la France aussi…

Mais surtout à ma famille élargie, que j’aime encore plus…

Ma tribu…

….

Et aussi à mes parents…

Et en particulier à mon père…

Trente ans de silence…

Me rendent …

….

Bavarde…

Papa…

Qui m’a tout appris sur l’importance…

Du rêve…

De l’imagination débridée….

Du partage…

….

Mais aussi…

Du charme…

De la galanterie…

De l’élégance …

….

Du romantisme…

De la générosité…

De la chaleur…

De la profondeur…

….

De la lumière…

De la noirceur…

….

De l’originalité…

De l’intelligence…

Sous toutes ses formes..

……

Le sang froid …

….

L’intuition…

….

La simplicité…

…..

La gentillesse…

Et aussi de rire …

Le plus possible…

….

Guérir certaines blessures…

Le plus possible…

….

Et aussi l’importance …

De continuellement apprendre…

En toute matière…

….

De l’importance…

Du travail…

Du sens de l’effort…

….

De la flexibilité…

….

De l’importance…

De la fatalité…

Du destin…

Du mystère…

….

De l’importance….

Du pardon aussi…

D’oser tout ressentir…

Y compris…

De la joie…

….

Et aussi, d’oser exprimer le reste…

De l’importance…

Du courage…

Face à l’inconnu…

Aux obstacles…

….

Qui durent parfois très longtemps…

Et quand je dis longtemps…

Je ne plaisante pas…

De l’importance du courage aussi face …

Au danger…

A la maladie…

A la souffrance…

Et aussi à la mort…

De la magnificence de la nature…

Qui renait perpétuellement…

….

Des saisons …

Qui reviennent aussi…

De l’importance…

Du temps qui passe …

Inéluctablement…

Et qui est à célébrer…

Parce qu’il à la fois …

Infini…

Et si court…

De l’importance …

Du silence…

De la solitude…

….

De l’authenticité…

De la sincérité…

….

De la loyauté …

De l’amitié …

…..

Des paradoxes…

De l’étrange…

…..

De l’importance…

De la marche à pied…

……

Des pierres…

Précieuses…

Semi précieuses…

Des carrières de pierre…

Du soleil écrasant…

De l’importance…

Des ciels étoilés immenses…

Des lunes rousses…

Parfois Immensissimes…

….

Des arcs en ciels mystérieux et magiques…

Des forêts ensorcelées…

Des fleurs si poétiques…

….

De l’importance aussi…

Des chiens qui aiment sans fin…

Et aussi…

Du jardinage méditatif et salvateur…

….

J’ai arrêté au bout de quelques années :)…

Dévorée par la passion …

Du tennis :)…

….

De l’importance…

Des médailles…

Des livres…

Anciens aussi…

Jules Verne…

Et la collection Hetzel…

L’importance de ….

La Science Fiction…

….

L’importance….

Des rivières qui chantent…

Et des radeaux qu’il faut construire…

….

Des arbres qui dansent dans le vent…

….

Des oiseaux qui s’envolent sans effort…

Capables parfois de transmuter le poison en or…

….

L’importance…

De la pêche…

De la chasse…

Sauf que je n’y allais pas, j’aimais trop les animaux…

….

L’importance…

De la montagne…

De l’escalade…

Du ski…

Et comment serrer ses chaussures de ski…

Beaucoup trop fort :)…

….

L’importance…

Du cinoche…

Des cartes…

D’Etat major…

Et à jouer aussi…

Le Whist…

Le Barbu…

Le Tarot aussi…

….

Et comment devenir bon perdant…

L’importance de la terre…

De la paix…

De la guerre…

Du patriotisme…

De la France…

Des Etats Unis…

Y compris de la Virginie…

Et des êtres la-bas…

Que j’adore…

….

Y compris de la Floride…

Qu’on peut rejoindre en voiture…

Même si ça suppose des milliers de kilomètres…

Et qu’il faut rouler, rouler, rouler…

Plutôt que de se désaltérer ….

….

Où on peut pêcher…

Se baigner…

Saigner…

….

Et admirer la poésie des dauphins….

Etre immobiles et heureux…

Et se rappeler de l’importance dans ces deux pays donc…

De leurs paysages magnifiques…

De leurs monuments …

Naturels…

Culturels…

Majestueux…

….

De l’importance…

De l’écriture…

De la poésie…

De la philosophie…

De la diplomatie aussi :)…

….

De l’importance…

De la curiosité…

De l’humour…

De l’humilité…

Du surréalisme…

Du fatalisme…

De la joie des excès…

De la discipline…

Et de ses excès…

….

L’importance du pardon donc…

…..

Et aussi de la liberté…

De l’anti-conformisme…

….

Que le ridicule ne tue pas…

L’importance….

De la culture sous toutes ses formes…

De l’Histoire…

De la Géographie…

Du voyage…

Y compris intérieur…

….

L’importance…

Des repas interminables…

Gais…

Et source de discussions…

Sans fin :)…

La joie de paris sans importance…

De l’importance du passé…

De l’enfance…

De la mémoire…

Des bergers…

Du fromage…

….

Des marrons glacés…

Des cassissines…

Du jambon espagnol…

Et du moscatel…

….

Des murs de pierre…

Et des Corbières…

Des grands cèdres …

Des nappes du Liban…

….

De l’importance …

D’Alfred Jarry…

Robert Desnos…

Jacques Prévert…

Les frères Jacques…

Georges Perec…

Romain Gary…

Alain Fournier…

Théophile Gautier…

Balzac…

Flaubert…

Dumas…

Radiguet…

Trévanian…

Maupassant…

Shakespeare…

Edgar Allan Poe…

Fitzgerald…

Faulkner…

Steinbeck…

Hemingway…

Salinger…

Hawthorne…

Carson Mc Cullers…

Orwell…

Huxley…

Asimov…

Bradbury…

Twain…

les soeurs Bronte…

Austen…

Dickens…

Daphne du Maurier…

Margareth Mitchell…

….

De l’importance…

De la mythologie grecque…

De Sisyphe…

De Prométhée…

Qui le faisait tant pleurer…

….

Et surtout….

De la tribu…

….

De se réjouir…

Etre reconnaissant…

De la richesse immense et de la joie sans bornes …

De l’immense …

Importance…

….

De grandir avec…

….

Un frère et des soeurs…

Et aussi…

Des cousins, cousines, oncles et tantes, un grand père, une grand mère fantastiques…

Qui m’ont tous, tant appris aussi …

Sur la lumière, la noirceur…

Et aussi…

L’indiscible…

….

Qui m’ont tant appris sur…

Le jeu…

….

La joie de se déguiser…

Et de balayer…

D’imaginer…

Se raconter des histoires…

Les mots croisés…

Les bandes dessinées…

….

La bicyclette…

Le patin à roulette…

Le ping pong…

Et les innombrables tournois…

….

Les promenades en forêt…

Et sur le plateau…

Le parc à sangliers…

Des déjeuners et diners joyeux…

….

L’intendance…

Des lits …

Faits …

Qui vous attendent à votre arrivée…

Avec des bouquets de roses cueillies dans le jardin…

Et qui embaument la chambre…

….

