”Casse Noisette” de Tchaikovsky: la magie de l’enfance émerveille toujours petits et grands, année après année…

Mercredi 09 Décembre 2015 Lincoln center Met Opera House: /Wednesday December 9th 2015- -”The Nutcracker” by Tchaikovsky: Childhood’s infinite magic is always awe inspiring for all, year after year.

Retrouver “Casse noisette” …fait partie depuis longtemps…

De nos traditions familiales, pendant la période des fêtes …

Comme de nombreux New Yorkais…

Les enfants ne s’en lassent… jamais…

Et moi… non plus…

Parce que Tchaikovsky… c’est juste sublime, et gai…

Porteur de rêves…

Enfin… tout ce que j’adore dans la vie…

Et emmener mes enfants et d’autres familles, s’émerveiller et rêver, à travers ce conte de fées…

Tiré d’une nouvelle d’Alexandre Dumas… se déroulant à Noël …

 

DSC_0197

 

Interprétée par une immense compagnie …90 danseurs, oui 90 :)…

Qui évoluent sur scène de façon spectaculaire…

C’est toujours fantastique…

C’est une des manières les plus gaies, d’accueillir, et de fêter Noël … pour moi …

J’aime les crèches aussi… décorer l’arbre de Noël…   Et les calendriers de l’Avent… Ouvrir une petite fenêtre tous les jours, j’adore…

Et chanter des concerts de Noël, d’ailleurs, le premier c’était hier, le 13 décembre — et cette réalité là aussi, m’inspire vous allez voir…

Et aussi… me délecter plus tard encore… en la meilleure compagnie, de foie gras aussi …Mais je m’égare, mais bon, le foie gras à Noël, c’est bon…

Et puis il fait froid….:).

 

DSC_0033

 

Revenons à nos moutons…Et chaque année, je suis hyper émue… pendant la première partie du spectacle …

Par l’innocence des personnages, leur charme, la vie de famille dépeinte… d’un autre temps…

A la fois poétique, stéréotypée, et pas forcément toujours facile…

Malgré les masques… Et qui m’évoque de nombreux films…

Patience… je partage ça après …

Et en particulier, le charme, la profondeur, et l’amour immense, qui existe et se dégage… du film de Frank Capra, avec Jimmy Stewart “It’s a Wonderful life” …

Se déroulant également à Noël—

Et qui me parle… depuis longtemps …

Et me touche…  toujours…

C’est d’ailleurs, un des films préférés de nombre d’américains, d’ailleurs…

Et qui met en scène, un ange (Clarence), qui réussit à convaincre un père de famille altruiste, (George Bailey aka Jimmy Stewart)… qui a abandonné ses rêves, découragé…

Et qui se demande… s’il va mettre fin à ses jours…

De choisir autrement…

L’ange lui explique …

Que sa vie, son essence, est essentielle et merveilleuse…

Non seulement pour sa famille, mais aussi pour sa communauté…

Et qu’il touche donc, George Bailey, d’innombrables vies…

Et que c’est capital…

Et à célébrer …

Mais je m’égare…

 

IMG_0664

 

Donc revenons, à nouveau… à nos moutons…

Je suis donc également particulièrement émue aussi, dans “Casse Noisette”, par le nombre incalculable de personnages merveilleux, magiques, terrifiants pour certains, mais aussi gais, et si enchanteurs, pour d’autres…

D’abord l’horloge “hibou”… dont les ailes s’éveillent… pour scander les heures…

Et l’entrée… dans un monde magique…

Les souris espiègles, les soldats de plomb, les danseurs espagnols fougueux (fantastiques chaussettes aux coloris riches chatoyants …des teintes d’autrefois)…

La gaieté des chinois (fantastiques sauts)…

La belle danseuse indienne (Rebecca Krohn toujours aussi ravissante, mais peut être pas assez sensuelle, voluptueuse et exotique à mon goȗt pour ce rôle)…

Et évidemment, j’adore les 16 ballerines, qui évoluent sous une tempête de neige, et qui laissent des jolies traces, des cercles concentriques sur le sol, tel un tableau de Kandinsky…

Et évidemment aussi, la merveilleuse et bienveillante Sugar Plum Fairy — Fée ravissante et enchanteresse — dansant, sur l’air qui me touche le plus…

Dansée ce soir là… par la magnifique Teresa Reichlen…

Les plus belles et longues jambes… de la compagnie…

Aux lignes parfaites…

Et qui m’évoque le charme de Romy Schneider… depuis toujours…

Et c’est la musique qui me plait le plus…

C’est le clavier “céleste” en particulier, et aussi les duos de clarinettes et de flutes, qui me font de l’effet…

Sans parler du joli et simple “pas de deux”, tout en ronds de jambes et pirouettes…

Admirez cette jolie russe …qui fait ça très bien aussi…

Bien que le tempo soit …un peu lent à mon goȗt…

 

 

Et j’adore aussi le chef du Land of Sweets “Sugar Cane”— (très aérien et juvénile)…

Qui en plus cette année…

Grâce à une de mes grandes amies, grande danseuse de tango, et qui le connait, nous a emmené à la fin du spectacle… “back stage”, dans les coulisses…

Voir les décors, les emplois du temps des danseurs, les “trucages”…

Et a même …fait quelques pirouettes pour nous…

Mes enfants étaient estomaqués ….