Mais des lits aussi …

Parfois…

Pour rigoler…

En portefeuille…

Et toujours beaucoup de lecture…

Les jours de grande chaleur…

La piscine chez les cousins…

Dont la propriété bien plus imposante…

Hyper joliment décorée…

Me glaçais quand même…

Car…

Bien que très gentils…

Ils avaient l’air de moins rigoler…

Que chez nous…

….

Et j’ai compris que la richesse la plus importante…

C’est celle du coeur…

….

Bien sur il faut travailler pour…

Non seulement survivre…

….

Mais aussi s’offrir un train de vie …

Le plus confortable possible…

Mais l’essentiel est ailleurs…

Il réside…

Dans notre capacité à …

Rêver…

Rigoler…

Et surtout …

Partager…

Et évidemment aussi…

Aimer…

….

Et comme l’idée d’une piscine chez nous…

N’a jamais fait l’unanimité…

Les étés écrasés de chaleur…

Quand on ne se rendait pas chez les cousins …

Des lacs nous attendaient…

Et les joies du pédalo…

Sans parler des piscines en plastique …

Dans la petite cour…

A remplir avec l’immense tuyau d’arrosage…

Tel un boa géant…

….

Qui fuient…

Dont la couleur tourne…

Et qui est un cauchemard à ranger…

….

Mais heureusement…

On aime discuter…

Alors on est heureux…

Et il y a aussi une piscine en ville…

….

Et aussi en rentrant de virées diverses…

En ville pour faire des courses, se promener…

Acheter aussi du vin, ou des livres…

De la peinture ou des feutres…

Ou parfois faire du tourisme…

Pour le goȗter…

Du pain avec des carrés de chocolat …

De la menthe à l’eau…

…..

Et plus tard..

Du pain d’épice aussi…

….

Et aussi…

Des petits déjeuners interminables…

En pyjama…

Pour moi..

A refaire le monde…

Avec d’autres bavards….

Ceux du matin…

Et aussi plus tard…

Des parties de …

Scrabble…

Trivial Pursuit…

Et de Mah jong…

….

Des concerts de…

Piano…

Chant…

Y compris avec…

Bonne Maman…

….

Et plus tard…

De..

Saxo…

Guitares variées…

Batterie…

Mes cousins…

Des grands musiciens…

….

Les étoiles filantes à regarder…

Les joies du café…

Du limoncello…

Et du rhum vieilli…

Du bon vin…

De Pierre Repp…

….

Mais aussi…

Quand on était plus petits…

Toujours la lecture…

Le dessin…

Le théâtre….

….

La malle à déguisements…

Dans l’immense grenier…

aux multiples petites pièces…

Pleines de bouquins, de meubles,

une batterie…

Une immense chambre aussi

….

Et  ou vivent aussi …

Des chauves souris …

La malle à déguisements…

Un trésor….

Digne des Mille et une nuit…

….

Remplie de fripes exceptionnelles…

Inénarrables…

Fantasques, étranges, saugrenues…

Absurdes, baroques, loufoques…

Fabuleuses, délirantes, insensées…

En un mot….

Romanesque…

Venant en grande partie …

Du placard de …

Maman…

D’autres jeux de société et de cartes…

l’Attaque…

Les Dames…

La Crapette vitesse…

Les Richesses du Monde…

Diplomacy…

Et évidemment…

Le Monopoly…

…..

Les joies…

Disputes…

Et solutions..

Dans le jardin…

Dans le petit salon…

….

Et toujours…

Les romans…

Y compris…

De cape et d’épée…

….

Astrapi…

Et J’aime Lire…

Lucky Luke…

Tintin…

Asterix…

Jo zette et jocko…

Iznogood…

Achille Talon…

Et mon préféré…

Le Chevalier Ardent…

….

Un enfant triste adossé à un mur…

Mes cousines et Oncles et Tantes pour certains…

Et nous aussi …

Quand on était petits…

….

En train de jardiner…

….

De jouer…

Des heures …

Avec des insectes…

Et ce qu’on avait sous la main…

A faire des potions…

…..

A base essentiellement de…

Gendarmes…

Rouges et noirs…

Incrustés dans les troncs…

Des Ifs…

Sculptés à la française…

….

Et de boules rouges…

Hyper toxiques…

Tombées…

Des dits Ifs ….

…..

Et aussi de pêcher…

Toujours des poissons moches…

….

Des carpes et tanches…

….

Mais on s’en foutait…

Trop fiers, quand ça mordait…

….

Cueillir des framboises…

Et se faire piquer par des guêpes…

…..

Les rangées de bottes crottées…

A l’odeur de ferme obsédante, tenaillante, presque…

Ubiquiste…

Parfois trouées…

Comme certaines vieilles paires de chaussettes…

Les plus confortables évidemment…

….

Le passage secret….

Au fond d’un placard…

D’une chambre au rez de chaussée…

Etrange….

Adossée à la chapelle…

Un passage…

Planqué…

Pour les initiés…

Comme dans les romans…

La plus grande joie de mon enfance…

Descendant à la cave sombre, noire, humide, terrifiante…

Remontant à l’étage vers les chambres réconfortantes…

Les hommes…

Les garçons…

Enchantés aussi…

De tondre les pelouses…

Immenses…

indéfiniment…

Le Lavoir abandonné aux quatre vents….

En montant vers la Piece d’eau…

Aux immenses bassins…

Démesurés…

Et à la cheminée monumentale, grandiose…

Ou je m’imagine ….

Laver telle une squaw…

Les peaux…..

A faire sécher…

…..

Sans parler de la maison déglinguée…

Juste à côté….

Aux vitres brisées…

Envahies par les chauves souris…

Des souris aussi…

Et toutes sortes de rongeurs…

Et d’oiseaux…

….

A qui il manque des marches…

Il faut faire attention à ne pas tomber dans…

Les orties traitres….

Horriblement douloureuses…

Et j’imagine toutes sortes de sorcières…

Et de chat noirs…

Qu’on risque de croiser….

Et ne reste du coup …

Jamais très longtemps…

C’est trop flippant…

…..

Tout comme la grande prairie sauvage….

Souvent non tondue…

En pente douce…

Remplies de fleurs des champs…

Et de jolis papillons blancs…

Et aussi de serpents…

Qui me font penser à…

“Vipère au poing”…

…..

Et acheter du vin chez les voisins…

Ca dure des plombes…

C’est chaleureux….

On est heureux…

Et bien meilleur, que le mauvais vin…

Qu’Alberto nous offrait dans sa cuisine…

Modeste et si gaie…

Si gentiment…

Impossible de refuser …

Devant son accent italien à couper au couteau….

Presque aussi inintelligible que l’accent polonais…

d’Honorine….

…..

Les fruits….

Les weekends confitures pour ceux qui savent faire…

Et qui aiment ça….

Pas moi…

….

Moi j’y fais honneur …

Le matin sur des tartines grillées…

Le délicieux pain frais acheté par ma tante ….

Quasi à l’aube…

Pour la communauté…

Ce qu’on est aimé…

Trop gentil…

….

Mais il y a aussi les pommes, les poires…

Trop acides à mon goȗt…

J’ose pas le dire pendant des années…

Mais les quetsches et surtout les mirabelles…

Qui les bonnes années …

Tel un éboulis de pierres….

M’enchante…

Une fertilité ahurissante…

Innombrables, ravissantes et surtout…

Délicieusement sucrées….

….

Les années peinture…

Des nombreux volets…

Si compliqués à ouvrir…

Mais c’est pour la bonne cause…

….

La peinture aussi…

D’un mur du ping pong…

En rouge….

C’est plus gai ….

Et ça cache bien les murs abimés, lézardés par le temps…

La peinture enfin du chapeau chinois …

Au dessus duquel une cloche trône…

Qui servait autrefois à appeler les enfants dans le jardin…

Pour passer à table….

Tout comme la clochette dans la salle à manger…

Pour passer au plat suivant…

—-

Et la balayette pour ramasser les miettes en fin de repas…

Qui a l’air sortie d’un conte de fées…

Tellement elle est richement décorée…

…..

Pendant qu’on remplit le lave vaisselle…

Et qu’on lave les plats à la main…

A la fin du repas…

On discute…

Alors on est contents…

….

Et beaucoup bouquiner donc :)…

Et aussi…

Jouer au tennis…:)

Le plus souvent possible…:)

Avec cousins, cousines et neveux…

Et même parfois, faire des kilomètres pour aller…

Disputer des tournois chics…

Chez des cousins éloignés…

Dans tous les sens du terme….

….

Et les légumes et des herbes dans le potager…

A ramasser…

A sectionner avec un sécateur…

….

Se promener…

Y compris sur l’Allée du tennis…

Ou se rendre …

A la table des Echos…

A la pièce d’eau…

Ou sur le plateau…

….

Et enfant…

Pour jouer…

Nettoyer indéfiniment…

La piece d’eau…

Le lavoir…

Les couloirs…

De la petite maison…

Les greniers…

….

Et parfois même la cave…

Ou on peut aussi bricoler…

Et même…

Faire des maquettes..

….

Craindre le noir…

Le couloir immense humide …

Et du coup rester dans son lit …

Dans la chambre aux canards…

A Mandoline…

Ou parfois …

Rouge et Noire…

Plutôt que d’aller faire pipi…

Au milieu de la nuit…

L’homme Carpe qui rôde aussi la nuit…

Le cri des chouettes …

Et des pipistrelles…

Les bruits inquiétants …

La nuit …

Des animaux…

Le matin…

Les coassements …

Des corbeaux…

Le coffre à bois…

Qu’on remplit …

De papier, petit bois…

Et grosses bȗches…

Lourdes…

Pleines de toiles d’araignées…

Et parfois d’insectes…

Qu’on a été récupérées dans l’obscurité…

Glacée, humide…

Du bȗcher…

D’ailleurs, on prend une lampe de poche…

Et on y va jamais seul…

….

Le feu qui crépite…

Dans les cheminées …

Du salon…

Du bureau…

De la salle à manger…

Et aussi…

Dans les poêles à bois …

Des chambres…

Les draps humides mettent longtemps …

A se réchauffer…

Les échardes qu’on attrape…

Quand on marche en chaussettes dans le couloir…

Pendant des années…

Les poubelles…

Les déchets …

Sont triés…

Faut pas se planter…

Sinon on se fait engueuler…

….

Et les sortir à plusieurs…

Parce qu’il y en a plusieurs à rouler…

Le ménage…

Honorine nous manque…

Et Ellain aussi…

Mais on a une tornade blanche…

Qui ne sera pas nommée :)…

Et tout le monde y met du sien aussi, en partant…

Les avions qui passent le Mur du son…

Les barbecues fumant…

Récupérer au milieu des cannes à pêche…

Dans la chapelle…

Habitée par les chouettes…

Les bancs et tréteaux…

Pour déjeuner au soleil…

….

Bronzer au soleil des heures…

Sans se dire un mot ….

Après le café…

Certains lisent les journaux…

Discuter des heures sur la marche…

Matin, midi et soir…

Aller faire les courses…

Préparer les repas….

Discuter…

On adore discuter…

Et recommencer….

Tout l’été…

Les messes du 15 Aoȗt …

Sous un soleil écrasant …

Au milieu des avions de guerre…

Celles de la Saint Barthélemy aussi…

Respirer le parfum …

De la veste de chasse de…

Papa…

Accrochée près des bottes…

Si vivace…

Que j’ai l’impression …

Qu’il va réapparaitre…

Qu’il va…

Ouvrir la porte qui grince, qui mène aux bottes…

….

Et qui me rappelle aussi…

l’immense importance

Pour lui …

De …

La chasse à la Palombe…

Où il aimait tant se rendre…

Chaque année …

Avec …

Tous ses nombreux amis….

….

Admirer le trophée de Chasse à courre de Bonne Maman…

Et se souvenir du froid humide d’une chasse autrefois…

Une des rares, où je me sois rendue…

….

Me rendre chaque été…

Au cimetière avec les enfants…

Pour se recueillir un peu…

Pas longtemps…

Mais ils sont contents…

Ils savent qu’il est important…

Avant de repartir…

Vers d’autres contrées…

Admirer la belle “Nonne” …

Si explosive et compliquée…

Galoper …

Montée par Bon Papa…

…..

Dans l’Allée des Tilleuls…

Monter à cheval…

Entre cousins…

Pour ceux qui aiment…

Pendant des années …

….

Des promenades hyper gaies …

Quasi non accompagnées…

Malgré le mauvais caractère de…

Certains chevaux…

Jouer dans l’écurie….

Et les pièces attenantes…

qui hébergeaient aussi autrefois …

Pendant un temps…

Une école….

Pour jeunes filles…

Jouer à chat ….

….

A cheval…

Et aussi …

Dans le jardin…

Et Bonne Maman qui s’occupe des pivoines…

Et Bon Papa fume, en parlant à sa femme…

Les pantoufles à Noël …

Dans le Salon…

Et dans la chambre de Bon Papa et de Bonne Maman…

….

Aux papiers peints fantastiques…

Tout comme ceux du petit salon…

De Zuber…

….

Si exotiques…

Sublimes…

Racontant…

1000 histoires…

Sur les contrées lointaines…

….

Sans parler des tableaux de chevaux…

Qu’on aime tous tant…

Disséminés partout dans la maison…

….

Des pendules…

De la table de jacquet ancienne..

Magnifique…

Aux lampes si exotiques….

Les turbans exquis sur des têtes africaines…

Inspirants…

Pour se mesurer aux autres …

….

Et jouer d’innombrables parties…

Interminables…

De backgammon…

….

Les peintures murales si uniques, joyeuses, colorées…

Des Quatre saisons dans le Salon…

Et plus loufoques encore…

Dans la Salle à Manger…

Et dans une des grandes chambres de la petite Maison…

Et si incroyablement décoratives de Tony…

Tout comme ses tableaux…

Si poétiques…

Qui m’ont fait rêver si fort…

….

Les magnifiques rideaux refaits par ma tante…

Dans le salon…

La salle de bain du Premier…

Immense…

Qui a la plus jolie vue sur le jardin…

Où toutes les mariées se font épingler leurs voiles…

Parfois même…

Par leur propre tante…

Et dans la salle à manger…

Le lustre tordu…

Qu’il faut constamment cogner…

Avec un couteau…

Pour le redresser…

Les joutes politiques des hommes de la maison…

Les invités chics….

A déjeuner…

….

Le grand et beau Philippe…

Le duc…

….