Et moi …Pareil :)…

Et surtout …

Qui nous a emmené sur scène…

Elle est immense… et magnifique…

Trop géniale de la voir de ce côté ci…

Si éblouissante…

Et il était… d’une gentillesse… ce danseur…

Comme de nombreux êtres… du Sud des Etats Unis…

Galants et charmants …

Avec les femmes et les enfants…

Je reprends sur les autres “numéros” de ce spectacle si gai, et magnifique…

J’adore aussi, les jeunes femmes en minijupes à panier, remplies de fleurs — telles des vendeuses de cigarettes, dans les cinémas d’autrefois— découvrant leurs jolies jambes, et si charmantes… avec leurs petits bibis…

Je me disais que, si toutes les femmes portaient ce genre de robe — il n’y aurait plus aucune guerre sur Terre—

Mais bon, je m’égare encore…:).

Portée, je suis donc, également, comme vous avez pu le constater…

Par les costumes aussi …

Mais d’abord et surtout, par la sublime musique de Tchaikovsky…

Toute la musique est fantastique…

J’étais moins proche de l’orchestre que d’habitude, mais ai pu admirer leur dextérité…

Les violons merveilleux, les deux harpes poétiques… sans parler donc des flutes, clarinettes, et des violoncelles mélancoliques…

Mais aussi, donc, par les magnifiques costumes d’époque de Karinska — grande costumière russe, amie de Balanchine…

Et aussi, par la chorégraphie, si fantastique, si riche et imaginative… et internationale…

Et puis, je suis toujours émerveillée… comme une enfant, et j’assume pleinement :), devant un des effets de mise en scène, les plus impressionnants à mon avis…

L’Arbre de Noël…

Qui se met à grandir, sortir de terre, doucement… et passe en une minute… de 14 pieds de haut, à 40 pieds— Si si,  je vous assure…

Le public… éberlué  — moi y compris — pousse des cris stridents… de surprise… à chaque fois… devant ce spectacle fantastique, et tout simplement féerique …

Je peux pas vous dire… c’est trop bien….

Je vous assure “Casse Noisette”, c’est donc un véritable enchantement pour démarrer la période de Noël  — chaque année —  pour petits et grands, et dont je ne me lasse donc…

Pas…

 

015499-R1-20A

 

Et la féerie de l’enfance, propice aussi, à la danse et au chant, me ramène à des chansons qui devraient vous faire sourire…

Et moi… j’ose beaucoup …

Pas tout …

Mais dire des bêtises, ou partager ce qui me fait rêver…

Ca m’enchante depuis toujours… :).

Et évidemment, ça me ramène aux rêves charmants… de princesses 🙂 …

Les premières princesses… de Walt Disney, qui me touche davantage …

Evidemment — jeune pousse je suis… toujours…:)

Mais quand même …:)

En particulier, sur le fait que, quand on rêve… en chantant…

On leur donne vie…à nos rêves…

Tel Pygmalion…aidé par Aphrodite….

Et donc ….

Les êtres merveilleux… rêvés…apparaissent dans notre vie…

Il faut s’en féliciter, et continuer à chanter —

Et moi évidemment, je suis d’accord …

Et ça marche …même quand on rêve… auprès du monde aviaire… :)…

Pour les ornithologues en herbe…:).

Et même les colombes rougissent…:).

 

 

 

 

Et puis, avec Pinocchio, il s’agit aussi de l’importance de rêver…

Et de croire que les étoiles…

Peuvent nous accorder nos prières …

Et moi, comme vous savez, je suis archi d’accord :)…

Et puis, les étoiles… sont si belles…

Et brillent de la plus belle des lumières…

Depuis longtemps…

Et pour encore un moment…

Ouf :)…

 

 

Et puis, la chanson qui me touche le plus…

De mon dessin animé préféré…

Que ma fille… chante tout le temps, encore…

Bien qu’elle soit une pré ado — Mais c’est bien …

Sur le fait qu’on est capable de reconnaitre l’Amour…

Quand il apparait dans notre vie…

Qu’il est né …dans nos rêves …

Et que ca pousse à danser… et chanter…

Et puis, un beau jour, il prend forme…

Et il y a plein d’animaux…:)

Non mais, j’adore…

Et adore aussi que… ça fasse rêver l’humanité depuis toujours …

D’ailleurs, moi, donc, ça m’enchante toujours autant…

Grande enfant, je suis toujours, c’est plus gai…

Surtout pendant la période de Noël :)…

 

https://youtu.be/uR00lQNCF98

 

Et puis le cadeau Bonux, c’est Cendrillon, toujours sur le même thème …

Qu’il faut croire avec grande ferveur :)…

En ses rêves…

Moi comme je vous le dis souvent, j’en suis persuadée …

Et puis, si ça prend un peu de temps, et que ça évolue, ou prend une autre forme que prévu…

Ne pas s’impatienter, accepter les choses comme elles sont — bonne chance :)…

Mais surtout …surtout …surtout… continuer à rêver …

C’est qu’il y a mieux, et que tous nos rêves peuvent évoluer …

Ca tombe bien 🙂 …

En vrai, si si … vers plus d’épanouissement, si on reste cool…

Et qu’on rit le plus possible…

Enfin c’est ce que je me dis… ça m’aide, quand la vie ne m’obéit pas…

Ce qui arrive évidemment, parfois … Pfff …

Mais c’est bien, ça fait progresser :)…

C’est bien … c’est même réjouissant …:).

Et en plus, vous verrez…

Que vous ne ferez plus jamais votre lit… pareil :)…

Ni prendre votre douche, ni obéir aux cloches …

Qui sonnent inéluctablement…:),

Ni vous habiller …en trois minutes (en semaine pour moi 🙂  …

— pareil —

Ca sera encore plus gai… tout ça…

Et vous penserez aux souris chantantes, et aux oiseaux charmants, siffleurs, et joueurs …

Et légers comme la magie…

Génial non?

Les petites joies dans la vie, ça compte…:).

 

 

 

Alors, après ce bref, et chouette passage, dans l’enfance…

C’est bien l’enfance :)…

Quelques extraits de films, pour nous faire rêver davantage encore…

Pas que … la version de nous… qui a 8 ans…

Bon donc, c’était bien, 8 ans, en même temps …

Mais tous les âges… sont bien aussi… C’est ça… qui est génial …:)

D’abord donc, ma scène préférée du film de Capra …

J’adore tous les rêves qu’il lui énumère…

Et qu’ils chantent ensemble aussi … même mal :)…

Mais de façon intime…

Qu’il lui demande ce dont elle rêve…

Qu’il veuille non seulement… lui offrir la lune, à regarder…

Mais aussi à s’en délecter… comme d’une douceur, d’un dessert de l’enfance…

Et que les rayons du soleil que la lune réfléchit, une fois “engloutie”,  l’illumineraient de l’intérieur…

Et s’échapperaient de ses doigts, ses pieds, ses cheveux….

Telle …

Une créature céleste divine…

Trop géniale comme image ….:).

Et puis évidemment… leur voisin …

Sait 2/3 choses sur la vie … :).

 

 

 

 

Bon, et parce que c’est si gai de chanter  ….

Et que ce soit si beau… et si doux pour l’âme…

Un extrait du film “les Choristes” (2004) de Barratier, qui évidemment me touche…

Parce que c’est si capital …de faire grandir le talent qu’on reconnait chez des enfants…

Et si gai aussi… de chanter à l’école…

Et aussi…  de chanter en français…

Vous n’avez qu’à demander …à mes chefs de choeur…

On a quelques chants en français …

Pour nos concerts de Noël…

Et j’ose donc m’exprimer (avec gentillesse… :)… ça marche toujours mieux dans la vie :)…

Sur la prononciation et l’articulation…

Parce qu’il y a davantage d’émotion… qui est transmise … quand les gens comprennent de quoi il s’agit….  Si si… je vous assure…

Et puis la consigne de notre Chef principal… pour nos concerts de Noël…

Cette année donc…

Pour les femmes  … ça va vous plaire….

C’est de chanter… chacune … comme ….une princesse d’Amour et de lumière…

Si si… je vous assure … Tout ça …

Mais c’est bien, ça marche, je vous assure :)…

Et surtout …notre public a l’air d’être content….

C’est ça qui compte   ….

Et j’adore que notre public de 1000 personnes…

Pour chaque concert…chaque année …

En ressorte…

De notre concert de Noël…

Avec des étoiles dans les yeux …

D’avoir écouté…

Plusieurs chorales…

Des chanteurs d’opéra… fantastiques…

Des enfants…

Et aussi, que le dernier mot que l’on chante pour tous …

soit le mot…

Love…

Et les Etats Unis, pour ça, c’est trop génial — ils osent rêver ….et ressentir comme des enfants… C’est assez génial…  je dois dire…

 

 

Et les princesses, ça me ramène aussi… évidemment à l’Italie…

Et au magnifique film de Benigni, La Vita è bella (1997), qui a gagné, trois Oscars à l’époque… dont meilleur acteur et meilleur film étranger ….