Toujours accompagné …

D’abord de sa mère…

Affublée de son horrible roquet…

Au nom ridicule et pompeux…

Odieux…

Que Bonne Maman adorait…

Son amie …

Et le chien :)…

….

Le grand Philippe…

Si beau donc…

Que toutes les femmes aimaient…

Y compris, sa belle américaine…

Si gentil, galant…

Et aussi, si malade…

Si digne…

….

C’est mal élevé de se plaindre…

Et c’est lui qui a raison….

….

Bien qu’il ne faille pas non plus ignorer la noirceur…

Il faut parfois…

L’écouter avec compassion…

La câliner un peu…

Pour qu’elle puisse se rendormir…

Et que la lumière puisse prendre plus de place …

Et grandir encore…

Mais je m’égare…

Les croquettes de pommes de terres de Maria…

Le truc le plus sublime dans la vie…

….

Alberto dans le jardin…

Et Honorine à la cuisine aussi …

Avec Ellain…

….

Et la ferme…

….

Gilbert…

Simone…

Et le lait chaud …

Qui vient juste d’être trait…

Les poules, les lapins, les cochons…

Et les veaux…

L’odeur des caves où le Fromage blanc repose…

Et surtout, surtout, surtout…

La crème fraiche de la ferme…

Le plus exceptionnel des délices…

….

A déguster avec les framboises du potager…

Une tuerie…

Parce que nos framboises ….

Et j’en ai gouté plein d’autres…

De différentes régions…

Il n’y a pas de comparaison possible…

C’est la rolls de la Framboise…

Sans parler du fromage…

Et évidemment en particulier de…

L’Epoisses…

….

Et des Gâteaux achetés …

Chez le meilleur Pâtissier …

Uniquement pour fêter les anniversaires…

Des plus anciens…

Les anniversaires, ça compte chez nous…

Des parties interminables de ballon prisonnier…

Et de gamelle, plus tard…

Pour les plus jeunes…

….

Câliner Nizam et Sikiim …

Les plus beaux chiens avec…

Yuma évidemment…

Nala et les suivants …

Comptent aussi, d’accord…

Le spiritisme aussi…

La machine à laver la vaisselle …

Qui tombe en panne…

Les plombs qui sautent …

Et les bougies dans la maison…

…..

Le linge qui sent bon…

A aller étendre…

Puis rechercher…

Tout l’été…

….

Hyper méditatif…

Toutes les femmes de la maison aiment…

Les pièces de théâtre donc…

Pour les parents…

Et Bon Papa et Bonne Maman…

Qu’on écrit nous mêmes…

Ca vaut son pesant de cacahouètes…

….

Et dernièrement pour un de nos Oncles…

….

L’énergie illimitée de toutes mes tantes…

Leur immense intelligence, gaieté…

….

Et goȗt pour le tennis aussi…

Comme leurs frères…

….

Et leurs immenses coeurs…

….

La grande imagination de l’Oncle précédemment cité…

Et de son conte fantastique …

Evidemment, une histoire de princesse …

Qu’il n’a toujours pas écrit …

Mais qu’il nous a raconté…

Au moment d’aller se coucher…

Pendant des années…

….

Avec une expressivité…

Un lyrisme…

Un sens dramatique…

Slave…

Parfois terrifiante…

Cette aventure sans fin…

Inimaginable…

….

S’arrêtant toujours au moment…

Le plus palpitant…

….

Ca apprend la patience :)…

….

Inspirée par son immense culture littéraire …

Et aussi par sa passion…

Pour les contes russes …

….

Et aussi pour l’opéra…

….

Regardez où ça me mène…

….

Grimper aux arbres pendant des heures…

….

Se balancer des heures sur le portique…

….

Les journées rythmées par le passage des vaches…

Matin et soir…

….

Ne rien faire …

Rêver…

Sans être beaucoup surveillés…

Trop génial…

….

Beaucoup de bienveillance de la part des adultes…

Et parfois de l’autorité un peu flippante…

Mais pas souvent…

Heureusement…

Faut dire qu’on fait des bêtises aussi…

Pas de TV…

Ni d’écrans évidemment…

Jusqu’à il y a peu…

…..

Un sublime spectacle de danse donné dans le jardin…

……

Sans parler de tous les mariages …

De plusieurs générations…

Y compris du mien…

….

Et qui continuent…

Trop bien….

……

L’importance donc…

Du tennis :)…

….

Mais aussi…

Du Perrier…

La bière…

Et de l’apéro…

….

Du chant…

De la musique …

De rire…

Pleurer…

Et donc s’engueuler parfois aussi…

….

De l’expressivité…

Des longues nuits à refaire le monde…

Avec tous …

Et tard dans la nuit…

Surtout…

Avec une de mes cousines :)…

Au coin du feu…

Des étés en Bretagne aussi…

Interminables et fantastiques…

A ramasser sur le sable…

Sans relâche…

Des coquillages…

Des couteaux…

L’immense joie…

De se baigner….

D’innombrables bains de mer…

L’importance capitale pour mes tantes…

Et d’ailleurs, pour toutes les femmes …

De bronzer…

….

Du vélo plus tard …

A Yeu…

Car on chante à bicyclette…:)…

Et de la planche à voile…

Quand on ne se baigne pas …

Dans une eau…

Divine…

Et aussi …

C’est bon pour ce qu’on a…

Glacée.:)…

En Bretagne encore…

Savourer des…

Picnics…

Des BN…

Ensablés…

Des Phares…

Et aussi parfois, mon dessert préféré …

Le Kouign Amann …

….

Rouler, Rouler, Rouler…

Pour s’y rendre….

Il n’a pas encore d’autoroutes partout…

Mais les jolies petites routes chez nous…

Ca compte plus que l’autoroute…

Et c’est interminable…

….

Mais on a moins mal au coeur que dans la BM de Bon Papa…

Plus confortable que sa DS…

Encore que …

Cela dit …

Les Gauloises maïs de Papa…

En voiture…

C’est pas loin derrière…

Spécial comme odeur….

On s’y fait… comme à tout…

S’arrêter déjeuner en chemin…

Chez les Routiers pour certains…

Picnics pour d’autres…

Construire dans le sable…

Des châteaux immenses…

Et lutter sans fin…

Contre la marée…

Sans jamais gagner…

Et recommencer…

….

Déterminer qui court le plus vite sur la plage…

Apprendre à nager…

Et pour certains, faire de la voile…

S’enliser dans le sable…

Dans les mares aussi…

That would be “moi”…

Faire des kilomètres…

Pour aller chercher le lait à la ferme…

Là bas aussi…

Jouer avec Kendo le chien…

La varicelle aussi…

Et les jolies blondes qui se perdent en voiture…

Et pendant des années…

Se faire prendre par surprise par les marées …

Et arriver…

Quand même à traverser les chemins envahis par la marée montante…

Si puissante…

Et parfois hyper flippante….

Et des vacances au ski …

Egalement géniales…

Source d’immenses joies et grande gaieté…

Et Bon Papa et Bonne Maman qui nous invitent à déjeuner…

A Paris…

Une fois par semaine…

Du melon au porto…

Délicieux…

Qui nous réchauffe aussi…

….

A une époque si triste…

Que j’en fus paralysée de la moitié…

De la figure…

Et je riais…

Tout le temps…

Pour ne pas pleurer…

Et ça a duré…

Des mois…

….