Je partage deux scènes, qui me prennent aux tripes… à chaque fois …

La plus triste et belle, c’est la première …

Où le héros, profite d’un moment d’inattention de ses geôliers…

Pour dire avec ardeur et gaieté… à sa bien aimée …

Via un micro, dans un camp de concentration…

Qu’il pense sans arrêt… à sa princesse, qu’il a rêvé d’elle, la veille,

D’aller au cinéma, avec elle…

Et qu’il rêvait qu’elle serait habillée… de son joli tailleur rose…

Et elle entend …son fils aussi … qui joue avec son père…

Et ça, ça m’achève à chaque fois …

C’est une des scènes les plus émouvantes du cinéma, je trouve…

 

https://youtu.be/SZ6MsIWS7CA

 

Et puis, un autre extrait, hyper réjouissant, par plein d’aspects…

Il est à l’opéra, il écoute un de mes airs préférés…

“Barcarolle” des Contes d’Hoffmann d’Offenbach…

Qui parle d’une nuit magique et magnifique…

Et il regarde sa bien aimée…

Et essaie, en la dévisageant intensément …

De lui faire tourner la tête, pour qu’elle l’aperçoive…

Et qu’elle sache qu’elle est sa princesse… sans même lui dire…

Ah non mais…  c’est d’un romantisme….

Ah non mais… je pleure à chaque fois… aussi …

Parce que c’est si beau… d’oser aimer quelqu’un si fort…

Et de façon… si poétique…

 

 

 

 

Et trois dernières chansons…d’époques variées … sinon vous allez vous embêter… et moi aussi…

Une cover, d’un grand classique…

Que j’aime voir aussi, l’hiver…

La magnifique Audrey Hepburn, habillée par Givenchy…

Dans “Breakfast at Tiffany’s” (1961), de Blake Edwards …

Dont la superbe chanson, d’Henry Mancini, en enchante plus d’un…

Depuis longtemps …

Elle a gagné un Oscar d’ailleurs, cette chanson …

Et qui parle encore …de lune, rivière, d’arcs en ciel :)…

De rêves, et d’amoureux…

De découvertes …

Tous les trésors… en ce monde…

Et qu’on retrouve, donc, la chanson, à plusieurs reprises…

Et notamment…à la toute dernière scène, après une dispute…

Où l’amoureux d’Audrey (Paul aka George Peppard)…

Venant de lui faire réaliser …

Qu’elle est une poule mouillée…

Que les êtres parfois …s’appartiennent…

Qu’elle s’est enfermée dans une cage…

Et qu’elle devrait arrêter de courir…

Ah la la …

Pousse Audrey… donc…

Réflexion faite…

Une minute…:).

Après avoir récupéré… sous une pluie battante…

Son chat…:)

A se jeter dans ses bras…

Et à l’embrasser ….

Comme s’il n’y avait pas… de lendemain…

Ouf :)…

 

 

Et une cover… de Whitney Houston …

Vous ne vous attendiez pas à celle là…

Avouez :)…

Sa seule chanson …que j’aime vraiment…

Interprétée de façon simple et belle…

Par un jeune homme issu…

Des pays froids (c’est l’hiver :)…

Et puis… le Nord…

C’est le pays des bonnes fées…:).

 

 

Et puis, une dernière chanson, découverte il y a peu…

Sur l’idée…

Qu’aimer, ça nous permet de nous dépasser …

En la faisant grandir… notre capacité à aimer…

Et moi, je suis totalement d’accord avec cette hypothèse…

Que l’amour, ça pousse donc à l’expansion de notre coeur …

Et de …ce dont il est capable…

Et ça, c’est hyper réjouissant…

Et puis, les cuivres sont chaleureux…

Comme sa voix …

Et comme c’est bientôt l’hiver, c’est bien de se réchauffer…

De toutes les manières possibles…

Et chanter et danser, c’est quand même… génial …

Que ce soit pour admirer…

Avec ceux qu’on aime… de grands artistes…

Ou, formidable aussi…en participant à cette magie…

De la manière qui nous inspire…

Et ça évolue… c’est bien.

C’est comme la vie…

Comme l’Amour…

Avec un grand A…:).

Et puis, comme dirait une de mes profs de danse…

L’Amour, c’est comme la création…

Ca a besoin d’un peu de complexité parfois, pour être inspiré…

Enfin… pas toujours :)… Ouf…

Moi… je suis pour tout… en matière d’Amour…

La simplicité, la complexité… du partage…

Et surtout, surtout, surtout… par dessus tout … beaucoup de rigolade…

Et aussi …de la poésie…

Sous un max de formes possibles…

Le rêve quoi :)…