Et miraculeusement…

Aussi mystérieusement…

Que c’est arrivé…

C’est reparti…

C’est ça d’être aimée…

Ca répare tout…

….

Et Bon Papa…

Qui a aussi…

Remué ciel et terre…

Ou fait ce qu’il fallait, en tous cas…

Pour nous inscrire à Duruy…

Merci…

….

Des êtres fantastiques…

Ma famille…

Et tant de souvenirs joyeux…

….

Des êtres qui m’ont tous …

Tant apporté pendant de longues années…

….

Quand c’était particulièrement capital…

….

Tant de soutien, gaieté…

Joies immenses …

….

En France, et aux Etats Unis aussi..

Pour certains…

Et surtout…

Un amour sans bornes…

….

Et que je ne saurais jamais remercier assez…

….

Je reprends sur mon père…

Papa….

M’a appris aussi …

L’importance…

Du présent…

A savourer ….

….

Chaque instant…

….

A rendre aussi beau que possible…

….

Pour se faire de magnifiques souvenirs..

Encore et encore…

…..

Et l’importance de l’avenir…

A continuellement construire…

Sans de reposer sur ses lauriers…

….

L’importance…

De protéger ce qui est précieux…

De découvrir toujours plus de merveilles…

De la joie de se dire des bêtises…

De raconter des histoires…

….

De discuter de politique aussi…

…..

L’importance de la féminité…

De la virilité…

….

Une immense passion pour le cinoche…

Certaines actrices…

Sans parler des acteurs…

Ou des réalisateurs…

….

L’importance du respect de soi…

Et des autres…

….

De donner…

Et aussi de recevoir…

….

L’importance de tolérer les différences…

….

Mais aussi la joie de conduire…

Des voitures…

….

Et le mieux possible son propre destin…

….

De se réinventer…

De se relever continuellement…

Quand on tombe…

……

De ne jamais abandonner…

…..

Ni soi-même…

Ni les êtres aimés…

Sauf quand il n’y a plus de réciprocité…

….

Et l’importance…

Capitale…

Du jeu..

De jouer…

Avec d’autres…

Parce que c’est si gai…

D’assumer nos extravagances…

….

Se pardonner aussi …

Nos imperfections…

Nos erreurs…

Et célébrer tous les bonheurs…

Les faire durer…

….

Se focaliser sur la beauté …

Sous toutes ses formes…

Y compris du patinage artistique…

…..

Faire toute confiance à ses enfants…

Leur apprendre l’indépendance…

….

Et à voir le meilleur en toutes choses…

….

S’émerveiller devant …

La magnificence, la magie et la puissance aussi…

En ce monde…

En particulier…

Des grands espaces…

De l’Ouest Américain…

Des Peaux Rouges…

Des Souverains..

Des Chevaliers….

Des Princes….

Des Enchanteurs…

Des bonnes fées…

…..

Et si cher aussi à son coeur…

Peut être même davantage…

Du pays Basque…

De l’immense joie …

De se mesurer à soi-même…

Et aux autres…

Professionellement…

Et évidemment…

Au tennis :)…

….

Sans parler de …

L’immense bonheur apporté par…

La musique :)…

A écouter tres fort….

Surtout l’opéra…

Tout le weekend…

……

De l’importance de tous les devoirs…

Notamment…

Et surtout…

De partager l’essentiel …

Avec ceux qu’on aime…

….

Et transmettre ses valeurs …

A ses propres enfants…

….

Et enfin aussi d’oser …

Et c’est le plus capital..

Oser…

Apprendre à…

Aimer…

….

Le plus fort possible…

Avec pour preuve irréfutable…

Son amour abyssal…

Sans fin…

Pour sa femme….

Qui elle…

M’a tout appris sur …

La féminité…

Le partage de secrets de beauté…

….

Les bienfaits du soleil…

….

L’importance de se prélasser dans un bain…

De faire briller ses cheveux…

De se maquiller…

….

Des joies des bains de mer…

….

L’exigence de qualité…

En toute matière féminine …

Les fringues ça compte…

Les parures d’indiennes, ça compte…

Et être belle ça compte…

Les apparences ça compte…

Etre aimée comme une princesse de contes de fées aussi…

L’écoute…

L’émerveillement…

La tolérance…

L’extravagance…

La joie….

La rigolade…

Le mystère…

Sous toutes ses formes…

Le sens de la fête…

….

L’importance de l’amitié…

La chaleur…

L’enthousiasme d’une tornade …

L’énergie herculéenne…

….

Le plaisir de l’immobilité…

….

De ne rien faire parfois…

….

Simplement d’être…

….

De discuter des heures sur un lit…

….

Le courage…

De se relever…

Face à la douleur…

….

De retrouver le bonheur…

Comment déléguer…

….

Comment recevoir…

Dans les deux sens du terme…

L’importance d’être lascive…

Et aussi de…

L’intensité slave…

….

L’importance d’être sioux en Amour…

Tellement douée…

La personne la plus douée pour le bonheur que je connaisse…

….

Le plaisir des sens…

De la danse…

De chanter à pleins poumons…

D’être hyper parfumée…

De se pomponner…

De se faire masser…

De la spiritualité…

Et comment s’occuper de son bien aimé…

Et aussi…

La survie…

Et surtout…

Que le bonheur ne dépend que de nous…

Ca se trouve en soi….

Pas dans les conditions extérieures…

Et ça, c’est si capital de s’en souvenir…

…..

Voila, c’est dit…

…..

Lisez la suite demain…

…..

Je reprends et démarre enfin mon post…

Mais bon …

Parfois, c’est important d’oser…

Dire …

Aux absents…

Combien ils comptent…

….

Toujours…

Pour toujours…

….

Et à tout jamais…

Et parfois …

On a besoin d’un peu de temps…

Pour le leur dire…

Et c’est évidemment riche …

Et gai aussi…

Mostly…

Mieux vaut tard que jamais…

….

Et si ça sort enfin…

C’est à cause de…

Mon héros…

De cinoche…

Préféré…

Enfant…

….

Dont je vais vous parler …

Plus loin également…

Patience :)…

Qui m’inspire depuis de très nombreuses lunes….

……

Mais d’abord place à la danse….

Et aux émotions face au spectacle magnifique…

de “Masters at work”…

Je vais faire court vu…

La longue dédicace en introduction :)…

….

Et le long hommage en conclusion aussi…

Sinon vous allez mettre un mois à lire ce post…

…..

Donc le spectacle…

Deux parties…

La première, classique, chorégraphiée par Balanchine…

Trop abondant, un peu comme ce post, mais j’ai des excuses :)…

Et un peu convenue, malgré la beauté de la musique…

Brahms Opus 52 et 65…

Hyper bien chantés par les 4 solistes …

Sur scène…

Comme les danseurs…

Et du coup on ne savait plus ou donner de la tête…

Un peu écoeurés comme devant un plat trop riche…

Car trop à regarder…

Et beaucoup trop long….

….

Cela dit…

De magnifiques costumes de Karinska, costumière fétiche de Balanchine…

M’évoquant les belles robes du Guepard Il Gattopardo (1963) de Visconti …

De Claudia Cardinale….

Ou des robes de bal d’un de mes opéras préférés “Andréa Chénier” de Giordano…

Aux jolies scènes de bal en France…

Les danseuses Megan Fairchild, Rebecca Krohn, Lauren Lovette, Tiler Peck…

Impeccables, hiératiques et sophistiquées…

….

La deuxième partie, fantastique …

Et beaucoup trop court…

Mon ballet préféré sur une musique de Philip Glass …

Compositeur de génie…

Et Jerome Robbins un des plus grands chorégraphes à mon avis,,,

Moderne, urbain…

Et d’une poésie rare…

Les faisant évoluer de façon abstraite…

et en même temps si imaginative…

Admirez les danseurs du fond qui avancent doucement…

Comme des notes de musique…

Sur une partition…

Si elles prenaient vie…

 Ecoutez…Et admirez….

https://youtu.be/fsLCUR6OXe0

Et les costumes apportaient énormément…

Des justaucorps unis, évoluant au milieu de danseurs habillés de façon multicolore…

Forçaient l’attention …

Des voix uniques …

Qui invitaient les autres danseurs à les rejoindre…

Pour créer  …

De nouveaux mouvements harmonieux…

Ensemble…

 ….

Mais admirez aussi cette magnifique répétition…

Si fluide…

Elégante…

Et poétique…

….

Et à l’idée de toute cette danse géniale … 

….

Ca me donnait envie …

De conclure ce très long post …

….

En rendant donc hommage…

A mon héros de cinéma préféré …

Quand j’étais enfant…

….

Que je trouve toujours captivant…

Qui m’a poussé…

A oser …

….

Rendre hommage à mon propre passé…

Il était temps :)…

….

Et aux êtres fantastiques de ma famille…

Que j’aime tant …

Je reprends…

Et j’aime donc regarder…

De temps en temps…

Pas tout le temps…

Les films de ce héros…

L’hiver…

Et en ce moment…

Il fait enfin …

Un froid de canard, comme il se doit…

Dans ce magnifique pays…

Ouf…

Il était temps …

Avec des radoucissements bizzaroïdes aussi…

Bon, on va essayer de ne pas s’inquiéter :)…

Du coup, on peut jouer au basket des heures dehors …

C’est bien aussi :)…

Je m’égare…

Et après coup…

C’est propice à l’avachissement…

Le weekend…

Tels des romains décadents…

Sur notre immense canapé…

En famille…

Au partage de grands films donc…

….

Le cinoche…

20151024_140531

Une autre de mes passions, comme vous savez…

Et qu’il est essentiel de partager aussi, avec les jeunes générations …

….

Car ils ne peuvent pas être nourris que de…

Disney ou de Pixar…

Qui sont certes, formidables aussi…

….

Mais il existe dans le passé…

D’immenses trésors, qui méritent aussi…

Comme c’est le cas, avec le passé aussi :)…

Quand il est magnifique…

….

Toute notre attention…

….

Pour qu’ils impriment leurs jeunes cerveaux, de belles histoires…

Quand bien même, elles sont racontées autrement…

Avec moins d’artifices et d’étincelles…

En termes de production….

……

Mais qui osent aussi parler de la nature humaine…

D’une manière plus …

Anticonformiste, authentique et simple parfois…

Mais également…

Incroyablement inspirante…

IMG_8463

Et il y a un genre, en particulier, que j’adore depuis toujours… 

Comme toute ma famille…

….

Et qui certes, pour certaines oeuvres …

Ont un peu vieilli…

….

Comme nous :)…

….

Mais qui est quand même, un immense trésor…

Plein de pierres précieuses….

Et les pierres, dans ma famille, ça compte…

….

J’ai nommé…    

Les Westerns …

….

Et en particulier …

….

John Wayne :)…

…..

The duke :)….

Un autre :)…

Un héros fort, honorable, courageux, magnanime, révéré, protecteur, loyal, généreux…

….

Symbole des Etats Unis d’Amérique…

….

Et capable des plus grands sentiments…

Pour la femme qu’il aime…

….

Et les exprimant avec un aplomb, une simplicité…

Une chaleur et une virilité mêlées…

Qui m’achève depuis toujours …

….

Et John Wayne… 

Et c’est pour ça, qu’il fait son apparition aujourd’hui…

….

Que vous le sachiez ou non…

Est aussi lié… 

A la danse…

….

Si si…

Parce qu’en plus d’avoir joué dans de grands films de guerre tels…

“Le Jour le plus long” “The Longest day” (1962) de 5 réalisateurs…

Annakin, Zanuck, Marton, Wicki, Oswald…

Ou “Sands of Iwo Jima” (1949) de Dwan…

Son film de guerre que je préfère …

Parce qu’il fait de ses troupes…

Des vraies Marines…

Capables de tout endurer et de recevoir le meilleur aussi :)…

Comme des karatékas :)…

Costauds et chaleureux à la fois…

….

Je reprends, John Wayne est aussi.. 

Pour moi…

Le plus grand, et le plus sexy des cowboys…

De tous les temps …

…..

Et figurez vous, qu’en plus de tous ça …

Il était donc aussi…

Un danseur …

….

Fort comme un turc…

….

Prêt à rigoler…

….

Et même …

A se casser la figure…

Si si…

….

Dans Sea Bees (1944) de Ludwig…

Admirez son rock endiablé …

….

Pas toujours le plus gracieux …mais si gai :)…

Et ça, ça compte immensément …

….

https://youtu.be/icCYCN1JVWY

Et dans cet hommage à une immense danseuse…

Et actrice…

….

La plus magnifique du cinema Hollywoodien …

A mon avis … 

Mystère et boules de cacahouètes :)…

….

Il sait danser avec elle…

La plus tendre des valses …

….

Il faut attendre un peu pour voir ce plan…

Comme toutes les meilleures choses dans la vie…

….

Mais cette femme est si belle, et danse si bien…

Que vous ne vous embêterez pas …

Et il y a même …Cary Grant :)…

….

Alors j’ai sorti de ma mémoire…

Quelques uns de mes westerns préférés pour vous…

Parce que c’est trop bien les Westerns…

….

Et que ça a donc…

Totalement marqué mon enfance…

Ma mémoire…

….

Et ma capacité à rêver du meilleur…

En matière sentimentale…

Comme promis d’abord….

Pour vous réveiller :)…

Un extrait d’un film de guerre…

Qui demontre sa grande discipline…

Vous allez pas être déçus…:)

….

Et surtout son immense…

Humanité… 

….

Comme mon Oncle Antoine “Vous”…

Disparu trop tôt aussi …

….

“Hondo” sinon, est mon western préféré…

Depuis toujours…

…..

Le plus iconique à mon avis… 

….

Fantastiquement bien écrit…

Sur la nature humaine…

….

Démontrant que les êtres sont souvent …

Bien plus complexes…

….

Qu’il n’y parait au premier abord…

…..

Spontanés et ouverts…

Courageux et compliqués… 

Mais aussi…

Solitaires et aimants à la fois…

Tout en étant prudents et authentiques…

……

Et ne révélant pas toujours…

Toute la vérité…

Que ce soit à eux mêmes …

Ou aux autres …  

……

Et surtout, surtout, surtout…

D’un romantisme dévastateur…

Oh immense bonheur :)…

….

Enfin en un mot…

….

Génial!

….

Et puis “Hondo” aussi…

….

Parle de la culture Apache, avec une poésie inimaginable… 

…..

Et dans ma famille donc, les indiens ça compte…

…..

Que ce soit leur manière d’élever leurs enfants…

….

Et notamment d’en faire des hommes, de leurs jeunes garçons…

Capables de se servir des armes …

…..

Et aussi d’aimer…

…..

Capables de déclarer leur flamme sans fin…

….

Et brulant d’un feu dévorant …

Nourri par des braises ardentes inextinguibles …

A leur squaw de prédilection…

….

L’élue de leur coeur …

….

Qui le fait battre…

Si fort…

….

Qu’on ne peut que l’honorer…

….

Et les multiples déclarations …

Croissantes …

De John Wayne…

Tout au long du film…

….

A la charmante Geraldine Page…

….

Sont juste…

A tomber par terre de poésie …

….

Et même mon fils est ému… 

Et croyez moi …

La guimauve, c’est pas son truc…

C’est dire :)…

…..

D’abord, le trailer d’époque …

….

Fantastique de promesses ….

Sans non plus… tout révéler :)…

….

Un grand talent dans la vie :)…

….

Puis romantique aussi…

A propos de la conviction intime… 

De l’importance du destin…

….

Et aussi celle, de ne pas se dire de salades…

Et enfin, fataliste…

Sur la disparition à venir, imminente …

De l’immense poésie …

Des us et coutumes …

Indiennes… 

Et ce deuxième film, est d’un genre beaucoup plus léger… 

Bien qu’en fait, hyper profond aussi…

….

McLintock (1963) de John Wayne et Andrew McLaglen…

Avec la sublime… 

Maureen O’Hara…

…..

M’enchante également particulièrement …

Pour d’autres raisons …

….

D’abord, c’est totalement…

Politically incorrect …

….

Formidable 🙂

Et si gai :)…

….

Ensuite, et ça, c’est le plus essentiel…

Maureen joue toujours des rôles de femmes…

Aux très fortes personnalités …

….

Pleine de “spunk”…

Tres aimantes…

Mais qui savent aussi …

….

Et ça, c’est capital….

Recevoir…

Autant que donner…

….

Tellement important…

Pour ne pas déséquilibrer une relation…

Bien que… de donner gratuitement…

Et le plus souvent possible …

Ca soit aussi… 

Si gai…

….

Parce que c’est souvent offert …

Dans l’espoir de découvrir …

Toujours plus…

De belles choses…

…..

A propos de l’être aimé…

….

Qui peut lui faire confiance…

……

Mais c’est pas toujours …

Perçu comme tel…

Et donc pas toujours… la meilleure des idées…

….

Le mystère …

Ca compte aussi…

Et recevoir ce qui vous est destiné…

Tranquillement…

Sans aucune attente…

C’est plus malin…

….

Et être sioux en Amour ….

Ca compte :)…

….

Bien que parfois, il soit…

Néanmoins nécessaire…

De réclamer …

…..

De recevoir plus…

Davantage…

Si si …

….

Il ne faut pas hésiter …

On le mérite…

Je vous assure :)…

….

Et aussi….

Et ça, c’est également essentiel…

Maureen, joue toujours donc…

Des rôles de femmes…

….

Qui savent exprimer leurs besoins profonds….

Liés à leurs personnalités…

Parfois de façon animée, emportée et joyeuse…

Parfois de façon paisible, tendre et languissante…

….

Auprès de l’homme qu’elles aiment….

….

Avec simplicité…élan spontané…

Et immense générosité …

Confier leurs besoins…

Avec espoir …

D’entendre les leurs …

….

Parce que le silence…

Mutique…

Qui dure…

Parfois…

…..

Leur donnent l’impression…

D’être envoyées …

Au trou :)…

….

Pendant un long moment :)…

….

Bien que le silence soit souvent lié…

Aux responsabilités changeantes…

Et parfois même dévorantes…

Chronophages…

De la vie moderne…

….

Et donc…

Non pas… 

Parce que la source est défectueuse …

….

Non, ça, non, Dieu merci :)…

Loin de là… croyez moi :)….

….

Mais parce que des branches, des cailloux ….

Et des pommes de pin donc :)…

Empêchent l’eau de s’écouler vers …

La piece d’eau :)…

Et puis, il faut respecter le silence aussi…

Et être patient….

Un cauchemard :)…

…..

C’est surement bon pour ce qu’on a :)….

Mais Maureen, et ses personnages…

Savent donc, ne pas compromettre…

….

Qui elles sont…

Profondément…

….

L’essence de leur identité…

…..

Savent …

Non pas… 

Réclamer …

Mais …

Plus encore … 

Encore mieux…:)

….

Faut rigoler un peu :)…

Mais cela dit, c’est très sérieux…

….

Exiger…

Le meilleur…

Le plus qualitatif…

Car c’est ce qu’elles méritent…

….

Même si… bien sȗr…

Il y a un temps pour tout  :)…

….

Tout en sachant aussi…

Pardonner les offenses mutuelles…

Les maladresses partagées…

….

Tout un programme…

Mais qui en vaut la peine…

Et qui, d’ailleurs… 

Et c’est ça qui est génial :)…

….

Permettra …

Comme dans la Nature…

C’est l’idée… en tous cas…

…..

A leur relation …

Une fois le coup de sécateur donné…

…..

De refleurir …

De façon plus épanouie encore…

Au printemps suivant….

….

Trop bien:)…

…..

Comblée du coup donc…

D’une multitude de nouveaux bourgeons…

Encore plus génial :)…

Et encore plus beau…

Parce que…

Ca prend parfois….

Un peu de temps…

Le changement…

…..

Et c’est très bien…

Il faut être patient….

…..

Comme en hiver…

A l’idée de retrouver …

Des jours plus longs :)…

Car la vie n’est pas un sprint…

Il faut tenir la distance …

….

En y mettant… 

Sa détermination, sa grande joie…

Sa capacité à rêver, et à partager …

…..

De façon gaie… 

Mais aussi…

Profonde et légère à la fois…

….

En silence aussi, parfois…

Laisser de l’espace et du temps …

….

Epuisant d’essayer…

De tout le temps …

Tout comprendre…

Et le silence…

Le plus souvent…

Généralement…

Paradoxalement….

Je ne sais pas pour vous…

….

Mais moi…

Malgré mes posts… 

De plus en plus longs…

Faut rire :)…

J’adore…

Les prochains seront plus courts…

Promis:)…

Je reprends…

Le silence donc…

Paradoxalement…

J’adore…

….

Et de plus en plus …

Je peux pas vous dire :)…

Tout comme d’être…

Gaie…

La plupart du temps :)….

C’est plus constructif….

….

Et porteur de vitalité…

Et la vitalité, les gars…

C’est juste capital….

Pour rendre la vie la plus délicieuse possible :)…

….

Aimante…

Respectueuse de chacun…

Myself included…

Confiante…

Imaginative…

Authentique…

Sportive…

Cool …

Fataliste…

Paisible…

“Go with the flow” …

Essentiel …

Et bien plus sympa…

Car source de découvertes en tout genre …

Tellement mieux …

Et plus vivant…

Plus porteur de gaieté… 

Que l’inertie….

….

Et avoir donc…

Confiance en la vie…

Qui est si belle…

Et si réjouissante …

….

Et aussi donc, en soi…

….

Qu’il faut tâcher de faire croitre…

Vers toujours plus de lumière…

…..

Pas facile :)…

Mais c’est ça qui est bien :)…

Et également, en l’autre…

Qui est si aimé :)…

Alors moi je dis …

Alleluia :)…

Comme dirait Haendel :)…  

C’est pas tout ça, mais je m’égare…

….

Mais bon… 

Je sens que j’avais des choses à sortir :)…

30 ans de silence…

J’ai des excuses :)…

Cut me some slack…

Comme ils disent chez moi…

Je reprends sur McLintock…

John Wayne, était éperdument amoureux de Maureen O’Hara …

On le comprend …

Elle est sublime ….

Et il y a un magnétisme…

Une tension animale, lubrique, lascive entre eux…

Hallucinante …

En plus de partager aussi…

Une immense complicité, tendresse et affection…

L’un pour l’autre…

….

Vous verrez… ça se sent à l’écran…

En particulier, dans cette première dispute maritale fantastique… 

J’adore que, bien qu’elle lui casse les pieds…

Et qu’ils aient des points de vue …

Divergents…

Par moments…

Pas tout le temps …

Heureusement…

…..

Sur comment…

Elever leur fille…

Je ne sais pas vous ….

Mais c’est pas les seuls :)…

J’adore, j’adore, mais j’adore…

Trop bien…

Que malgré ça ….

….

Il n’arrive pas …

A ne pas être…

Totalement…

Intoxiqué …

Par sa seule présence …

A elle…

….

Qui… 

Sort de façon épidermique, automatique, inéluctable… 

L’homme en lui :)…

Trop bien :)…

….

Le désir, c’est toujours…

Binaire…

Trop bien…:)

Et j’adore comment…

Dans cette scène ci…

Il vient au secours de sa propre fille…

Dont l’honneur a été atteint…

D’une manière…

Son intervention…

….

Totalement… 

“Politically Incorrect” :)…

Et deuxième degré …

Mais aussi de son gendre …

….

Car trouve quand même…

Que sa propre fille…

Qu’il adore…

De tout son coeur…

Se comporte néanmoins…

Comme une chipie…

Quand elle lui réclame… 

De laver son honneur…

En exigeant …

Que son amoureux …

Soit puni …

Par lui…

D’une manière donc …

Un brin…

Trop costaud…

….

Pas que je sois partante pour les fessées…

Croyez moi :)…

Mais, c’est à hurler de rire…

Et tout le film est comme ça…

Deuxième degré …

https://youtu.be/_YjexbuynNI

Mais également profond …

Et aimant avec sa fille …

D’une manière …

Qui la poussera …

A apprendre …

A se décarcasser dans la vie…

Pour obtenir une existence rêvée… 

Sur tous les plans…

….

Et c’est si juste…

Et d’ailleurs, sa fille le sait …

Déjà…

Dans ses tripes…

Qu’il a raison…

Et Rio Grande (1950) de John Ford…

Est incroyablement poétique…

Sur l’amour immense qui existe…

Entre les êtres qui…

Malgré leurs maladresses…

S’adorent…

Et enfin… 

Dernier film hyper romantique aussi…

Encore avec Maureen, comme partenaire…

….

“The Quiet man” (1952) par John Ford…

Aux scènes d‘amour…

D’un feu…

D’une passion…

Proches de celles..

Qu’on trouve à l’opéra…

….

Et parfois même… dans la vie…

Trop chouette :)…..

….

Et qui parle bien des paradoxes de la nature humaine…

Capable de jouer …

Une symphonie d’émotions …

Complexes…

Parfois inattendues …

….

Bon, la seule chose c’est que…

Je suis hostile à la violence…

Sauf celle du désir ….

Quand il est uni à de l’Amour …

…..

Et le pouvoir de la beauté …

Et du rêve…

Dans ces deux scènes…

Est tout bonnement ….

Impressionant…

Venus, baby…

Et celle-ci, je l’aime encore plus …

Bien qu’elle soit quand même …

Un brin théâtrale …

La jolie Maureen…

…..

Ah mais… 

Quand la passion vous tient :)…

Et puis, après tout…

Chacun son truc :)…

…..

Heureusement qu’on est pas tous… 

Pareils …

Beaucoup plus gai…

Ouf :)…

Mais donc, cette scène… 

Je l’aime davantage encore…

Car il n’y a pas de dialogue….

Et malgré le silence…

……

La galanterie, la tendresse, la douceur,

Et la passion… 

Aussi …

Sont là… 

….

Bref, l’Amour est présent…

…..

Et les corps…

Peuvent du coup… 

Réellement …

S’épanouir…

https://youtu.be/jreYChl7k10

Trop bien…

Et me donne du coeur au ventre …

Pour me rappeler que…

Parfois…

L’Amour …

Prend patience :)…

…..

Il n’y a pas le feu…

…..

Mais qu’en tous cas …

Il est toujours …

Sublime…

Evident ..… 

Délicieux…

Passionné  …

Joyeux..

Respectueux…

Doux…

Tendre…

En perpétuelle évolution…

….

Et aussi…

Eternel… 

…..

Comme l’Amour de John Wayne pour…

Maureen O’Hara….

Et se réjouir de tout ça …

En écoutant de magnifiques chansons…

….

De quatre grands artistes…

Qui habitent mon coeur …

Depuis longtemps…

….

Tant leurs voix sont belles…

La première…

Une des plus sublimes qui soit….

La seconde…

Fantastique aussi…

La troisième…

Formidable pour évacuer nos doutes…

Et être un grand soleil… pour l’autre…

Et la dernière, sublime …

Sur les pierre précieuses qu’on est …

Les uns…

Pour les autres…

….

Et parfois…

L’un pour l’autre…

https://youtu.be/lkWqQfdv86o

Ah l’Amour …

…….

Ce que c’est beau…

Mystérieux, Magique…

Lumineux, ardent…

……

Ensorcelant, fantastique, et si joyeux…

A nourrir avec enthousiasme, gaieté et bonheur…

…..

Le plus précieux des trésors…

Un miracle à chérir …

….

Qui fait fondre toute peur…

Quand on écoute …

Attentivement…

Avec douceur …

Et chaleur…

Comme John Wayne :)…

Nos jolis …

Et très gentils ..

Immenses et magnifiques coeurs…

….

Qui ne demandent qu’à s’exprimer…

….

En toute liberté…

Quand elle leur est accordée…

…..

D’ailleurs, je ne suis pas la seule à le penser…

….

Lisez Anaïs Nin…

Qui le dit très joliment aussi …

….

“And the day came…

When the risk to remain tight in the bud…

Was more painful…

Than the risk it took to blossom”…

….

Et du coup…

Répare nos coeurs tendres, délicats….

Parfois fragilisés…

….

Qui ont besoin de rythme, de gaieté, de lumière…

Et de grande patience :)…

…..

Qui rêvent d’être …

Toujours plus aimants, gentils, généreux…

…..

Et savent…

Quand ils l’osent….

….

Qu’ils sont…

Bien plus forts…

Lorsqu’ils osent…

….

Battre…

La chamade …

….

Librement…

Avec grande gaieté, joyeuse spontanéité, et immense plaisir…

….

A leur propre tempo …

….

Parfois d’athlète d’envergure…

Parfois aussi sénatorial…

Et en tous cas…

Ensemble…

Et Heureux…

...